More
    More
      Array

      Les cadenas du Pont des Arts remplacés par du street art

      Plus que quelques jours avant de pouvoir profiter du « nouveau » Pont des Arts. Après avoir retiré les 45 tonnes de cadenas, la ville termine actuellement la pose des panneaux peints par Jace, El Seed, Brusk et Pantonio, quatre street artistes internationaux. Nous aurons jusqu’à l’automne prochain pour admirer ces œuvres qui laisseront finalement place à des panneaux vitrés.

      L’amour n’est pas mort, il se transforme

      Le Pont des Arts n’aura jamais aussi bien porté son nom. Pourtant, la disparition des « cadenas d’amour » laisse place à une grande déception chez beaucoup de français mais aussi à l’échelle internationale. Cette attraction touristique était l’une des plus symboliques de la ville lumière. Depuis 2008, des couples du monde entier venaient s’unir devant les liens sacrés des grillages du Pont des Arts.

      Sur Twitter

      Paris est l’amour. Paris était l’amour. #PontdesArts

      Mais c’est un symbole, depuis que je suis gosse je veux en mettre un, ils ont pas le droit de faire ça.. #PontdesArts

      Je trouve ça tellement dommage qu’ils virent les cadenas au #PontDesArts cela représentait pour moi une oeuvre d’art, originale, collective.

       

      pont-des-art-7Cette pratique, en théorie interdite, engendre une dégradation du patrimoine et constitue un risque pour la sécurité des visiteurs. L’accident survenu le 8 juin 2014, qui voyait un garde-corps s’effondrer sous le poids de tant d’amour métallique, accéléra le mouvement au niveau des mesures prises par Bruno Julliard, l’adjoint à la Culture du maire de Paris. Une expérimentation concluante avait commencé en septembre avec la pose de panneaux vitrés. Ceux-là même qui succéderont à l’exposition des 56 panneaux de street art.

      L’amour à ses raisons que la raison ignore

      De nombreux éléments donnent raison à la mairie de Paris. C’est en tout cas à une pratique généralisée que doivent faire face les autorités. Le Pont des amoureux à fait des petits. On retrouve de plus en plus de cadenas sur d’autres ponts et passerelles, comme celle de Debilly. En plus d’une loi concrète pour interdire à l’amour de fleurir sur les ponts de Paris, on pourrait avoir droit à des expositions éphémères, régulières. Ça ne serait pas pour nous déplaire.

      En attendant, il faudra retirer ces nombreux cadenas, en suivant l’exemple du Pont des Arts. Il se murmure que ces 45 tonnes de cadenas, fondues, serviraient à réaliser une oeuvre d’art. On attend donc avec impatience de connaître la suite. Mais instinctivement, on en ferait bien un Trône de Fer.

       

       

      0

      2 Commentaires

      1. C est vrai que le symbole était fort mais en plus des cadenas il y a aussi les tonnes de clefs au fond de la Seine c est une pollution pas négligeable
        Il faudra trouver autre chose aussi romantique
        Bravo pour cet article

        0
        • Merci beaucoup. Personnellement j’aurais essayé de prendre en photo ces cadenas pour les apposer sur les futurs panneaux vitrés. Ça aurait donné l’impression qu’ils sont toujours là, en quelque sorte.
          Des photos de l’expo arrivent prochainement !

          0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.