More
    More
      Array

      Les 8 Salopards : Quentin Tarantino voulait Jennifer Lawrence.

      Alors que la dernière bravade cinéma du natif de Knoxville va bientot débarquer dans nos contrées et est déjà en lice pour diverses cérémonies de prix outre-Atlantique, son réalisateur, Quentin Tarantino, est revenu sur la genèse chaotique du film et notamment sur le processus de casting. On y apprend ainsi que malgré son casting très fourni, le film aurait pu compter sur le renfort de Jennifer Lawrence, déjà courtisée par le metteur en scène pour apparaitre dans son huis-clos enneigé. 

      Samuel L. Jackson, Kurt Russel, Bruce Dern, Walton Goggins, Michael Madsen, Demian Bichir et Tim Roth ; entre vieux briscards habitués et petits nouveaux, le casting des 8 Salopards s’imposait déjà comme l’un des plus bandants de l’année. Pourtant, à en croire Tarantino, ce casting aurait pu voir arriver un autre gros nom en la personne de Jennifer Lawrence (Hunger Games, American Bluff), qui fut pendant longtemps le choix initial du maitre pour le personnage de Daisy Domergue. Manque de pot, le rôle a finalement échu à Jennifer Jason Leigh, qui s’en est heureusement bien tirée et voit meme sa prestation saluée pour ceux ayant déjà pu voir le film. Un mal pour un bien, qui aurait fait contre toute attente le bonheur de QT, qui s’est confié au média américain Entertainment Weekly :

      « Je suis un grand fan de Jennifer Lawrence. J’ai déjà dit que sa relation avec David O. Russell ressemble à celle qu’avaient William Wyler et Bette Davis, ce qui est un excellent modèle. Et je le voyais vraiment bien dans ce rôle, alors je l’ai rencontré pour discuter de tout et de rien. Je pense qu’elle l’a fait avant tout par politesse envers moi. Elle était en train de tourner Joy. Elle était au beau milieu de toute cette publicité pour Hunger Games. Il n’y avait aucun p***** de moyen qu’elle soit disponible. Cela dit, je suis heureux au final de ne pas avoir casté quelqu’un d’aussi jeune. Je pense vraiment avoir fait le bon choix à propos de l’âge des personnage ».

      On espère toutefois que la jeune actrice, à l’aise dans tous les registres puisse croiser un jour le chemin de Tarantino, puisque les deux semblent partager cette meme absence de retenue qui fait le sel du metteur en scène, et qui rend indirectement la jeune femme tout ce qu’il y a plus de naturelle.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.