More
    More
      Array

      Monsieur Molière / Le double : du grand théâtre

      Nous aimons un auteur, un réalisateur de film, un metteur en scène de théâtre pour ce qu’il fait, ce qu’il nous donne et pour un style, que l’on aime retrouver dans chacune de ces œuvres. Une patte. Cette patte, Ronan Rivière en est dotée, et très bien dotée même. Metteur en scène, auteur, comédien : doté de multiple facette et un talent certain, il nous fait la joie de présenter ses deux dernières pièces.Ainsi, c’est avec un plaisir non dissimulé que je suis allée voir « Le roman de monsieur Molière » et « Le double », mis en scène par lui-même, dans lesquelles il tient les rôles titre.

      D’abord : « Le roman de monsieur Molière », de Mikhaël BOULGAKOV. Le théâtre qui parle du théâtre. Sur scène, une grande charrette en bois, bateau des multiples voyages/errances de Molière. 2 comédiens qui rejouent toute la vie de Molière, de sa naissance, jusqu’à sa légendaire mort. C’est beau, bien joué, bien emmené et très bien accompagné par un pianiste dont la musique accompagne subtilement le sujet. 

      Le roman de Monsieur Molière

       

      Ensuite, « Le double », d’après Dostoïevski. Un roman plutôt inconnu, adapté donc pour le théâtre par Ronan Rivière : une oeuvre assez kafkaïenne, torturée. Certains éléments de décor font penser à Tim Burton : des fenêtres biscornues, des couleurs sombres, des transformations qui suivent celles du personnage, sombrant dans une folie qui le condamne. La mise en scène est ingénieuse, les comédiens formidables, et l’on retrouve également le pianiste avec joie.

       

      Le double

      Ronan Rivière met donc à l’honneur 2 grands auteurs russes et nous offre 2 superbes portraits.

      Je vous conseille fortement de courir découvrir ces deux histoires. A travers la charrette en bois de Molière ou la schizophrénie de  Monsieur Goliadkine, vous serez transportés vers le plus beau des voyages : le théâtre.

      « Le roman de Monsieur Molière » : au théâtre Le petit Louvre, à 14h40, jusqu’au 29 juillet.

      « Le double », d’après Dostoïevski, au théâtre des 3 soleils, à 19h00, jusqu’au 29 juillet.

      Le site de la compagnie.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.