More
    More
      Array

      Que faut-il attendre de Rampage avec Dwayne Johnson ?

      Fort du succès momentanée de son MonsterVerse, Warner Bros a décidé d’investir dans des films de gros monstres et ne s’en cache plus. Dernier projet en date : l’adaptation du jeu vidéo Rampage, sorti en 1986 sur borne d’arcade. Le long-métrage marque aussi les retrouvailles du réalisateur Brad Peyton et de Dwayne Johnson, après avoir collaboré sur le deuxième volet de Voyage au centre de la Terre et San Andreas. Alors que faut-il attendre de ce film plutôt craint par les cinéphiles et les fans de jeux vidéos ? Focus !

      On ne va pas se mentir : les films de gros monstres, c’est assez jouissif. Ces dernières années tendent à rendre hommage à des figures mythiques du bestiaire cinématographique, de Godzilla à King-Kong, en passant par les kaïjus de Pacific Rim. Une manière de mobiliser un public déjà conquis par ce type de cinéma parfois impopulaire et de sensibiliser les adeptes du cinéma d’action hollywoodien « à la Marvel » férus de destructions numériques. C’est ainsi qu’après les succès de Godzilla et Kong : Skull Island, les murs porteurs d’un MonsterVerse en construction, Warner Bros commence à avoir foi en son répertoire de monstre. Et même si les films ne sont pas encore pleinement aboutis, fait notamment dû à des scénarios qui manquent d’enjeux majeurs, les visuels pétaradants et le soin apporté à l’hommage semblent assez prometteur. Alors pourquoi doute-t-on ainsi de Rampage, qui, même s’il ne fait pas partie du MonsterVerse, pourrait proposer une adaptation tout à fait décente du jeu vidéo, en proposant par la même occasion son lot de scènes d’actions funs et dynamiques ? Et bien à cause de plusieurs éléments qui laissent présager le pire…

      Dwayne Johnson sauvera-t-il le film du désastre ?

      Ce qui faisait la force d’un Pacific Rim ou d’un Godzilla, c’était la qualité de sa réalisation. Guillermo del Toro a transformé un scénario simple au possible en véritable plaisir grâce à des trouvailles visuelles et des thématiques personnelles au sein de son film. C’est ainsi qu’on se retrouve avec un long-métrage sur la perte de l’innocence et des repères, qui prend aussi le temps de nous en mettre plein la vue avec des combats dantesques entre Kaïjus et Jaegers. Gareth Edwards a aussi insufflé une vraie âme à son Godzilla, de par son point de vue humaniste sur la venue d’un tel monstre sur Terre. Les enjeux sont ramenés à hauteur d’homme et le tout prend une ampleur digne d’un film de monstres géants. Avec Brad Peyton à la tête d’un tel projet, peu de chances de voir des thématiques personnelles et une mise en scène soignée dans Rampage. Quand bien même ses longs-métrages restent efficaces, on reste marqués par une laideur visuelle épouvantable et une sensation de malaise derrière une glorification des valeurs patriotiques américaines. Ça part déjà assez mal.

      Magnifique affiche japonaise de Kouji Tajima

      Pourtant, le casting et la promotion, centrés sur sa star Dwayne Johnson, semblent assez honnêtes pour croire en cette série B survitaminée. L’acteur, très à l’aise avec la comédie et les blockbusters (de Fast and Furious à Jumanji, en passant par Hercules) fait aussi très bonne impression en dehors des plateaux. Un tableau qui joue en sa faveur, puisque son capital sympathie n’a jamais été aussi haut au cinéma. Le reste de la distribution n’est pas en reste, avec Jeffrey Dean Morgan, le Negan de The Walking Dead, et Naomie Harris, vue dans les deux derniers volets de James Bond ainsi que dans Moonlight, Oscar du meilleur film en 2017. En plus de la distribution, c’est la promesse de son spectacle qui nous intéresse. En cela, l’affiche japonaise (ci-dessus), réalisée par Kouji Tajima est une parfaite aguiche, oscillant entre l’hommage assumé et la badasserie totale. Au delà de la laideur de sa bande-annonce, Rampage semble donc jouir d’une ambiance fun, même si son réalisateur assure qu’il y aura du sérieux dans cette affaire. Espérons donc un blockbuster bien dosé, même s’il ne s’annonce pas comme un pas en avant pour le genre du film de monstre. N’affichant que des intentions plus modestes, on pourra lui pardonner cet échec là.

      En attendant sa sortie, découvrez la bande-annonce de Rampage, qui arrivera dans les salles françaises le 2 mai prochain. 

      Bande-annonce Rampage :

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité