More
    More
      Array

      Les Rois du monde, un beau drame ensoleillé

      Les Rois du monde, c’est un conte du sud qui nous est présenté. Ce sud de la France où les sentiments sont si tus, presque dissimulés derrière un voile de pudeur. Un territoire où les luttes peuvent être passionnées. Beaucoup d’hommes entrent dans une arène aux combats parallèles, avec, au bout, la récompense d’un baiser féminin, d’une vie rangée, d’une vie rêvée.

      Le réalisateur Laurent Laffargue (qu’on voit dans le film mais on ne vous dira pas quand) tourne dans sa ville natale : Casteljaloux. On voit qu’il la connaît bien, sa ville : les paysages sont filmés avec une douce saveur, la quiétude s’y mêle avec une violence qui, parfois, peut heurter. On dirait un poème de Paul-Jean Toulet, avec son parfum de lavande. Les dialogues sont simples, accessibles, entre finesse romantique et cruauté verbale.

      Ce que filme Laurent Laffargue, c’est un mélodrame, sur fond d’inspiration théâtrale, aussi : on suit l’histoire parallèle de quelques jeunes gens un peu désœuvrés, perdus entre rêves de grandeur et attachement familial ; Ces jeunes gens n’ont que le théâtre et l’amour pour s’en sortir dans ce village qui n’avance pas assez vite pour eux. Fort heureusement, Chantal (brillamment interprétée par Céline Sallette) va prendre en main les virulentes inspirations de ces garnements pour en faire de vrais talents.

      Mais s’il y a une chose que cette caissière amoureuse du grand Louis Jouvet ne sait pas prendre en main justement, ce sont les élans de son cœur : la jeune femme a vécu une ardente idylle avec Jeannot (joué par Sergi Lopez), jusqu’à ce que celui-ci quitte Casteljaloux dans un fourgon de police après une nuit arrosée. 3 années d’attente pour Chantal qui va, entre temps, trouver un prince charmant, un vrai « Roi » (il l’est aussi bien en Football qu’en Cinéma) : Jacky, alias Eric Cantona, l’armoire à glace la plus charismatique de l’hexagone. Chantal va trouver dans les bras de ce boucher rugueux et tendre une protection, une relation stable ainsi que l’assurance de vivre des jours plus tranquilles.

      Des jours plus tranquilles, une espérance vite déchue par le retour de prison de Jeannot, qui n’attend qu’une chose : Chantal, quitte à se battre corps et âme pour elle. Ne dit-il pas, à son sujet, qu’il l’aime « comme un dément » ? La suite, on vous conseille très vivement de la découvrir sous ce film à l’apparence sombre, qui explore la nature humaine avec une réalité crue, mais lucide et juste.

      Un film qui sombre, mais où le Soleil brille toujours.

      Le film sortira en salles le 23 septembre 2015.

      Mounir Belhidaoui

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.