More
    More
      Array

      La Tortue: un court métrage prometteur par une nouvelle génération talentueuse,

      C’est jeudi 22 septembre que le cinéma La Clef, situé dans le 5ème arrondissement, a donné carte blanche à quatre jeunes réalisateurs. Nous avons eu la chance d’assister à la projection de « La Tortue » et trois autres courts-métrages. L’événement met à l’honneur Antoine de Bary, jeune réalisateur talentueux. Il a reçu cette année le prix Canal Plus du meilleur court métrage lors de la 55ème édition de la semaine de la critique.

      « La Tortue », réalisé par Thomas Blumenthal et Roman Dopouridis, sera notre palme d’or à nous. C’est la singulière histoire d’un trio. Julie et Bastien, jeune couple fusionnel dont les sentiments s’emmêlent et se démêlent, forment un duo fort et touchant dont le jeu captive du début à la fin. Ils sont simples et compliqués à la fois.

      sans-titre

      Les deux réalisateurs ont choisi Paris pour leur décor principal. Certaines scènes recouvrent l’univers du monde de la nuit et ses drogues. Cette atmosphère dégage une ambiance qui contraste avec la sensibilité et la maturité de Léo, le jeune frère de Bastien.

      Le court métrage a des allures de long, et pour peu, la technique est là, les plans sont judicieusement bien choisis et les dialogues spontanés. L’histoire pourrait être vraie, on s’y prendrait.

      Les deux réalisateurs ont un bel avenir devant eux et La Tortue n’en est qu’aux prémices de son succès. Il a notamment reçu le grand prix jury et le prix jeunesse au festival de Saint Jean de Luz, et a été sélectionné pour le festival de Saint-Etienne, il s’offre aussi l’international avec des festivals en Espagne à Majorque, à Bruxelles, à Los Angeles ou encore à Berlin.

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.