More
    More
      Array

      Robert DeNiro et Le Nouveau Stagiaire : l’histoire d’un acteur

      Il n’est plus nécessaire de présenter Robert De Niro, acteur emblématique connu pour ses interprétations mémorables, notamment dans le registre des films de gangsters. Icône du cinéma américain, De Niro a eu une carrière prolifique et de qualité. Une carrière qui a d’ailleurs évolué de manière significative ces dernières années. A l’occasion de la sortie de film Le Nouveau Stagiaire en DVD, on en profite pour faire un retour sur l’acteur du film et sur son virage artistique entamé depuis quelques années.

      Un acteur au passé cinématographique étoffé

      img 1279

      Robert De Niro fait sa première incursion au cinéma en 1965 comme figurant dans le film Trois Chambres à Manhattan de Marcel Carné. Mais c’est grâce à DePalma que le jeune acteur va commencer à se révéler. Il tourne avec le metteur en scène de L’Impasse trois comédies semi-improvisées entre 1966 et 1969 : The Wedding Party, Greetings, Hi, Mom ! Un metteur en scène que l’artiste retrouvera des années plus tard pour endosser le rôle de Al Capone pour les besoins de l’inoubliable Les Incorruptibles, classique du film de Gangsters.

      Mais c’est avec son futur ami et mentor Martin Scorsese que Robert De Niro va exploser sur le devant de la scène et devenir l’emblématique acteur qu’il est aujourd’hui. C’est en 1973 que Mean Street révéla trois grands artistes du cinéma américain : Martin Scorsese à la réalisation et Harvey Keitel et De Niro devant la caméra. L’année d’après, le jeune homme issu de l’Actors’Studio, obtient l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation de Vito Corleone dans Le Parrain 2ème Partie de Francis Ford Coppola.

      Les années suivantes, De Niro tournera sous la houlette des plus grands metteurs en scène américains de son époque :Voyage au bout de l’Enfer pour Michael Cimino, Il Etait une fois en Amérique pour Sergio Leone, Brazil pour Terry Gilliam, Mission pour Roland Joffé, Heat pour Michael Mann, Jackie Borwn pour Quentin Tarantino ou encore Malavita pour Luc Besson. Une carrière très prolifique qui lui vaut le privilège de jouer avec d’autres grands acteurs de sa génération tels que Al Pacino, Marlon Brando, Sean Connery ou Joe Pesci.

      Mais De Niro reste inoubliable dans les innombrables rôles que lui a offerts Martin Scorsese. Dévoilant une troublante prestation et certainement la réplique la plus culte de l’histoire du cinéma avec Taxi Driver, obtenant l’Oscar du meilleur acteur pour Raging Bull, Il s’essaie à la comédie musicale pour New York, New York, et s’affirme comme un des plus grands acteurs de sa génération avec des films comme Les Affranchis, Casino ou Les Nerfs à Vif encore réalisés par Martin Scorsese. Mais alors que ce dernier a progressivement délaissé sa muse pour le remplacer par Leonardo DiCaprio et que ses compères de l’époque tels que Al Pacino peinent à trouver des rôles intéressants, De Niro a réussi un virage à 180° pour endosser des rôles inattendus et s’immiscer dans des registres différents.

       

      Le Nouveau Stagiaire : une nouvelle carrière et la renaissance de De Niro

      img 1277 Dès le début des années 2000, Robert De Niro, sentant que le vent n’allait par tarder à tourner en sa défaveur, anticipe sa chute. Il cachetonne dans des comédies grand public parfois devenues relativement cultes comme Mafia Blues, où il s’auto parodie en gangster dépressif, ou dans la divertissante saga Mon Beau Père et Moi aux côtés de Ben Stiller. Il s’essaye également aux doublages d’animation avec Arthur et les Minimoys.

      L’acteur enchaîne les films depuis 2010, s’affichant dans deux ou trois longs métrages par an. De Niro a cependant choisi des films d’une qualité moindre que ce soit dans le registre de l’action ou de la comédie. Ainsi, si l’on peut oublier des films comme Last Vegas ou Happy New Year où il assume sa vieillesse et ses rôles de « Papy », ses fans ont heureusement pu le voir dans des films plus séduisants.

