More
    More
      Array

      Sur les routes de Railway Empire (Test PC)

      Alors que les jeux de gestion ne sont pas des plus nombreux actuellement, Gaming Minds et Kalypso Media essaient de prendre une place vacante avec Railway Empire, leur jeu de gestion ferroviaire. Vous serez emmenés en Amérique en fin d’années 1800 – début d’années 1900, soit la période idéale pour le développement des trains.  Vous l’avez compris, le concept est plutôt simple : créer vos voies ferrées pour relier de plus en plus de villes et surtout… être de plus en plus riche ! Sur le papier, le concept est simple et efficace… alors, maintenant, que vaut Railway Empire dans les faits ? Nous l’avons testé sur PC, voici notre avis.

      Dès le lancement, vous êtes face à de nombreuses possibilités de jeu, ça commence plutôt bien ! Lançons notre première campagne de Railway Empire …

      Railway Empire

      Dans ce mode campagne, vous n’avez pas le choix de votre ville de départ, ni du nombre de concurrents, tout vous est imposé. Rassurez-vous, la première campagne vous permet de découvrir toutes les bases du jeu, sans aucun adversaire ! Un départ très en douceur, mais tellement indispensable ! Vous apprenez donc à relier deux villes entre elles, puis trois, puis quatre…  Mais bien sûr, il ne s’agit pas de faire ces raccordements n’importe comment, n’oubliez pas que vous cherchez aussi à gagner de l’argent !

      Il faut donc savoir qu’il existe des petites fermes produisant différentes matières premières (blé, maïs, lait, coton) indispensables au fonctionnement d’usines situées en ville. Avant votre arrivée, tous les transports se font en calèche, moyen de transport à la mode, mais lent. Vous comprenez donc bien que l’arrivée d’un train en partance de ces fermes vers les villes sera très utile au développement de ces dernières. Puisque oui, vous ne devez pas simplement vous contenter de relier des villes entre elles, vous devez aussi les développer. Bien entendu, c’est par intérêt également, puisque plus la ville est grande, plus elle aura besoin de vous ! Chaque ville à des besoins spécifiques en fonction de sa population et de ses entreprises. Ainsi, une entreprise produisant de la bière n’aura en aucun cas besoin de bovin … mais plutôt de blé ! Soyez attentifs et regardez bien les besoins de la ville, toutes ces données sont facilement accessibles. Une envie de monopole sur une matière première précise ? Envie d’acheter toutes les petites fermes aux alentours ? Envie d’implanter votre propre entreprise dans la ville ? Un musée ?.. Tout est possible, faites vous plaisir (ainsi qu’à votre portefeuille !). 

      Railway Empire

      Dans ces campagnes, vous avez des objectifs à atteindre dans des délais limités. Ces objectifs peuvent être « Relier la ville A à la ville B » ou « Relier la ferme A à la ville B » ou encore « Augmenter la population de la ville A à Y habitants », autant relier les villes entre elles sera d’une simplicité enfantine, autant pour augmenter la population, il vous faudra plus d’actions. Il faudra construire un vrai (grand et beau !) réseau. Une fois ces objectifs terminés, vous passez à la région suivante, un bilan de votre performance vous sera alors fourni. Un point fort dommageable est le fait que la progression dans la région 1 ne soit pas conservée pour la région suivante. Nous devons redémarrer à nouveau de rien, mais, ce qui est le plus ennuyeux est la limitation à la région que nous sommes en train de construire. Pas de lien possible vers la région précédemment développée. Nous aurions pu imaginer des parcours sur des milliers de kilomètres à travers nos gares de différentes régions, mais non.

      Railway Empire

      Nous parlions des objectifs dans le temps, sachez qu’il vous sera possible de coller à l’histoire du train, puisqu’une partie « recherche et développement » existe dans votre entreprise et vous proposera des améliorations pour vos. Puisque oui, vous démarrez forcément avec une locomotive toute simple, pas (du tout !) puissante/rapide, on est loin d’un TGV, mais, à cette époque, c’est déjà exceptionnel ! Vous pourrez donc y gagner en vitesse, en puissance, en sécurité, en fiabilité … mais aussi en profiter pour augmenter le prix des voyages (Hé oui ! Je vous l’ai dit, on veut devenir riche !).

      On vous parlait des concurrents absents lors de la première campagne, sachez qu’ils arrivent dès la 2ème région ! Ils sont deux et commencent par se développer « dans leur coin ». Cette arrivée de la concurrence amène un nouvel aspect financier dans le jeu avec la possibilité d’acheter des parts dans l’entreprise de vos concurrents (voire même de fusionner avec !). Cet aspect aurait certainement mérité d’être plus développé. Puisque peu importe le nombre de parts que vous détenez dans l’entreprise, vous n’avez pas la possibilité d’influer sur les différents choix de l’entreprise, et ce, même si vous possédez plus de 50% des parts ! 

