More
    More
      Array

      Le Download Festival Paris : JOUR 1

      Ce week-end, du 10 au 12 juin, s’est tenu le Download Festival, pour la première à Paris dans l’hippodrome de Longchamp. L’équipe Metal de Just Focus a eu l’opportunité de se joindre à cette joyeuse communauté aux cheveux longs que sont les Metalleux, pour trois jours de musique Rock-Metal dans un festival qui a du chien !

      Et du chien il en fallait, car en matière de festival de musique extrême, la concurrence est rude en France. C’est donc un véritable pari que de se frotter directement au leader français qu’est le Hellfest pour une première édition. Et il faut dire que la marque britannique Download n’a pas à rougir, car malgré quelques soucis techniques et d’organisation l’événement fut une réussite. Malheureusement, le sort faisait la tête à notre festival, entre les attentats de novembre et la mort de Lemmy Kilmister (frontman de Motörhead), les ventes de billets n’avaient pas été heureuses. Sans parler des intempéries et des grèves de transport qui ont sévi dans ces derniers jours. C’est néanmoins une affiche efficace et variée qui fut proposée, de quoi garantir de très grands moments.

      Download Festival

       

      JOUR 1

      Autant vous le dire d’emblée, ce premier jour fut une réussite. Les problèmes semblaient fini pour le festival, le temps ayant décidé de se montrer bien plus généreux, un beau soleil était au rendez-vous. Et comme à tout bon festival qui se respecte, arriver sur le site était un beau défi, qui finalement se fit sans grandes difficultés. L’arrivée en voiture étant impossible, des navettes étaient prévues, transportant de Porte Maillot / Dauphine jusqu’au lieu. La véritable difficulté fut par contre de pénétrer dans le site, en sachant que très rapidement GOJIRA jouerait. Et justement, nous sommes passés à ça de rater notre petite bande française :

      GOJIRAAAAAAAAAAA !!!

      Download Gojira

      Les premières notes furent jouées par WE CAME AS ROMANS groupe de la scène Metalcore Nord-Américaine. Suivi de BEARTOOTH et THE WILD LIES, groupes difficile à suivre avec les cris de « GOJIRAAAAA » hurlés par les fans impatients. Le temps de taper un petit sprint pour ne rien rater de nos chou-chous et déjà le classique « Toxic Garbage Island » résonnait sur la Mainstage 1. On s’y attendait, GOJIRA n’a pas déçu, les frères Duplantier étaient en forme et ont effectué une performance qui a servi d’échauffement pour nos confrères qui déjà slamaient aux rythmes de « The Heaviest Matter Of the Universe« . Suivis ensuite de deux morceaux de leur nouvel album « Magma » : « Stranded » et « Silvera » (gros coup de coeur pour ce dernier).

      AVATAR


      Avatar Download

      Comme dirait l’autre, pas le temps de niaiser, car à peine GOJIRA faisait ses adieux que les gars d’AVATAR venaient faire leur cirque (facile). Le groupe Suédois a également surpris, armé d’une certaine énergie à communiquer : tous se disloquaient la nuque. Au même moment, THE RAVEN AGE se produisait sur la Stage 3, formé par les deux fils de Steve Harris, le groupe préparant le terrain pour IRON MAIDEN, le groupe que tous attendaient.

      DEFTONES


      Download Deftones

      Le groupe DEFTONES a ensuite investi la Mainstage 1, devant une nuée de pélicans, à l’occasion de leur tournée pour la promotion de leur nouvel album « Gore« . Nous avons retrouvé cette énergie du groupe connu pour ses superbes prestations live, accompagné de la voix de Chino Moreno (pourvu d’une superbe chevelure blonde) dont la voix à son habitude étonnement polyvalente, ne semblait pas être à son maximum. Néanmoins le prestation fut très bien exécutée et les nouveaux morceaux « Prayer / Triangle » ou « Rubicon » semblent être rentrés directement dans les classiques du groupe.

      ANTHRAX

      Anthrax Download

      C’est à 19h30, que les thrashers de Anthrax se sont ramenés. Avec en fond, le somptueux cover de leur dernier album que le groupe est venu complètement décaper, notamment avec leur classique « Caught in a Mosh » qui définitivement ne prend aucune ride. Suivi de « Got the Time« , reprise de Joe Jackson à la sauce thrash qui met tout le monde d’accord. En parlant de reprise, tout le monde a chanté sur « Antisocial« , reprise d’un groupe français qu’on ne présente plus (Trust), pour finir sur le somptueux « Indians« . ANTHRAX a encore fait des merveilles, superbe prequel juste avant MAIDEN qui approche à grand pas. 

      IRON MAIDEN


      Download Maiden

      Il aura été difficile de passer de la Mainstage 2 où se produisait ANTHRAX à la Mainstage 1. L’une totalement à l’opposé de l’autre sur le site, on pouvait toujours courir pour espérer être bien placés. Tous étaient « là pour Maiden« .
      Le groupe de Heavy-Metal Anglais souvent considéré comme l’un des plus grands groupes de Metal a commencé son show avec une introduction toute en animation diffusée sur les écrans des scènes. Un concert étant dans la continuité de la tournée « Book of Souls » et très tourné vers l’univers de la civilisation Maya dont s’est inspiré l’album.

      Qui dit tournée de l’album dit donc morceaux de l’album et de ce côté nous avons bien été servi, car le concert a comptabilisé six chansons de « The Book of Souls« , un nombre qui nous a paru bien excessif quand on voit le nombre de classiques qui n’ont donc pas été interprétés. Certes, tous étaient très bien joués mais, on regrette le manque de morceaux comme « Aces High« , « Flight of Icarus » ou encore un des morceaux du magistral « Seventh Son of Seventh Son » qui fut totalement laissé à l’abandon… Cependant, concentrons-nous surtout sur la superbe performance de chacun des membres : Bruce Dickinson a rayonné de sa voix mélodieuse qui n’a heureusement pas souffert suite à son opération d’un cancer de la langue. Steve Harris nous a une nouvelle fois rappelé à quel point une basse peut être importante dans une formation Metal et nos deux guitaristes nous ont livré de longues parties de soliste endiablées.

      Décidément, IRON MAIDEN est grand et ce live, ce seul live en France pour cette tournée, sera l’un de ceux dont nous nous souviendrons le plus. En particulier de ce passage dédié aux victimes du Bataclan joué sur l’hymne « Blood Brothers« , un moment très émouvant.

      JOUR 2         JOUR 3

      Foule Download

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.