More
    More
      Array

      « LES DELICES DE TOKYO », la gourmandise japonaise à l’honneur!

      A l’affiche, le Dernier film de Kawase Naomi, Les délices de Tokyo est une histoire adaptée d’un roman de Durian Sukegawa.

      Synopsis: Toku, une femme de 76 ans, se balade lorsqu’elle tombe sur une affiche d’offre d’emploi dans une petite boutique de dorayakis, des pâtisseries traditionnelles japonaises. Elle décide de postuler mais le vendeur ne semble pas convaincue compte tenu de son vieil âge. Celle-ci parvient à le persuader en lui faisant déguster ses délicieux dorayakis. Le secret de la réussite de ces pâtisseries porte sur la confection de la pâte de haricots rouges.

      L’histoire s’agence entre ces trois personnages qui vont apporter une aura particulière à ce film. Sentaro, le gérant, semble s’oublier à travers son train-train quotidien. Toku est une vieille dame qui au delà de la parfaite maîtrise de la recette des dorayakis cache un lourd secret. Tandis que Wakana est une lycéenne empreinte de liberté malgré sa situation familiale compliquée.Chaque personnage semble cacher une blessure profonde.

      La petite échoppe, installée en plein coeur de Tokyo connaît alors un succès grandissant grâce aux succulentes pâtisseries de Toku. Toutefois, les clients commencent à s’interroger à propos de la difformité de ses mains. Sa fragilité et l’adresse du dispensaire dans lequel elle réside mènent à penser que Toku est une ancienne lépreuse. La rumeur se répand, la clientèle fuit. Sentaro, prisonnier de ses problèmes personnels doit obéir à la propriétaire qui lui demande de la renvoyer. Wakase porte un regard humaniste qui nous amène à nous interroger sur le sens de l’existence. A travers la délicate préparation du An, Toku nous transmet son amour profond pour la nature.

      Sélectionné à Cannes pour la section « Un certain regard », le film séduit de par son style contemplatif. Les cerisiers en fleurs et le bruit du vent suscitent une certaine poésie à l’écran. Le rituel sacré de la pâte de haricots rouges confectionnée par Toku émerveille le vendeur de dorayakis. C’est alors qu’une belle amitié s’installe entre eux. Au premier abord, on croit qu’il s’agit d’un film culinaire à l’instar de ‘’The lunchbox’’ mais c’est bien plus que cela. Les thèmes tels que les épreuves de la vie de la maladie de la lèpre sont abordés avec subtilité. La simple leçon de pâtisserie devient alors une leçon de vie. Un film empreint d’émotion axé sur la liberté de choisir ce que l’on veut devenir. A l’écran à partir du 27 janvier 2016!

      Découvrez notre critique du film: Les délices de Tokyo

       

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.