More
    More
      Array

      « Mel Gibson ne sera plus dans Mad Max » selon George Miller

      On va pas se mentir mais Mad Max : Fury Road nous reste encore bien en mémoire. Tout ce sable, cette violence, ce dictateur palot grimé en Dark Vador, et tout ces bolides fonçant à toute berzingue dans le désert ; ça éveille en nous un sentiment partagé entre admiration la plus béate et peur la plus primale que de savoir que l’homme derrière tout ça a 70 ans, et devrait fort logiquement jardiner ou regarder le foot à la télévision. Mais le natif du Queensland est heureusement passionné par le cinéma, et on le remercie bien assez pour ça. Suffisamment assez d’ailleurs pour lui avoir posé la question, qui a trotté telle une arlésienne sur tout le projet Fury Road : est-ce que Mel Gibson, le Max Rockatansky originel, sera de la partie, quitte à faire des valdingues avec Tom Hardy ?

      Alors que le film, qui a fait l’objet d’un consensus tout simplement délirant, a été pointé du doigt par certains puristes, déçus de voir l’acteur australien se faire remplacer par l’acteur Tom Hardy, aux airs de bovins mutique et mal léché, de grosses interrogations se posaient naturellement sur sa suite. Intitulée pour le moment Mad Max : The Wasteland, la suite est un mystère. Heureusement, Miller en bon pragmatique qu’il est, n’a pas hésité de donner quelques éléments de réponses et notamment concernant la présence de Gibson dans le prochain film. Et alors qu’on pensait à une simple apparition -type caméo- de l’acteur, Miller a fait cesser toutes les rumeurs : non Gibson ne sera jamais de la suite de Fury Road. Selon lui, la présence de Gibson reviendrait à voir Sean Connery débarquer dans le prochain James Bond, un évènement qui s’il ravirait le coeur des fans, leur ferait aussi perdre l’illusion d’être dans un film, une illusion chère aux yeux du metteur en scène, lui qui a pu montrer avec son film que le futur post-apocalyptique ça craint, mais ça peut devenir cool pour quiconque aime se prendre du sable dans les yeux, des balles dans le corps ou simplement des envolées à 150 km/h sur les dunes.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.