More
    More
      Array

      Older, dernier album de Yael Naim

      L’album Older sort ce mois-ci : c’est le troisième album de la chanteuse franco-israélienne. Que conclure de cet âge de raison de Yael Naim ?

      En 2007, Yael Naïm sort avec David Donatien l’album éponyme qui la consacre mondialement, après des années de relative galère musicale. Des morceaux comme l’indémodable New Soul ou sa très charmante reprise de Toxic, initialement interprétée par LA Britbrit, font connaître sa voix sublime, à la fois infaillible et fragile, ainsi que sa musique aux inspirations infinies.En 2010, Yael Naïm réitère son petit miracle musical avec l’album She was a boy, dont les morceaux Down to the river ou encore I Try hard, s’il faut seulement en choisir, entêtent et bercent avec succès un public toujours conquis. Enfin, en mars 2015, l’album Older finit de paraître : étonnamment bichrome, exception faite d’une lame rouge sur sa joue et la pochette de l’album, autoproclamée plus vieille, Yael Naïm veut-elle annoncer la fin de la légèreté gracieuse de sa voix de jouvence ?

      Yael Naim Coward

      Première seconde de la première chanson de l’album : un xylophone elfique-goutte d’eau accompagne cette voix que l’on connait si bien, les claquements de mains et les chœurs suivent, puis l’orchestre, l’âge ne nous l’a pas tant changée. La gravité chez Yael Naïm est toujours présente dans ses paroles, envolée par ce timbre doux et fort comme monsieur Propre. Paradoxalement, cet album semble plus pop que ses précédents sur certains morceaux tels que Make a child ou encore Take me down. Il est aussi très franchement grave sur le morceau Coward, soufflant mais intimiste. Elle s’illustre enfin dans le monumental sur le morceau Trapped. Par une forme qui s’est un peu éloignée des folies douces multicuti que l’on aimait tant, l’album peut souffrir d’une incohérence d’ensemble, d’une ligne directrice en zigzag, et d’une orchestration parfois overprésente. Pourtant, Yael Naïm trace sa route sans trahisons musicales. En l’absence d’instances de la croix* sonores, elle part dans beaucoup de directions et c’est quand même rien chouette : les rides-clé de sol lui vont si bien.

      *Ça révise la science en philo à Justfocus en ce moment…

      0
      Article précédentBirdman
      Article suivantLes sorties de la semaine avec Manga First !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.