More
    More
      Array

      L’oiseau bleu : un one-shot émouvant !

      En novembre, l’oiseau bleu, nouveau one-shot des éditions Ki-oon pointait le bout de son nez dans leur collection Latitudes !

       

       

      L’oiseau bleu (Aoi Tori – Wakuraba)

      l-oiseau-bleu-manga-volume-1-simple-232867[1]

       

      AuteurTakashi Murakami

      Éditeur : Ki-oon (Shogakukan au Japon)

      Date de sortie : 12/11/2015

      Nombre de tome : one-shot

      Prix : 15 €

       

      Synopsis :

      Yuki Higashimoto est la plus heureuse des femmes : un mari aimant, Naoki, ainsi qu’un adorable garçon de cinq ans, Shu, la comblent de bonheur. Mais la sortie de route de la voiture qui les ramène d’un innocent pique-nique va sonner de manière cruelle et irrémédiable la fin de cette existence paisible… Le petit Shu ne survit pas à la violence du choc, et Naoki est plongé dans un coma végétatif. Pour Yuki, un long combat commence : comment reconstruire sa vie et préserver un lien avec un mari qui est présent sans l’être ?

       

      Un drame empreint de poésie…

       

      L’oiseau bleu est un one-shot assez marquant. Il traite de la maladie d’un proche vue par ceux qui prennent soin d’eux, généralement le conjoint ou la famille. Difficile de ne pas verser sa petite larme en lisant ce tome riche en émotions, et comme si un drame ne suffisait pas, on assiste ici à trois histoires tristes qui sont indirectement connectées. Ki-oon nous propose ce tome en grand format dans leur collection Latitudes, comme ils le font désormais pour les grands auteurs. Cette oeuvre est écrite et dessinée par Takashi Murakami qui s’est déjà illustré par le titre Le chien gardien d’étoiles.

      loiseau bleu 2
      AOI TORI -WAKURABA- © 2014 Takashi MURAKAMI / SHOGAKUKAN

      On entre très rapidement dans le sujet par un accident de la route. A bord, Naoki qui en ressortira vivant, mais dans le coma, Yuki, qui elle ne sera pas gravement touchée et Shu le petit garçon du couple qui perdra la vie lors de cet événement tragique. Yuki n’accepte pas la mort de son enfant et continue à faire comme s’il était là, elle lui parle et va l’attendre à la sortie du bus… Pendant ce temps, la situation de son mari, n’évolue pas et il se voit trimbalé d’un établissement à un autre, faute d’amélioration de son état.
      On commence avec des sous entendus, pour faire comprendre à Yuki que ça ne sert plus à grand choses d’espérer, mais elle refuse de baisser les bras et prends son mari à domicile afin de continuer les soins, qu’elle lui procure et ce jusqu’à l’épuisement… La maman de Naoki, qui a fort à faire avec son mari diagnostiqué positif à la maladie d’Alzheimer, lui demande d’arrêter et de refaire sa vie, mais ce n’est pas l’intention de Yuki, qui continue jour après jour à croire en son mari. Sortira t-il enfin du coma ? Yuki ne fait elle pas tout cela pour rien ? En parallèle, on suit aussi l’évolution de la maladie du père de Naoki et le désespoir qu’éprouve son épouse à le « canaliser » et à le faire accepter le centre de soins, car celui ci veut aller travailler chaque jour, alors qu’il est retraité depuis un moment déjà. La troisième histoire sous forme d’un flash-back est très poignante : Un papa célibataire, travaille nuit et jour pour subvenir aux besoins de son jeune fils, son collègue de travail va prendre soin du jeune garçon les soirs ou son père reste travailler à la forge, mais un jour c’est le drame : Son père ne rentre pas à la maison et on ne le retrouve jamais ! Que s’est t-il passé ? Comment un homme qui travaille si dur pour le bien de son fils pourrait il l’avoir abandonné ? La vérité est bien pire que tout ce qu’on imagine…

      AOI TORI -WAKURABA- © 2014 Takashi MURAKAMI / SHOGAKUKAN
      AOI TORI -WAKURABA- © 2014 Takashi MURAKAMI / SHOGAKUKAN

      L’oiseau bleu est un manga qu’on gardera en mémoire pour son scénario mêlant habilement trois drames touchants qui sont liés, mais pourtant sans rapports apparents. Les histoires s’entrelacent et nous emmènent doucement vers le dénouement. Ce récit plein de poésie et d’amour traite d’un fait difficile à surmonter: reconstruire sa vie après avoir subit la perte d’un être cher. Encore une belle découverte ! Cet auteur a choisit un sujet difficile et a réussit avec brio à une époque ou beaucoup se contentent de thèmes faciles et racoleurs.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.