More
    More
      Array

      Microbe et Gasoil, une ode à l’enfance

      Michel Gondry est un réalisateur français à la renommée internationale. Metteur en scène de la super production « The green Hornet » avec Seth Rogen, il a également réalisé « Soyez sympa rembobinez » avec Jack Black. Son dernier long métrage est une adaptation d’un livre de Boris Vian réputé inadaptable par nombres d’écrivains et de cinéastes. Pourtant, Gondry s’est lancé dans ce pari fou et a ainsi sorti il y a peu de temps « L’écume des jours » avec Audrey Tautou et Romain Duris, un film poétique et absurde mais qui perdait parfois son spectateur. Aujourd’hui, il revient avec « Microbe et gasoil » avec Audrey Tautou. Les personnages principaux sont deux enfants un peu différents se sentant marginalisés et incapables de rentrer dans le moule social. Le long métrage sort le 8 juillet sur nos écrans.

      Michel Gondry avec « Microbe et gasoil » était désireux de revenir à un film plus personnel, un long métrage qui lui tenait réellement à cœur avant de retourner vers des films à plus gros budget. « Microbe et gasoil » raconte la naïve et touchante histoire de deux enfants surnommés Microbe et Gasoil qui décident de parcourir les routes françaises dans une voiture artisanale et improvisée qu’ils ont eux même mise en chantier et créée de toutes pièces. Le premier enfant est un garçon chétif, attachant, intelligent, ayant un talent inné de dessinateur, qui se prend d’amitié avec les plus stigmatisés dans la cour de l’école. A l’apparence très féminine, Microbe est souvent confondu avec une fille. Il est d’une nature beaucoup trop réservée pour reprendre les adultes. Certains de ses profs le prennent encore pour une élève. L’autre protagoniste est Gasoil, un garçon qui vit avec des parents exigeants, autoritaires. Il aide son père le matin avant l’école à réparer des voitures ce qui lui donne cette odeur d’essence. Les deux garçons vont se lier d’amitié et partir seuls sur les routes.

      Microbe et gasoil

      Michel Gondry signe une véritable ode à l’enfance. Il rappelle à son spectateur comme l’insouciance, l’irresponsabilité et la crédulité de l’enfant sont des aspects caractériels et sentimentaux touchants pouvant faire naître de grandes choses, de beaux voyages et des sources d’inspiration sans fond. Gondry choisit deux enfants en marge de l’éducation scolaire, peu appréciés, car jugés étranges et différents. Pourtant, ces deux « rebelles » vont se révéler autonomes et réfléchis. Michel Gondry redonne le pouvoir aux enfants dans son long métrage, ce sont eux qui mènent le film dans tous les sens du terme. Ce sont les deux seuls et uniques véritables protagonistes qui captent l’attention tout au long du film. Ces deux jeune héros expriment le regret de l’enfance perdue du réalisateur qui veut transmettre ce sentiment à son spectateur. Il veut revernir à l’insouciance totale qui les contrôle, qui les pousse à agir sans penser aux conséquences. Le film de Gondry est une histoire humaine, sentimentale, drôle et nostalgique sur la fin de l’enfance, avant l’entrée dans la détestable phase de la puberté. « Microbe et Gasoil » est une histoire invraisemblable mais suffisamment attachante pour que le spectateur veuille bien y croire sans qu’il ne s’ennuie pendant la durée du long métrage.

      microbe-et-gasoil

      Michel Gondry à réalisé un long métrage beaucoup plus personnel. Il a avoué que le personnage de Microbe se rapproche de son enfance, de l’enfant qu’il était lui-même. Gasoil étant quant à lui un mélange de plusieurs des enfants qu’il a rencontrés à l’école. Ainsi, Gondry réalise ici un de ses rêves d’enfant, un de ces délires imaginatifs si propres aux enfants. On remarque d’ailleurs que les initiales des deux protagonistes Microbe et Gasoil sont également celles du réalisateurs MG. Le réalisateur fait l’éloge de l’enfance, il en fait la quintessence du bonheur, la présente comme la beauté de l’innocence et la simplicité de la vie. « Microbe et Gasoil » est un long métrage qui se range du côté de l’enfant, il présente le blocage qu’entraine la société sur l’enfant. Gondry montre que la société, l’école, les parents, entravent la liberté de pensée et d’agir de la jeunesse. Il montre que ces derniers sont trop couvés, pas assez autonomes . Ces ouvertures positives sont souvent endigués par une généralité du comportement social. Avec le personnage de Tautou, interprète d’une mère trop présente, qui s’immisce trop profondément dans la vie de son enfant, Gondry montre bien que les enfants vivent dans une cage dorée. Les adultes de « Microbe et Gasoil » ne sont pas pris au sérieux, ils n’apparaissent que comme des individus vides de tout sentiment et de tout ressenti, passant leur journée à se causer des problèmes, sans prendre le temps de voir et de penser à autre chose. Ils ne sont que des enveloppes charnelles, pour certaines inquiétantes, sans âme ni profondeur. Le dentiste croisé par Microbe et Gasoil au cours de leur histoire est un autre exemple de ce phénomène, un adulte cherchant à emprisonner les enfants pour les protéger contre la vie.

      « Microbe et Gasoil » est donc un long métrage quelque peu utopique. Un monde où évoluent les enfants sans contrainte parentale et sociétale. Le dernier long métrage de Michel Gondry est parfois naïf, voir même irréaliste. Pourtant on s’attache indéniablement à ces deux personnages, qui sont des sauveurs de l’indépendance intellectuelle.

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.