      Il a entamé en 2013 avec Happiness Therapy, une solide collaboration avec le metteur en scène David O’Russell. Ils ont déjà travaillé ensemble sur trois films. Robert De Niro a démontré qu’il pouvait toucher à tous les registres. Il est parvenu à allier films populaires ainsi que des oeuvres un peu plus profondes. Mais de manière générale, l’acteur n’a plus grand-chose à se mettre sous la dent en tant qu’acteur principal, hormis quelques divertissements moyens (Dirty Papy, Match Retour), mais il a su obtenir quelques seconds rôles moyens comme dansLimitless, Machete ou Joy. Le Nouveau Stagiaire apparaît comme une exception. De Niro, qui tient la tête d’affiche aux côtés d’Anne Hathaway, est le visage d’un personnage intéressant et touchant qui vaut le détour.

       

      Robert De Niro dans Le Nouveau Stagiaire

      img 1278

      Le rôle qui lui offre Nancy Meyers reste très classique : une énième personne âgée seule, délaissée et perdue dans un monde en constante évolution. Le scénario du long métrage n’est pas bien original non plus, mais l’interprétation des deux acteurs restent une très bonne raison de se laisser séduire par cette légère comédie américaine. Le personnage de De Niro,  veuf et morose, devient stagiaire dans une entreprise de mode pour être le test d’un programme d’aide aux personnes âgées. Pour sortir de sa solitude, De Niro devient le nouveau stagiaire d’Anne Hathaway, directrice de l’entreprise. Chaque rebondissement est évidemment attendu, le long métrage n’innove aucunement, le spectateur sera confronté au classique rejet de la jeunesse vis-à-vis de la vieillesse, face à l’inévitable réconciliation et à un happy end formaté indispensable pour ce type de film.

      Finalement, l’intérêt premier du long métrage est l’interprétation de Robert De Niro, qui, tout comme Stallone avec Creed, semble se présenter sous son véritable jour. L’acteur déverse une sensation de spontanéité rare et salvatrice. Le spectateur se sent en sécurité auprès de De Niro qui dégage un chaleureux altruisme et une touchante insouciance. L’alchimie qui se crée avec Anne Hathaway permet de donner du souffle et du rythme au film, affichant un rapport générationnel parfois conflictuel intéressant. Dans les bonus du DVD, les deux interprètes principaux expliquent avec sympathie la difficile adaptation des personnes âgés. Un sujet social important, la solitude étant une terrible épreuve pour les séniors, Le Nouveau Stagiaire aborde ce sujet subtilement avec beaucoup de tendresse.

      La bienveillance de De Niro séduira l’intégralité des personnages mais surtout le spectateur qui a grandi aux côtés de l’acteur. Le public a grandi avec De Niro, il a suivi sa carrière, et le voir dans un registre appelant à la fin de vie, au second plan et dans des situations banales ajoute une flèche à son arc. L’acteur devient notre ami, notre père, notre frère. Comme chaque artiste fédérateur, il est parvenu à modifier intrinsèquement nos sensations.

      Acteur légendaire, Robert De Niro restera un visage, une icône du cinéma du XXème siècle, alors que sa nouvelle carrière du XXIème siècle semble également sur de bonnes rails.Et qui sait, peut être qu’après Il Etait une fois dans le Bronx et Raisons d’Etat, l’acteur va peut être passer une troisième fois derrière la caméra pour réaliser une nouvelle pépite.

      Découvrez notre critique de film: Le Nouveau Stagiaire

      1 COMMENTAIRE

      1. […] Robert DeNiro et Le Nouveau Stagiaire : l'histoire d'un acteur Il n'est plus nécessaire de présenter Robert De Niro, acteur emblématique connu pour ses interprétations mémorables, notamment dans le registre des films de gangsters. Icône du cinéma américain, De Niro a eu une carrière prolifique et de qualité. Read more on Just Focus (Communiqué de presse) (Blog) […]

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité