More
    More
      Array

      Le cinéma en quelques chiffres

      Le cinéma est considéré par certains comme le plus passionnant des arts. Réussissant à réunir la beauté et la puissance des autres arts en une seule œuvre, le cinéma est surtout une formidable histoire humaine et sociale qui réserve un grand nombre de surprises. Ainsi, voici un petit florilège de chiffres, une cascade d’informations étonnantes, inattendues, ridicules ou même absurdes.

      Le plus long générique d’ouverture de l’histoire du cinéma :

      Le générique de film permet d’introduire le nom des acteurs, du réalisateur, des producteurs et de tout intervenant au long métrage. Le générique d’ouverture est souvent une œuvre à part entière. Une entité indépendante du reste du film, qui trouve sa propre raison d’exister et son propre mécanisme artistique. Le générique peut être un miroir du long-métrage, son résumé, un élément permettant de poser une ambiance, un style, une idée. Le générique est un instrument brillant pour un réalisateur. Un instrument qui permet de pré-définir l’œuvre à venir.
      Le générique d’ouverture le plus long de l’histoire du cinéma est de 14 minutes. Ce record est détenu par Sergio Leone pour son western « Il était une fois dans l’ouest ». Avec Charles Bronson, ce western « spaghetti » met en scène les conflits qui subsistaient jadis dans le monde du far west. Le générique, porté par la sublime musique d’Enio Morricone introduisait le long-métrage, l’ouverture d’un futur chef d’œuvre et d’une partition à l’harmonica inoubliable.

      Il était une fois dans l'ouest
      Le changement de poids le plus impressionnant :

      Les changements de poids au cinéma sont courants pour des acteurs et actrices s’immisçant complètement dans leurs rôles. Certains interprètes sont même réputés pour ces dangereux changements morphologiques, et certaines de leurs métamorphoses restent inoubliables. Le spectateur se rappelle l’énorme perte de poids qu’avait subit Tom Hanks pour son rôle dans « Philadelphia ». Robert DeNiro est également passé par cette lubie pour son rôle du boxeur La Motta dans le « Raging Bull » de Martin Scorsese avec une prise de poids non négligeable. Certains acteurs se livrent souvent à ces pertes ou gains de poids intempestifs. Ainsi, on se rappelle Christian Bale, véritable girouette en quelques films, d’abord complètement anorexique dans l’épatant « The machinist », transformé en une montagne de muscles quelques années plus tard pour interpréter le Batman de Christopher Nolan. Jared Leto est également un acteur qui se livre à ces prouesses et change lui aussi régulièrement de carrure, la prochaine à découvrir dans « Suicide squad » dont un aperçu de sa transformation vous est donné ici.
      Mais le grand gagnant de la prise de poids est Vincent d’Onofrio, qui pour les besoins de « Full métal Jacket » a pris 32kg. L’acteur fut rudement récompensé de ses efforts puisque Stanley Kubrick lui offrit un rôle mémorable gravé dans la mémoire du spectateur. C’est avec une application assidue que d’Onofrio, dans le rôle du soldat Leonard Lawrence dit Baleine, fut le grand sacrifié du long-métrage de Kubrick, mais également l’étendard d’un message terrifiant sur la condition des soldats pendant la guerre du Vietnam.

      Vincent d'Onofrio
      Le film le plus piraté au monde :

      On peut souvent faire une corrélation entre le taux de piratage d’un film et son résultat d’entrées au box office. En effet, bien souvent les longs-métrages ayant obtenus le plus grand nombre d’entrées sont aussi les plus téléchargés illégalement.
      Selon un classement établi par le site TorrentFreak, le long-métrage le plus piraté au monde est sans surprise le « Avatar » de James Cameron, téléchargé plus de 21 millions de fois. « Avatar » avait engendré 2,7 milliards de dollars de recettes à travers le monde.
      Avec 19 millions de téléchargements chacun « The dark knight » de Christopher Nolan et « Transformers » de Michael Bay ont également subit les frais de ces piratages.

      avatar
      Le comédien qui a tourné dans le plus de film durant sa carrière :

      Cette place revient à un sombre inconnu : Leonard Clapham crédité par la suite sous le nom de Tom London. Cet acteur américain est apparu dans plus de 2000 films. Il obtenu son premier rôle dans le western « Lone Larry » en 1915.
      Cependant le plus grand nombre de premiers rôles est détenu part l’indien Prem Nazir qui aurait joué le rôle principal de plus de 600 films.
      Mais le plus grand nombre de rôles principaux pour un acteur américain revient à… John Wayne avec 153 films. Il obtint au cours de sa carrière 2 oscars. Le premier en 1950 pour « Iwo-Jima », le second en 1970 pour «100 dollars pour un shérif ». Son dernier film était « Le dernier des géants » en 1976.

      John_Wayne
      Le film le plus mortel de l’histoire :

      Certains petits malins s’amusent à compter le nombre de morts dans un long-métrage. Ainsi, aujourd’hui, on est à même de savoir quel est le film le plus meurtrier de l’histoire.
      Arrive en tête « Le seigneur des anneaux : le retour du roi » de Peter Jackson qui compte 836 personnes et créatures tuées pendant les 201 minutes de film. L’adaptation cinématographique de Tolkien apparaît donc bien meurtrière.
      Vient ensuite « Kingdom of heaven » de Ridley Scott avec Orlando Bloom dans le rôle titre avec 610 décès au compteur. Le long-métrage de Scott retrace les tragiques épopées des croisades avec une violence crue et un montage somptueux cherchant à recréer le décor étouffant de Jérusalem.
      « 300 » ferme le podium. Le film de Zack Znyder ne concède pas moins de 600 meurtres violents et infâmes durant les 117 minutes de projection. Les spartiates font donc moins bien que les croisés.

      seigneur-anneaux-3

      1 COMMENTAIRE

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité