More
    More
      Array

      L’Area 51 ouvre ses portes, découvrez les créatures qui y logent

      Après la sortie de Jabberhocky chez Glénat en début d’année, Masato Hisa nous propose une nouvelle oeuvre, Area 51, cette fois-ci chez Sakka Casterman.

      area-51-manga-volume-1-simple-220477Area 51

      Titre original : エリア51
      Titre occidental : Area 51
      Auteur : Masato Hisa
      Prépublication : Gekkan Comic
      Éditeur : Sakka Casterman
      Date de sortie : 01/04/2015
      Nombre de tome : 2 en France, 9 au Japon
      Statut : série en cours

      Prix : 7,95 €

       

      Synopsis 

      Imaginez que toutes les divinités, toutes les créatures mythologiques et folkloriques, toutes les légendes d’hier et d’aujourd’hui existent vraiment… Imaginez encore qu’elles sont parquées dans une ville cachée du monde et forcées d’y mener une existence calquée sur celles des humains… Et cette ville a un nom : AREA 51 !
      Arpentez ses rues et risquez-vous dans ses bas-fonds sur les traces de Tokuko Mc Coy, détective privée qui y a ouvert une agence d’enquête et filature, où elle accueille des clients à l’image de la faune locale.

      area 51

      Assistée par son co-équipier et chauffeur Kishiro le kappa, et armée d’un colt M1911, Tokuko Mc Coy sème la pagaille dans le but d’accéder aux requêtes de ses clients. Kidnapping, récupération d’objets, garde du corps ou assassinats, tout est bon tant qu’il y a une grosse somme à la clef. Même détruire toute la ville. Vivez les aventures des deux comparses et découvrez le passé et les motivations de notre jeune et plantureuse détective.

      area-51-manga-volume-2-simple-220478Comme son nom l’indique, Area 51 se déroule dans le mystérieux cinquante et unième état des Etats-Unis d’Amérique. Ici vivent toutes les créatures que vous pouvez imaginer issues des folklores des régions du monde : vampires, yétis, ayakashi, dieux etc… Durant ces aventures, vous aurez tout le plaisir d’y découvrir différents habitants de l’Area 51, allant du yakuza à la divinité égyptienne.

      En effet, en plus d’y trouver des êtres des plus étranges, vous pourrez y observer des humains tout ce qu’il y a de plus basiques, morphologiquement parlant. Puisque cet état est une zone de non droit, certains clans peu recommandables utilisent son isolement du reste du monde pour y baser leurs trafics de toutes sortes. Masato Hisa nous offre une oeuvre originale en terme de graphisme. Il a une patte très comics (proche de Frank Miller) qui pourrait en rebuter plus d’un, qui se caractérise par l’utilisation peut-être excessive, de fonds noir. Les visages des personnages sont peu détaillés mais expressifs et l’auteur arrive à s’approprier les créatures de son oeuvre leur donnant un style unique.

       

      Le mot de la fin

      Véritable coup de cœur de ce début d’année, Area 51 a tout pour plaire à condition d’adhérer au trait graphique particulier de son auteur. Le bestiaire est riche et marqué par la patte du mangaka, sans oublier qu’il prend le temps pour nous dévoiler les différentes facettes de son personnage principal.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.