More
    More
      Array

      Le test de Micha : Zelda Majora’s Mask 3DS

      Ça y est ! Après plusieurs mois d’attente, et après des rumeurs laissant les fans perplexes, la version NINTENDO 3DS de THE LEGEND OF ZELDA : MAJORA’S MASK est enfin disponible. Sortie le 17 novembre 2000 sur NINTENDO 64, la première version avait déjà laissé pantois les joueurs et fans de la série. L’adaptation NINTENDO 3 DS se montrera t-elle à la hauteur de sa version précédente ?

      Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître…

      La NINTENDO 64, console qui a fait les beaux jours de la firme japonaise lors de sa sortie en 1997 a accueilli des titres inoubliables : Goldeneye, Zelda Ocarina Of time, Super Mario 64 mais également un OVNI (bien que…) ZELDA MAJORA’S MASK. Ce jeu est sorti quelques années après Zelda OOT et reprenait les mêmes items que celui-ci à quelques uns près. Beaucoup de personnages y faisaient de nouveau leur apparition pour le bonheur des fans qui étaient restés émerveillés depuis Ocarina Of Time. Les développeurs ont toutefois voulu corser la difficulté et les quêtes secondaires de cet opus restent à ce jour les plus ardues de la série. Plus d’une vingtaine de masques à récupérer en résolvant des énigmes et en jouant avec le temps. Ce jeu était également un des premiers si ce n’est le premier, à nécessiter «  l’expansion pack ». Ce petit dispositif se branchait directement dans la console et devait a priori améliorer les graphismes et les performances de la N64.

      A quelques détails près, la nouvelle version sur 3DS XL est la même que sur NINTENDO 64. Il semblerait même que le niveau des boss ait été revu à la baisse. On va s’attarder sur la nouvelle version durant ce test.

      majora's mask 2

      Tout d’abord, rappelons qu’avec la sortie du nouveau ZELDA MAJORA’S MASK 3DS, est sortie également la nouvelle console de NINTENDO, originalement appelée la NEW 3DS XL. Voici ses spécificités:

      • Plus performante
      • Un 2 ème joystick,
      • Une maîtrise de la 3D moins éreintante pour les yeux
      • Un écran plus grand.

      NINTENDO a pris en compte les demandes des joueurs en sortant une console portable quasi parfaite. Pour fêter la sortie de cette nouvelle console, une version ultra collector est sortie avec ZELDA MAJORA’S MASK incluant une console couleur or, une statuette et d’autres goodies uniques. Si vous comptez vous en procurer une, c’est déjà trop tard. Disponible à seulement 3000 exemplaires en France, elles étaient déjà toutes réservées quelques heures après l’ouverture des réservations. Vous pourrez (comme votre cher rédacteur) vous reporter sur une version collector du jeu, incluant un double poster, un « steel book », et une broche à l’effigie du masque de Majora.

      new 3ds xl

      L’heure est arrivée de faire un voyage dans le temps ! Un bond de 15 ans en arrière me replongeant dans mon adolescence et dans les souvenirs des longues soirées à essayer de venir à bout des énigmes de ce jeu. Dès les premières secondes, les réactions des fans seront « Mais oui ! C’est vrai, Ohlala ! ». Votre héros préféré ; Link ; et pas Zelda est à dos de cheval (Epona) et galope au cœur de la forêt. Tout à coup, sur votre chemin, un gamin se promenant avec deux fées interrompt votre balade et vous fait tomber. Celui-ci porte un masque, un masque étrange dégageant une aura maléfique, et vous ne tarderez pas à en être victime car vous voilà changé en une créature horrible et inoffensive. Inoffensive ? Pas vraiment, votre aventure débutera alors. Vous devrez retrouver cette créature et lui ôter ce masque. Dis comme ça, ça semble plutôt facile, mais un nombre impressionnant de quêtes vous attend avant d’accéder à la fin, et tout cela dans un laps de temps donné… 3 jours pour être exact ! Retrouvez cette créature et reprenez lui votre ocarina (oui, vous l’avez gardé ou il vous appartient déjà. Cela dépend des théories selon lesquelles ZELDA MAJORA’S MASK se passe avant ou après OOT) pour pouvoir faire retentir des chants qui vous rappelleront certainement de jolis souvenirs.

      zelda majora's mask 5
      Nous allons attaquer les points un peu plus techniques du jeu. Nous diviserons ceci en 4 caractéristiques : Les graphismes, le gameplay, la musique, le scénario.

