More
    More
      Array

      Les Celtic Fantasy au Corcoran’s: présentation et Interview

       

      Celtic Fantasy est un groupe de musique composé de quatre jeunes hommes talentueux, venus nous enchanter grâce à leur musique folklorique légère et enjouée provenant d’ailleurs.

      Tous les quatre instrumentistes, ils jouent et vivent musique depuis leurs plus tendres enfances. D’origine Irlandaise, ils ont su allier pour ce premier album, tradition et modernité. Les chants traditionnels Irlandais et Français se voient mêlés à un rythme effréné, populaire et dynamique.

      Qu’avez-vous dit ? Un Boys band de variétés, très peu pour moi ….. Chaque chanson conte une histoire interprétée avec vie et émotion. Vous serez tout autant surpris que moi lorsque vous entendrez une de ces chansons populaires que l’on a tous déjà chantonné du bout des lèvres … Un conseil, laissez-vous transporter, faites le voyage les yeux fermés et vous êtes au beau milieu d’une danse traditionnelle folklorique où tout n’est que joie et allégresse.

      Accompagnés de leurs charmantes danseuses, les artistes sont dotés d’une présence remarquable sur scène, et créent ainsi une atmosphère chaleureuse et authentique. Ce premier album s’adresse aux bons vivants, à ceux qui aiment rire et échanger autour d’une bière. Actuellement en tournée à travers l’Europe, Celtic Fantasy sortira son premier album le 30 mars prochain ! On l’attend avec impatience…

      Présentation du groupe par Grace Fisher

      celtic-fantasy


      L’interview du groupe

       

      Fa : Tout d’abord, comment est-ce que vous vous êtes rencontrés ? Et qu’est-ce qui vous a amené à former un groupe tel que Celtic Fantasy ?

      Cf : Nous nous sommes rencontrés en Bretagne, à Rennes, au cours de l’année 2014 où on a «  fait un bœuf » tous les quatre. On a vu qu’il y avait une énergie très positive qui se dégageait de tout ça. Donc on a décidé de former un groupe. Julien et Antoine se connaissent depuis 17 ans et font aussi partie d’un groupe qui s’appelle Outside duo. Et Kévin et moi, on s’est rencontrés à la maternité (blague!).

      Et pourquoi la musique celtique ? C’est quand même assez traditionnel et écouté par très peu de gens !

      Cf : (Les frères McDonnell) Notre père est un chanteur et musicien (spécialisé dans la musique celtique). Donc, depuis qu’on est tout petits, on joue de la musique celtique. L’un à la flûte et l’autre la guitare acoustique. (Tous) C’était une passion pour chacun d’entre nous, puisque trois d’entre nous ont commencé à jouer de la musique celtique ou bretonne dès leur plus jeune âge.

      En entendant le nom du groupe, Celtic Fantasy, cela nous fait penser à une épopée au sein du folklore (du merveilleux). Comment réussissez-vous à transmettre ça à travers vos musiques ?

      Cf : Lorsque l’on joue, il y a une telle harmonie et communion qui se crée ; que l’on va réussir à apporter un plus à nos musiques qui sont des reprises pour la plupart d’entre elles. Sauf l’une d’entre elles que l’on a écrite et dont on a composé la mélodie qui s’intitule ‘Des violons, des voiles’.

      Pourquoi combiner des reprises françaises telles que Santiano d’Hugues Auffray à des chants traditionnels irlandais ?

      Cf : La plupart des chansons de notre album sont des reprises de chansons irlandaises et françaises très connues. On apporte un côté contemporain et plus pop à ces ballades connues de tous ; on les revisite et les adapte à notre époque tout en gardant le côté traditionnel. Mais ce sont aussi les musiques de notre enfance et qui seront sûrement connues de tous, ou presque, pendant encore quelques années. Toutes ces musiques sont des musiques culturelles.

      D’où tirez-vous votre inspiration ?

      Cf : (Simon McDonnell). Les chansons sont comme des histoires : il y a un début, une histoire de base dont on suit le fil et le cours. Avec des péripéties : comme une rivière à éviter. Entrer dans une chanson, c’est comme rentrer dans un paysage. (Tous)

      Les gens d’aujourd’hui, surtout les jeunes, s’intéressent surtout à la pop, la techno etc. Et très peu de seniors s’intéressent aux artistes actuels. Donc comment réussissez-vous à adapter vos chansons, de manière à plaire à un large public ?

      Cf : On ne cherche pas à ce que notre musique plaise à tout le monde. Mais qu’elle apporte quelque chose de plus aux gens et réunisse ceux qui veulent partager ça avec nous. La force de notre groupe et la poésie de nos chansons se fait ressentir à travers notre énergie commune qui est principalement authentique comparée à beaucoup d’artistes aujourd’hui.

      Nous sommes donc réunis ce soir afin d’assister à un concert privé. Est-ce que c’est votre première représentation sur Paris ?

      Cf : A vrai dire, c’est la première fois que l’on fait une représentation avec le groupe Celtic Fantasy en France. La veille du concert, donc d’aujourd’hui, nous étions les invités du grand journal pendant lequel ils ont animé la météo avec sa présentatrice Alison Wheeler lors d’un happening spécial Saint Patrick. Nous avons aussi effectué une performance sur D17 le même soir. Nous sommes bien sûr accompagnés des meilleurs danseurs ,12 danseurs venant d’Angleterre et d’Irlande. Donc en quelque sorte, c’est notre « vraie » première tous ensemble. Alexandra Miller qui est une ancienne participante de The Voice en Irlande, nous accompagnera pour une ballade ce soir.

      Nous avons 19 dates de prévues en France, qui débuteront en Janvier 2016.

      Note: Leur album est sorti le 30 mars.

      Interview réalisée par Fanny Larade

       

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.