More
    More
      Array

      Poison City s’offre un trailer saisissant !

      Prévu pour le 12 mars 2015, Poison City, nouveau titre phare de l’éditeur Ki-oon fait d’ors et déjà parler de lui. Peu avant Noël sortait un trailer court mais saisissant, nous donnant une folle envie d’en apprendre plus sur ce mystérieux Poison City... Enfilez votre masque à gaz, c’est parti pour une courte présentation ! 


      Tsutsui Tetsuya… Peut-être que comme à nous, ce nom sonne familier à vos oreilles. Présent lors du Salon des livres à Paris en 2007, invité de deux Japan Expo (2007 et 2012), mais aussi lors de séance dédicace à Bordeaux en juillet 2012, Tsutsui Tetsuya n’est pas un mangaka inconnu du public français. Auteur de simples histoires de quelques pages ou de one-shot à ses débuts, s’en suit la venue de Duds Hunts, Manhole ou Prophecy, plus connu du grand public. Ayant terminé son contrat avec Square Enix, Tsutsui Tetsuya travaille en étroite collaboration avec l’éditeur Ki-oon pour la seconde fois après Prophecy. Poison City sera donc la seconde série développée avec Ki-oon !


      Mais quelle est l’histoire de Poison City ?


      Plongée dans une atmosphère tendue, gangrenée peu à peu par la censure, la ville de Tokyo se prépare à accueillir les Jeux olympiques de 2020. Dans ce contexte difficile qui n’épargne pas le manga, un jeune auteur voit son titre retiré de la vente…


      Toujours porté sur l’actualité, Tsutsui Tetsuya s’attaque à un sujet délicat et fort : la liberté d’expression et la censure. Poison City promet d’être une oeuvre forte, poignante et pleine de réalité. 




      En attendant le 12 mars prochain, Ki-oon vous propose ce trailer surprenant et saisissant, nous laissant saliver d’avance en imaginant ce que Poison City nous livrera dans deux mois… 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.