More
    More
      Array

      L’interview de Ross McNae, le bassiste de Twin Atlantic !

      Twin Atlantic était de passage à Paris pour leur concert à la Maroquinerie, c’est ainsi que nous avons eu la chance de rencontrer Ross McNae!

      Le groupe écossais Twin Atlantic était en concert à La Maroquinerie le 15 novembre dernier dans le cadre de leur tournée européenne, à cette occasion nous avons pu rencontrer le bassiste du groupe Ross McNae !

      Twin Atlantic

      • La dernière fois que vous êtes venus en France c’était pour le Download Festival, ce soir vous retrouvez véritablement le public français. Qu’est-ce que ça vous fait?

      Nous sommes vraiment contents d’être de retour. Je me souviens de notre dernier concert à Paris c’était génial donc on avait vraiment envie de revenir. C’est vrai que ça nous a pris du temps mais c’est super excitant !

      • Ce soir vous allez interpréter votre dernier album GLA, vous semblez vraiment fier à propos de cet opus. N’est-ce pas ?

      Oui c’est vrai que nous en sommes très fier et surement parce que c’est très différent de ce que nous avons fait auparavant. Cet album nous ramène aux origines du groupe, aux raisons pour lesquelles nous avons commencé à faire de la musique, et à tout ce qu’on a appris pendant ces dix dernières années. Je pense qu’on a essayé de traduire tout ça à travers GLA, et c’était d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il a été très plaisant à enregistrer et que ça nous ait pris beaucoup de temps. Nous voulions vraiment que tout ait un sens sur le moment tout en y réfléchissant pas trop. Nous avons essayé de le faire aussi parfaitement que possible.

      • C’est vrai qu’on peut réellement sentir la différence, qu’il vous ressemble plus.

      Je pense que c’est parce qu’il est plus personnel car on commençait à sentir qu’on essayait d’être ce groupe de rock parfait. Or je pense que si un groupe agit comme ça il peut certes atteindre la grandeur mais quelque chose y manque, quelque chose qui viendrait du cœur.

      • D’ailleurs est-ce que vous aviez une inspiration spécifique pour cet opus ?

      Pour cet album tout s’est fait lorsque nous étions en tournée : on écrivait des chansons à l’arrière du car ou à l’hôtel. Les chansons n’avaient aucun lieu précis, elles venaient d’endroits différents, elles avaient des styles différents. Donc l’inspiration est venue du fait que nous étions à Glasgow, notre maison. Nous venions de finir notre tournée et nous nous étions donnés 6 mois pour avoir du temps pour nous-mêmes. Et je pense que c’est quand nous étions à la maison que la musique a recommencé à être quelque chose d’excitant. Nous écoutions la radio, nous étions avec nos amis, nos familles, nous allions au concert de nos amis et l’inspiration est tout simplement arrivée. Je pense vraiment que l’inspiration est venue du fait que nous étions chez nous, en train de vivre notre vie, entourés de nos amis, de nos famille.

      • Pourquoi avoir choisi cette image pour votre album ?

      Cette photo est un tunnel qui lie un endroit de notre ville où il y a nos bars, où nous sortons souvent et la plus grande salle où avons joué pour notre dernier album à Glasgow. Ce tunnel en quelque sort est ce qui te ramène à la vie d’avant. Je dirai que c’est une image de notre subconscient, comme si nous nous éloignions de ce que nous étions devenus pour devenir une nouvelle personne. Je ne sais pas s’il y a un moyen d’expliquer ce qui s’est passé, c’est l’image vers laquelle nous nous dirigeons, ça nous a juste fait sens.

      Twin Atlantic

      • Quelle est la chanson la plus représentative pour vous de GLA?

      Pour moi c’est la chanson No Sleep qui était le premier single. Je pense qu’elle résume parfaitement l’album peut être parce qu’elle n’est pas parfaite justement, elle a l’air de ne pas être réfléchie, il y a des fautes. Quand on l’écoute c’est comme si c’était un groupe qui adore jouait de sa musique. Et je pense que c’est ça que nous voulions montre, ça résume assez bien l’esprit de l’album : faire ce qui nous plaît sans se soucier de quoi que ce soit. 

      • Quel est votre titre préféré issu de GLA ?

      Whispers ! C’est ma préférée, c’est celle à laquelle je suis le plus attachée car elle a une histoire, elle est plus littérale.

      • Pouvez-vous nous dire quel sera votre prochain single ?

      Nous en parlions ce matin justement et nous pensions à la chanson Ex El, mais je ne suis pas sûr, il y a tellement de choix et chaque membre a son propre avis.

      • Quel chanson vous préférez jouer sur scène ?

      J’adore jouer No Sleep car nous la jouons en dernier, c’est une chanson qui bouge et on a envie de sauter et de faire la fête. On passe vraiment un super moment à chaque fois.

      • Je sais que de nombreux fans aiment votre titre A Scar To Hide, mais vous ne la jouez jamais sur scène, pourquoi ?

      Pour le dernier album GLA nous jouions quelque chose comme dix chansons directement. Nous étions très excités mais nous nous sommes rendus compte que personnes ne faisait ça, il faut introduire le nouvel album progressivement. Donc nous commençons par jouer 6 ou 7 titres du nouvel album et nous en rajoutons progressivement.

      • Est-ce que nous pouvons espérer un retour bientôt à Paris où nous pourrons alors entendre plus de titres tirés de GLA?

      Oui je pense que nous reviendrons au printemps. Nous avons quelques idées, peut être jouer avec un autre groupe en tant que première partie. Mais c’est certain que nous reviendrons cet été pour des festivals, mais nous voulons et espérons revenir avant.

      • En parlant de concert, quelle est la chose la plus folle qu’ait fait un fan ?

      Je ne sais pas trop… Peut être le fait que beaucoup de fans voyagent pour nous voir ! Ce n’est pas tant fou mais vraiment cool. En tout cas c’est fou pour nous de savoir qu’il y a des gens qui nous suivent à travers la tournée juste pour nous entendre jouer.

      On remercie chaleureusement Ross McNae pour nous avoir accordé une interview, juste avant le concert électrique donné par Twin Atlantic à La Maroquinerie le 15 novembre dernier. Et on espère revoir très rapidement le groupe à Paris ! 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.