      Commençons donc par les graphismes. Il ne faut pas s’attendre à quelque chose d’extraordinaire. Certes, c’est une reprise d’un ancien jeu et on aurait pu s’attendre à un coup de peinture, mais on reste tout de même dans du oldies. Les graphismes sont exactement les mêmes que sur la version N64 et à l’époque ces graphismes étaient tout à fait convenables. Faut-il donc porter un jugement en se positionnant aujourd’hui ou dans le passé? En portant un jugement actuel sur les graphismes, il est clair que les jeux sur téléphones portables sont plus beaux. Ce ne serait absolument pas objectif. C’est pour cela qu’en se plaçant dans le contexte de temporalité, ces graphismes étaient tout de même plaisants, légèrement cartoonesques et typique « Zelda ». Ils ont aujourd’hui un parfum de nostalgie.

      Le Gameplay, essence même de la qualité d’un jeu vidéo, est dans cet opus et comme dans tous les Zelda (Comment ça, je suis fan et pas très objectif ?) inégalable. L’aventure, les quêtes, et les animations très japonisantes, sont un cocktail détonnant. Aucun jeu ne pourra vous tenir en haleine comme ZELDA MAJORA’S MASK. Les quêtes, les « sous quêtes » s’enchaîneront tour à tour et tout ceci vous demandera d’être organisé et de gérer les jours, le temps. Il vous faudra vous armer de patience pour venir à bout du jeu. Des heures de prises de tête! Un seul mot d’ordre : soyez à l’heure.

      La musique. Haaaaaa ! La musique et les Zelda. Deux mots qui sont indissociables. Dans cet opus, la musique occupe encore une place de marque. Ocarina, tam-tam et trompettes seront au rendez-vous. Vous devrez apprendre et jouer des dizaines d’airs enjoués ou pas pour avancer dans l’aventure. Certains airs comme je le disais plus haut, parleront aux connaisseurs de l’univers Zelda puisqu’ils ont déjà adouci leurs oreilles dans OOT. Ensuite, les musiques durant les phases de jeu sont toujours les mêmes. A l’approche d’un boss, à l’approche d’un ennemi, lorsque vous découvrez un secret, ils y sont tous et restent toujours aussi cultes. Sympa, mais la musique peut-être redondante, elle n’est pas pour autant répétitive et abrutissante. Si jamais l’envie de remplacer votre sonnerie de portable ou vos alertes SMS vous prend, n’ayez pas d’inquiétude, tout est normal.

      majora's mask 4

      Monsieur Myamoto et ses acolytes ne manquent pas d’imagination et pour ZELDA MAJORA’S MASK, ils devaient être sous vitamines car l’aventure est géniale. Des masques, des transformations, sauver une princesse… NON ! Attendez… On ne doit pas sauver la princesse ZELDA dans cet épisode ? Mais alors, on nous aurait menti ? Dans cet épisode, vous serez l’incarnation de l’altruisme. Vous devrez rendre service à tout le monde en l’échange de quelques menues récompenses dont des masques qui vous serviront à rendre service à d’autres personnes, etc.. etc… Ha oui ! J’oubliais ( trois fois rien)… Accessoirement, vous devrez sauver le monde d’une fin funeste. Une lune fonce droit sur vous. Vous devrez au fil de votre aventure aller et revenir dans le passé pour compléter vos quêtes. Scénario complet et superbe. Préparez-vous à jouer durant des heures. Au bas mot, 80 heures de jeux sont prévues.

      Un hic tout de même dans toute cette perfection. D’après des rumeurs persistantes, les développeurs auraient facilité les phases de combats rendant les Boss plus inoffensifs, plus dociles. Je m’insurge face à cette nouvelle car s’il s’avère que si cette rumeur est vrai, la nouvelle génération n’aura pas la même passion pour les Zelda que l’ancienne génération. Ce qui fait le charme de cette série c’est également la difficulté des énigmes. Si tout peut être résolu en deux pressions de touches, où est le challenge ? Le fait de faciliter les choses pour la nouvelle génération, qui, selon les études ne cherche pas à terminer les jeux mais juste à y faire un tour, n’arrangera pas leur vision des jeux vidéo qui est depuis quelques années bafouée.

      En conclusion….

      Attendu comme le loup blanc, ZELDA MAJORA’S MASK, est enfin disponible sur nos consoles portables et ouvre le bal sur la New 3DS. Un parfum de nostalgie s’emparera de vous dès que la touche Power sera pressée. Bien que le jeu soit une copie quasi identique (mis à part le HUD et la gestion des items), ZELDA MAJORA’S MASK restera un émerveillement pour les joueurs aguerris, et sera une révélation pour tous ceux qui le découvriront.

      Que les héros masqués se préparent à l’aventure ! Serez-vous prêt à tomber le masque et à sauver le monde ?

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.