More
    More
      Array

      Please love me !

      Sorti le 2 septembre, aujourd’hui on prend le temps de revenir sur Please love me, la dernière série d’Aya Nakahara, l’auteure de Lovely Complex !

       

       

      Please love me (Dame na watashi ni koishite kudasai)

       

      please-love-me-manga-volume-1-simple-235198

      Auteur : Aya Nakahara

      Éditeur : Delcourt (Shueisha au Japon)

      Date de sortie : 02/09/2015

      Nombre de tomes : 1 en France, 7 au Japon, série en cours

      Prix : 6,99 €

       

      Synopsis :

      Michiko se retrouve, à 29 ans, dans une situation bien délicate. Sa société vient de faire faillite et c’est sans le moindre revenu qu’elle continue d’entretenir son jeune amant encore étudiant. C’est dans cette situation complètement désespérée qu’elle va rencontrer par hasard Kurosawa, son ancien chef qu’elle détestait plus que tout. Ces retrouvailles pourraient bien bouleverser le cours de sa vie.

       

      Michiko est une jeune femme un peu naïve et qui vit au jour le jour. A 29 ans, elle vit sans se priver et profite de la vie avec son amant, bien que leur relation semble assez légère. Mais sa situation va basculer quand le chef de l’entreprise pour laquelle elle travaille va prendre la poudre d’escampette. La société en faillite, Michiko, va se retrouver sans emploi du jour au lendemain. Postulant pour divers emplois, elle se fait refouler de part et d’autres; en même temps, une femme, qui a presque la trentaine et aucun gros diplôme en poche, il fallait bien s’y attendre. Seulement les factures, elles n’attendent pas, surtout quand notre héroïne continue toujours autant de gâter son petit ami.

      please love me 2
      © 2013 Aya Nakahara / SHUEISHA

       

      Néanmoins au bord du gouffre, elle entrevoie une lumière, lorsqu’elle tombe sur son ancien responsable, Kurosawa, celui-la même qu’elle détestait à cause de sa rigidité et de son exigence. Mais même s’il semble intransigeant au premier abord, il a bon fond. Invitant Michiko à manger, tout en écoutant ses plaintes, il va même jusqu’à lui proposer un job à temps partiel, dans le restaurant que tenait sa grand-mère et qu’il souhaite ré-ouvrir. Serais-ce là le début d’un nouveau départ pour elle ? Vous pouvez découvrir un extrait de Please love me par la .

      please love me 3
      © 2013 Aya Nakahara / SHUEISHA

       Aya Nakahara nous propose un premier tome drôle, bien qu’on puisse trouver son héroïne assez irresponsable. Avec son nouvel emploi, Michiko va découvrir des personnages assez surprenants et différents à commencer par son patron Kurosawa, dont elle ne connaissait qu’une facette de sa personnalité. Les dessins sont simples, les personnages ne font pas leur âge, mais ça n’entache pas le récit et son ambiance. Maintenant il nous faudra attendre les volumes suivants pour voir si l’histoire arrive à se démarquer des titres actuels.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité