More
    More
      Array

      Le retour d’A$ap Rocky.

      Une attaque surprise, voilà ce qu’a fait A$ap ce week-end, sorti de nul part comme un fantôme de sa caverne l’homme d’Harlem vient de faire paraître un album de dix-huit titres sobrement intitulé A.L.L.A. pour At Long Last A$ap, et la surprise passée la qualité est au rendez-vous.

      Il faut dire qu’à 26 ans ce garçon talentueux nous a habitué au meilleur au cours de ses trois mixtapes et de son premier album, Long Live A$ap sorti en 2013. Un style, une forme apparaît au cours de ses productions avec l’usage systématique, à mon grand plaisir, de basses profondes qui posent un rythme qui invite au voyage. C’est sur cette base que se dressent les lignes instrumentales qui formeront des arabesques rythmiques propres à vous faire remuer la tête. Enfin, sa voix aux sonorités légèrement métalliques glisse sur ces instrumentales sans jamais faiblir ce qui donne un résultat proche de la transcendance sur certaines créations.

      Pour en revenir à cet album qui vient de nous tomber dans les bras, vraiment à croire que c’est Noël avant l’heure pour les amateurs de la nouvelle vague hip-hop Outre-Atlantique, A$ap y est accompagné sur plusieurs morceaux, l’occasion de jeter un œil sur ce qu’amènent ces collaborations à l’album.

      A titre personnel, et bien que je lui accorde un crédit important, A$ap peut difficilement faire un album réussi en pur solo. Cela est un peu indigeste et bien vite vous pouvez vous retrouver à bouger la tête d’avant en arrière sans plus trop savoir pourquoi ce qui est un dur retour à la réalité. Mais il excelle quand son album est quelque peu hétérogène et rassemble des artistes rap bien sûr mais d’autres mondes aussi.

      Joe Fox par exemple, parfait inconnu rencontré par A$ap à Londres à quatre heures du matin dans la rue avec une guitare à la main qui l’a conquis en en jouant un peu, les rappeurs Future, Bones, Schoolboy Q, Kanye West, Juicy J, UGK, Mos Def, Lil Wayne, la rappeuse M.I.A ou encore le chanteur de R&B James Fauntleroy. Oui c’est une sacrée tête d’affiche qui nous a été offert là et c’est un vrai régal à écouter, alors allez-y.

      Vous pouvez télécharger un extrait de l’album ici en attendant de tenir le disque entre vos mains.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.