More
    More
      Array

      Le premier épisode du nouvel anime « God Eater » retardé !

      Fortement inspiré des jeux God Eater sortis sur la console japonaise PlayStation, nous attendions avec une grande impatience la venue du petit dernier de la famille, adaptation animée qui sortira sur la plateforme ADN. God Eater est incontestablement l’un des anime de cet été 2015. Malheureusement pour nous, le site officiel vient d’annoncer que la date de sortie initiale est légèrement retardée… La cause ? Une animation susceptible de décevoir certains fans. Justfocus fait le point sur les informations tombée à ce jour ! 


      Après la diffusion d’un premier trailer attayant et mouvementé de God Eater (ci-dessous), l’inquiétude des fans semble avoir pris le dessus. Les dialogues sont accrocheurs, l’action présente, les personnages que l’on devine principaux, rapidement observables. Cependant, il subsistait un léger parfum dérangeant et intrigant vis à vis de l’animation choisie par le jeune studio d’animation ufotable (né en 2000 à Nakano). Et en voyant le trailer, on comprend bien pourquoi ! Tiré de jeux vidéo éponyme, God Eater et ses premières images font plutôt penser à un jeu vidéo qu’à un anime et pourraient, comme le craignent les producteurs et le studio, décevoir certains fans. Mais nous vous laissons en juger par vous-même…


      Synopsis

      L’humanité n’est presque plus qu’un vague souvenir, un mot tombé dans les oubliettes, qui n’apporte que rire amer et désespoir… Les Aragami, ces mystérieuses créatures démoniaques qui ont décimé la population et que rien ne semble pouvoir occire. Mais un groupe pharmaceutique semble tenir la clé de ce qui pourrait être une infime lueur d’espoir pour le genre humain… Les Jinki. Armes organiques capables de fusionner avec certains humains, elles sont les seules armes efficaces contre les Aragami. Et aussi le seul salut possible pour le reste de l’humanité. Renka Utsugi est l’un de ces porteurs de Jinki. Lui et son unité se battent pour sauver le monde des Aragami. Mais reste t’il encore un espoir ?




      Raison pour laquelle, le studio vient d’annoncer le retardement mais surtout le remplacement du premier épisode. Les membres du projet souhaitent retravailler l’épisode pour « livrer un travail avec un niveau de qualité que les fans peuvent approuver. » Mais en attendant, pas d’inquiétudes ! Le 5 juillet prochain, les fans pourront découvrir un épisode spécial intitulé « God Eater Extra« . Et c’est seulement une semaine plus tard, soit le 12 juillet 2015 que nous pourrons enfin découvrir le premier épisode de cette série qui en comptera 13.


      Certes ce genre d’animation pourra en choquer plus d’un… Mais n’est-ce pas ce genre d’animation qui siérait justement parfaitement à un anime du genre et qui pourrait permettre de renouveler et d’ouvrir les portes d’animations bien différentes à celles que nous voyons déjà partout ?


      Informations sur l’anime God Eater



      GOD-EATERAnnée de production : 2015

      Première diffusion (France) : 12 juillet 2015

      Nombre d’épisodes : 13

      Studio d’animation : Ufotable (Fate/Zero, Fate/Stay night : UBW, Futakoi Alternative)

      Auteur : Bandai Namco Games (JV)

      Réalisateur : Takayuki Hirao (Captor Card Sakura Movie 2, Coyote Ragtime Show)

      Directeur artistique : Masaru Yanaka (Captain Earth)

      Character Design : Keita Shimizu (Fate/Stay, Fate/Zero, FMA, School Rumble)

      Directeur photographie : Kentarô Waki (Valvrave the Liberator),

      Montage : Tsuyoshi Imai (Ghost in The Shell)

      Musique : Gou Shiina (God Eater JV Series, Mr Driller,Tales of…)

      Opening : OLDCODEX (Kuroko no Basuke)


      Et vous, que pensez-vous de cette information ? Pensez-vous suivre God Eater ?


      Sources : godeater.jp, animenews

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.