More
    More
      Array

      La sélection cinéma de Justfocus pour les sorties du Mercredi 11 mars

       

      Cette semaine, nous avons sélectionné une liste d’incontournables à aller voir dans les salles françaises. Il y aura de l’action (Night Run), de l’Histoire (Selma), du déjanté (Voices), du classique (Faust), et de l’éducatif (Libres!).

      On attend des merveilles du biopic Selma, de la réalisatrice Ava DuVernay, récompensé par un Oscar et un Golden Globe. Si vous ne connaissez pas l’éminent Martin Luther King Junior et la lutte qui a mené les Noirs Américains aux Civil Rights, c’est un bon moyen de réviser vos fondamentaux. A une heure où le racisme est encore bien ancré dans les attitudes (si ce n’est les propos) des Américains, cette bombe cinématographique vient tout remettre en place. L’incarnation du Docteur King (David Oyelowo) et de son mouvement redonne foi en l’action politique et en la possibilité de faire bouger les choses.

      selma-affiche-française

       

      Un grand éclat de rire jaune vous fera du bien après cela, et c’est pour ça que The Voices est là ! Un thriller humoristique frappadingue, réalisé de main de maître par Marjane Satrapi (Persépolis entre autres) qu’on ne présente plus. Ryan Reynolds en schizo serial killer slash méchant romantique, un chat (vrai et pas drogué!) et un chien respectivement en diable et en ange, une photo proche de Pleasantville… je n’en dis pas plus, si vous n’êtes pas convaincus, regardez la bande annonce..

      Pour nous éduquer et nous sensibiliser à l’écologie, le réalisateur de documentaire Jean-Paul Jaud nous propose Libres ! Si le cinéma est aussi fait pour réveiller les consciences sans la valeur ajoutée sentimentaliste, c’est ce genre de film qui y est le plus propice. Ces tableaux qui opposent deux mondes forment une prise de position sur les questions du nucléaire et de son pendant, les énergies renouvelables. Ce film dépeint un monde où le lien avec la nature n’est plus frappé du label idéologique, mais un moyen de survie et un processus de paix nécessaires pour l’avenir de nos sociétés.

      Faust (1926) de Friedrich Wilhelm Murnau revient sur les toiles françaises. Il reprend le drame romantique de Goethe et nous parle des aspirations humanitaires d’un homme qui signe un pacte avec le Diable. En DVD, en Divx, ce n’est pas la même chose, évidemment (le pixel ne rend pas le détail de l’œuvre d’art), aussi prenez vos petits yeux du XXIe siècle et plongez-vous allègrement dans ce conte intemporel qui inspira des générations de cinéastes et de créateurs en tout genre. Au-delà de la fable, vous serez emportés par les prouesses photographiques et plastiques qui en ont fait l’un des chef-d’œuvre de l’Expressionnisme allemand.

      libres

      Et si vous avec besoin d’adrénaline, allez jeter un œil au dernier Liam Neeson (à ce stade, on pourrait dire le dernier Steven Seagal, avec plus de moyens, et de classe irlandaise), Night run. Ça se tire dessus, les voitures explosent, Ed Harris (Les pleins pouvoirs, A history of Violence…) en méchant vengeur, et l’histoire d’un père qui veut juste protéger son fils… Bref, c’est Hollywood. L’impératif farwestien vous imprégnera de bons sentiments et de scènes d’action chiadés. On peut faire confiance au réalisateur Jaume Collet-Serra (Sans identité, Non-Stop) pour nous donner des rush de violence gratuite comme on les aime ! A déguster à la main.

      Luc Ayache 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.