More
    More
      Array

      Le réalisateur Ettore Scola est mort

      Depuis le début d’année, presque chaque jour est marqué par la disparition d’un artiste. Ce 19 janvier ne déroge malheureusement pas à la règle car nous avons appris la mort du réalisateur italien Ettore Scola à l’âge de 84 ans. Retour sur l’oeuvre de ce metteur en scène de légende. 

      Ettore Scola rentre dans le cinéma par le scénario en 1953, en commençant par écrire ou co-écrire des scénarios de films, comme par exemple le film de Mario Mattoli, Deux nuits avec Cléopâtre. Il réalise en 1964 son premier film Parlons femmes, un film à sketchs, genre qui faisait à l’époque fureur en Italie. Ce n’est seulement qu’à partir de son sixième film que la notoriété arrivera. En effet, le premier rôle de Drame de la Jalousie est tenu par l’acteur italien incontournable, Marcello Mastroianni, qui se verra d’ailleurs attribuer le prix de l’interprétation masculine au Festival de Cannes en 1970.

      scola2En 1976, retour au Festival où Ettore Scola remporte le prix de la mise en scène pour son film Affreux, sales et méchants, une comédie épicée sur une famille de pauvres, logeant dans les bidonvilles de Rome. Derrière l’humour piquant se cache en réalité une véritable critique sociale, avec notamment Nino Manfredi. Lui et Scola n’en étaient pas à leur première réalisation puisqu’ils avaient fait en 1974 Nous nous sommes tant aimés, grand succès public également. Le film Une journée particulière, sorti en 1978, est également l’occasion de retrouver un autre acteur de Scola, Mastroianni, qui joue là l’un de ses rôles les plus poignants, en bonne compagnie de Sophia Loren.

      La carrière d’Ettore Scola, comportant plus d’une trentaine de films, est jalonée par de multiples récompenses. Il obtient donc trois Rubans d’Argent* du meilleur scénario, ainsi que les Donatello (équivalent des Césars en Italie) du meilleur film et du meilleur réalisateur pour ces films Le Bal en 1984 et La Famille en 1987.Plus récemment, on avait pu découvrir son fabuleux hommage à son compatriote Federico Fellini dans Qu’il est étrange de s’appeler Federico.

      *Les Rubans d’Argent sont les prix décernés par la presse au cinéma italien.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.