      Railway Empire

      L’arrivée de la concurrence est aussi synonyme de guerre où tous les coups sont permis. Embauchons un journaliste pour faire une mauvaise publicité sur le concurrent afin de voir ses actions en bourses diminuer ? Bloquer un train sur les voies afin de faire passer ses trains en priorité ? Tout est envisageable maintenant ! Profitez-en !

      Les mécaniques de Railway Empire sont assez simples, une fois  la première campagne terminée, vous aurez les bons réflexes. A savoir qu’il vous faut une gare de départ et une gare d’arrivée (logique, n’est-ce pas ?!) que vous reliez avec différentes voies, mais attention aux chemins que vous emprunterez, il est coûteux de devoir creuser des tunnels ou construire des ponts, le système de création est plutôt bien fait, il vous est possible d’ajuster comme vous le souhaitez la trajectoire de la ligne. Il vous faut aussi un bâtiment de maintenance dans certaines villes pour entretenir vos engins, ainsi que régulièrement sur les voies des tours d’assemblage afin de permettre à vos machines de toujours bien rouler. Une fois ces étapes effectuées, il est temps d’acheter votre locomotive. Choisissez là (lorsque vous aurez le choix …) en fonction du trajet que vous aller effectuer (marchandises / voyageurs), enfin, vous pouvez assigner votre mécanique à une ligne (qui peut passer par plusieurs gares !).

      Railway Empire

      Les mécaniques de jeu sont simples, mais Railway Empire ne le sera pas forcément. Lorsque vous avez deux trains, deux gares, tout va bien. Mais, pour vous développer, il vous en faudra bien plus et il faut que tout roule ! Il faut donc bien prendre en compte les possibles croisements de trains : oui, c’est un jeu de gestion, mais quand même, on ne fait pas rouler les trains n’importe comment ! C’est comme dans la vraie vie, un train sur une voie … pensez-bien aux changements de lignes. Et puis, il faut prendre en compte aussi la gestion du personnel dans les trains, vous pouvez (oui, ce n’est pas une obligation, mais c’est mieux d’en avoir !) avoir un ingénieur, un chauffeur, un conducteur et un gardien dans le train. 4 personnes dans un train, multiplié par le nombre de trains … voilà, nous arrivons à quelque chose de bien complexe. Surtout que, ces 4 personnes sont des humains, et … ils ne s’entendent pas forcément tous ensemble. Imaginez l’arrêt d’un train au milieu des voies à cause du personnel se disputant ? Une catastrophe !

      Railway Empire

      La bande-son est plutôt bien choisie, en cohérence avec le thème, l’époque … le far west ! Adaptée, mais ce n’est pas ce qu’on retiendra de Railway Empire quand même. Les graphismes sont corrects et puis, après tout, il s’agit d’un jeu de gestion, nous n’avons pas forcément besoin de graphismes hallucinants, vous pourrez vous en rendre compte lorsque vous déciderez de regarder depuis un train le parcours, ce n’est pas désagréable, mais pas exceptionnel non plus. On regrettera quand même certains pnj fixes. Un travail plus abouti sur la navigation dans le jeu m’aurait plu, par exemple, ne pas devoir utiliser les fameux Z-Q-S-D pour se déplacer dans la carte, ou encore faire en sorte que la touche échap quitte le mode dans lequel nous sommes (construction, destruction …) au lieu d’ouvrir le menu principal … il n’est pas facile non plus d’avoir une vision globale sur toute la région, le zoom n’est pas assez lointain … il n’est donc pas évident non plus de se repérer, où est la ville de Grand Rapids ? Hé oui, il s’agit bien des États-unis, ce n’est pas la France ! Peut-être qu’un mode multijoueur aurait été intéressant dans Railway Empire, ou, au moins, un mode coop aurait été un gros plus.

      Railway Empire

      Enfin, nous vous parlions des nombreuses possibilités de jeux,  sachez en effet, qu’il existe d’autres modes en dehors de la Campagne, nous y retrouvons :

      • Le mode Scénario où vous pouvez choisir l’époque à laquelle vous commencez votre activité, choisir le niveau de l’IA (normal – difficile – très difficile), si le réseau ferroviaire devait être réaliste ou facile (alors les trains ne rencontrent pas de problème de circulation) ainsi que le prix des billets (réduit ou normal)
      • Le mode Mode libre, similaire au mode Scénario avec encore plus de possibilités de personnalisation. 
      • Le mode Bac à sable avec argent illimité, pas de de concurrent, ville de départ à choisir. Le mode où vous pouvez faire tout et n’importe quoi, vous entraîner, vous amuser à construire des routes infinies….

      En bref, vous avez sous la main un très bon jeu de gestion. Très complet, sans bug rencontré, dans des domaines où il en existe très peu, avec une durée de vie quasiment illimitée du fait de l’existence de plusieurs régions et des possibilités de développement infinies… La seule limite sera votre imagination. Alors, en embarquez avec nous, sur PC, PS4 ou Xbox One !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité