More
    More
      Array

      NO LOGO 2016 : Du reggae dans le Jura (1/2)

      Nous vous l’annoncions il y a quelques semaines, Just Focus se rendait ce week-end, pour la toute première fois au No Logo Festival, se tenant pour la quatrième année consécutive sur le site des anciennes forges de Fraisans (Jura). Car oui, Paris c’est bien, mais il y a également des tas d’événements, dans des endroits plus reculés, permettant de vivre des moments apaisés, loin de la ville, et qui plus est, du reggae plein les oreilles.

      IMG_20160816_223028

      Nous sommes donc arrivés sur le site du festival le deuxième jour (13 août). La veille, Damian Marley avait apparemment déjà marqué les esprits de tous ceux que nous avons interrogés sur leurs premières impressions. Véritable showman de réputation, le Fils a apparemment tenu ses promesses.

      Une fois notre Pass retiré nous avons pu nous installer dans un camping déjà rempli, gravitant autour d’un chapiteau sous lequel de nombreux documentaires seront projetés le jour même et le lendemain en attendant le début des concerts à 16h30.

      La tente montée, il était pour ainsi dire vital de se rafraîchir sous cette chaleur écrasante dont le festival a cette année bénéficié (contrairement à l’édition précédente qui s’était malheureusement déroulée sous la pluie). Nous avons donc découvert que le bar ne servait que de la bière locale, brassée dans le Jura. Première preuve de son indépendance et de son aversion assumée pour les marques. Nous étions cependant totalement libres de ramener les ravitaillements que nous voulions sur le camping, le staff faisant preuve d’une grande tolérance pour tous les joyeux campeurs. Vous l’aurez donc compris, au No Logo c’est comme au Club Med : rien n’est imposé, tout est proposé !

      13 août : première journée au No Logo 

      20160813_170742

      LEAH ROSIER

      Les festivités de cette deuxième journée de festival ont débuté avec Léah Rosier, jeune artiste native d’Amsterdam, tombée amoureuse du reggae durant sa carrière de mannequin internationale. Officiellement en activité depuis 2010, la jolie brune n’a cependant pas attendu ce moment pour se produire aux côtés de nombreux artistes (tels que le géant King Yellowman en Jamaïque durant un de ses concerts) et surtout pour composer ses propres œuvres. Son premier album sort en 2012 (« High Paw »), sur son propre label (« Likkle Green »). Son dernier album « Only Irie Vibes » sort en 2015 et a notamment été enregistré sur les terres du Jura au sein du studio Le Zèbre, à Besançon. Accompagnée de The Rise and Shine Band, Leah Rosier nous a régalés en nous mettant petit à petit dans l’ambiance qui nous attendait ce jour-là.

      SIR JEAN AND NMB AFROBEAT EXPERIENCE

      Cette collaboration entre le chanteur Sir Jean (Nigéria) et NMB Afrobeat Experience (Nouvelle Orléans) fut pour nous une réelle découverte. Se décrivant eux-mêmes comme une « rencontre brûlante  entre un sorcier chantant  et d’un line up New Orleans », un « lien entre le Nigéria et la Louisiane »,  le groupe nous a offert une prestation digne des grands noms de l’afrobeat. L’esprit de Féla Kuti planait en effet au-dessus de ces drôles d’oiseaux aux maquillages mystiques. Très engagé, le groupe se retrouve intrinsèquement dans cette musique qu’est l’afrobeat, ayant servi depuis sa genèse à la transmission de messages politiques. On retiendra donc la frénésie dégagée par cette collaboration, et l’incroyable voix de Sir Jean.

      INNER CIRCLE

      La magie de ce festival réside également en ce mélange constant des générations. C’est donc des vétérans du reggae qui se sont produits ce soir-là. Formé en 1968 ce groupe de reggae a connu la gloire internationale grâce à ses fameux tubes « Bad Boys » et « Sweat » qu’ils n’ont pas manqué de nous rejouer. Toujours aussi dynamique, Inner Circle a enflammé la scène tel un jeune groupe, avec ce paradoxe à la limite de la pop qui les caractérise depuis leurs débuts.

      ISRAEL VIBRATION

      Ce retour aux sources s’est ensuite poursuivi avec le groupe légendaire Israël Vibration, habitué des scènes françaises qu’ils foulent tous les ans depuis maintenant une vingtaine d’années. Skelly, malgré les séquelles laissées par la poliomyélite l’ayant touché durant son enfance, n’a rien perdu de son énergie et nous a rempli de bonne humeur et de nostalgie avec les titres « Natty Dread » et « Herb is the healing ».

      DUB INC

      Les stéphanois ont, comme à leur habitude, mis le feu au public présent ce soir-là. Ce savant mélange fonctionnant depuis quasiment 20 ans ne s’épuise en effet jamais. C’est toujours avec un plaisir immense que nous dansons et chantons sur des titres cultes tels que « Rude Boy » ou « Murderer ». Oscillant entre nouveautés et classiques, Dub Inc nous a régalés par tout l’atypisme qui les caractérise et ses mélodies reconnaissables parmi tant d’autres. Les français savent aussi faire du reggae, et Dub Inc nous l’a encore prouvé ce soir-là !

      GOAYANDI

      Formé il y a plus de 10 ans, ce groupe se veut être le représentant du courant « Natural Transe ». Joli mélange de sons traditionnels et contemporains, Goayandi  oscille entre inspirations mystiques et magiques. Tentant de nous transporter dans un autre monde, le temps d’un concert.

      C’est donc sur ces notes de transe que nous avons terminé cette journée de festival. A noter également qu’entre chaque concert le sound system corner nous ambiançait pendant ¾ d’heures de dub comme on l’aime. Seul bémol : la sur-puissance des basses nous empêchant de rester trop longtemps du fait de la violence de ce magnifique mur de son :

      20160813_171608

      0

      2 Commentaires

      1. Bonjour,
        Juste pour te précisez que wiss le chanteur d Israël vibration n était pas sur scène, pour ta crédibilité ca peut compter

        0
        • Bonjour Hugo,
          Au temps pour moi, j’ai effectivement fait une erreur d’inattention en les citant tous les deux en rédigeant l’article, la couverture d’un festival est quelque chose d’assez fatigant et je me suis en effet trompé. Merci beaucoup pour ton commentaire en tout cas 🙂

          0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.