More
    More
      Array

      MaMA event Paris 2015, 120 concerts en 3 jours dans le 18 ème

      Le MaMA event 2015, ce sont 3 jours de conférences et de concerts organisés par une Convention des professionnels de la musique. Pour la 6 ème année consécutive, cet évènement est une occasion à la fois d’écouter des professionnels autour des thèmes comme par exemple l’utilisation des méta-données dans les fichiers musicaux, ou bien les politiques régionales en faveur des musiques actuelles. Mais ce sont aussi 120 concerts dans des salles emblématiques de la capitale, situées dans le 18 ème arrondissement : La Cigale, le Divan du Monde, le Bus Palladium ou bien encore la discothèque Chez Moune, entre autres.

      Mama Event 2

      Voici quelques dates du programme qui ont retenu notre attention :

      Elvis Perkins : il nous avait ému en 2007 avec son single « All the night without love » ainsi qu’avec le reste de l’album « Ash Wednesday« , découvrant ainsi sa voix d’ange et sa folk, un peu comme si Bob Dylan avait troqué ses protest songs contre des chansons d’amour. Il nous jouera des morceaux également plus récents, notamment du dernier album sorti cette année , « I Aubade ».
      Le mercredi 14 octobre à la Cigale, 19h15.

      – Aaron : le duo français s’est illustré avec la BO du film « Je vais bien, ne t’en fais pas » sorti en 2006, et fait parler de lui avec l’album récent « We Cut the Night », des chansons électro-pop, à mi chemin entre M83 et Kid Loco.
      Le mercredi 14 octobre à la Cigale, 21h30.

      Bristol : le nouveau projet de Marc Collin qui est à l’origine de Nouvelle Vague (groupe mené par Liset Alea et spécialisé dans les reprises des tubes punk et disco). Cette fois c’est une autre équipe qui se charge d’une autre période : le trip-hop des années 90, de Neneh Cherry à Portishead en passant par Tricky. dans des réinterprétations plus intemporelles et des arrangements rockabilly et jazzy.
      Le mercredi 14 octobre au Divan du Monde, 19h45.

      – Les innocents : vieux routards du rock français, ils ont fait la joie des mélomanes à texte et des auditeurs de Oui FM durant les années 80 et 90. Ils reviennent après 15 ans d’absence avec « Mandarine ».
      Le mercredi 14 octobre au Divan du Monde, à 23h30.

      – Chapelier fou : de son vrai nom Louis Warynski, ce musicien né à Metz, de formation classique ayant appris le violon et le clavecin, a un goût prononcé également pour les machines, ce qui fait de lui un virtuose électronique. Ses albums veulent représenter musicalement l’irréel et les allégories (notamment à travers ses 2 derniers albums « Invisible » et « Deltas »), ce qui donne des morceaux sublimes et savoureux.
      Le jeudi 15 octobre à la Cigale, 20h20.

      Jay Jay Johanson : le crooner suédois, plus connu en France que dans son pays natal, a sorti son 11 ème album cette année, dans une volonté de retour à ses sources trip-hop, sans abandonner ses tendances récentes aux chansons intimistes et piano-bar, ni sans diversifier les styles.
      Jeudi 15 octobre à 21H30 à la Cigale

      Resonators – ils nous viennent du Royaume-Uni et font du dub, c’est donc du Dub-UK, très axé sur les rythmes puissants et digitaux. Beaucoup de bruit et de skank (la danse qui se pratique sur le reggae) en perspective pour les amateurs des rythmes jamaïcains et électro.
      Jeudi 15 octobre à la Boule Noire, 21h20.

      Rachid Taha « Couscous Clan » – c’est le nom donné au duo composé du chanteur de raï-rock et Rodolphe Burger, le rocker ténébreux et invétéré, ex leader de Kat Onoma qui était avec Noir Désir une figure de proue du rock hexagonal du siècle dernier. Les standards musicaux alimentent leurs performances live, entre épices et noirceurs.
      Vendredi 16 octobre au Divan du Monde, 00h15.

      Tout le reste de la programmation est ici.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité