More
    More
      Array

      La Rentrée au Théâtre de l’Odéon : décryptage du programme

      Préparez vos agendas ! La saison 2015-2016 s’annonce riche en émotions au Théâtre de L’Odéon. L’amour est à l’honneur, cette année, sous toutes ses formes.

       

      Ivanov d’Anton Tchekov par Luc Bondy

      Du 2 Octobre au 1er Novembre 2015

      Après le succès remporté cette année, Ivanov revient traîner les pieds sur les planches de l’Odéon. Un spectacle d’une justesse sans faille, grâce aux comédiens et à la mise en scène de Luc Bondy, directeur du Théâtre de l’Odéon.
      Ivanov, équivalent de Monsieur Dupont en russe, est un Monsieur tout le monde. Mélancolique, il s’ennuie dans cette vie morose, lui qui avait tout pour être heureux et réussir. Il n’aime plus sa femme mais doit supporter sa maladie, il souffre de la petitesse des autres bourgeois à la recherche du moindre ragot. Malgré sa dépression, d’où le comédien Micha Lescot en ressort beaucoup d’humour, la jeune Sacha éprise, voudra le voir renaître et lui donner l’envie de vivre.

      Ivanov Odeon

      Vu du pont d’Arthur Miller par Ivo van Hove

      Du 10 Octobre au 21 Novembre 2015 aux Ateliers Berthier

      Une pièce passionnante, une écriture contemporaine, d’un auteur du XXème siècle qui a su dépeindre les classes sociales avec un grand niveau de détails.
      Eddie Carbone, docker new-yorkais, a pris soin d’élever Catherine, la nièce de sa femme, orpheline. Il a veillé sur elle et a tout fait pour lui assurer un bel avenir de dactylographe. Mais lorsque Catherine commence à plaire aux hommes, la jalousie d’Eddie dépasse le cadre paternel. La venue de deux immigrés clandestins italiens, amis de sa femme, renforcera cette jalousie.

      Primera Carta de san Pablo a los Corintios d’Angélica Liddell

      Du 10 au 15 Novembre 2015, en espagnol et suédois, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris

      La première épître de Saint Paul aux Corinthiens est un livre du Nouveau Testatment. Saint Paul, fondateur de l’Eglise de Corinthe, alors parti de la ville, apprend qu’il existe des problèmes dans la communauté et décide de leur écrire afin de rétablir la paix.
      Angélica Liddell « travaille le tressage du sacré avec le profane, puisqu’elle en passe par ce sacrilège : transposer l’ardeur de l’amour pour Dieu, telle que saint Paul l’a décrite, sur les zones de l’amour profane. Comme pour vérifier, par la représentation, que Dieu et l’amour sont la même chose. »

      primeracarta Odeon

      Orestie (une comédie organique?) d’après Eschyle par Roméo Castellucci

      Du 2 au 20 Décembre 2015 dans le cadre du Festival d’Automne à Paris

      L’Orestie est la seule trilogie rescapée d’Eschyle (458 av JC), parmi les 7 pièces sur 90 qui nous sont parvenues. Elle présente une action simple mais grandiose. Meurtre, vengeance et justice forment un mythe d’où naissent crainte religieuse et terreur tragique. En quelques mots, Oreste veut venger son père Agamemnon, assassiné par sa femme et son futur mari. Il sera jugé par le tribunal athénien.
      L’iconoclaste Roméo Castellucci et sa compagnie Societas dosent finement les archétypes les plus profondément enfouis dans les oeuvres classiques qu’ils mettent en scène avec des éléments empruntés à la technologie la plus contemporaine.

       

      Pinocchio d’après Carlo Collodi par Joël Pommerat

      Du 5 au 20 décembre 2015 aux Ateliers Berthier – à partir de 8 ans

      Comme pour Cendrillon, Joël Pommerat réécrit le classique Pinocchio afin de proposer une écriture contemporaine du conte et casse la structure linéaire en mettant en avant la dualité qui coexiste perpétuellement entre Pinocchio « le rebelle » et Pinocchio « le petit garçon comme il faut ».

      pinocchio odeon

       

      Les pièces prévues en 2016 :

      • Richard III de William Shakespeare par Thomas Joly du 6 Janvier au 13 Février 2016
      • Othello de William Shakespeare par Luc Bondy du 28 Janvier au 23 Avril 2016 aux Ateliers Berthier
      • Phèdre(s) inspiré de L’Amour de Phèdre de Sarah Kane et Euripide de Sénèque puis de J. M. Coetzee mise en scène par Krzysztof Warlikowski du 17 Mars au 13 Mai 2016
      • Nous sommes perdus mais pas repentis de Thomas Bernhard par Séverine Chavrier du 13 au 29 Mai 2016 aux Ateliers Berthier
      • La Mouette d’Anton Tchekhov par Thomas Ostermeier du 20 Mai au 25 Juin 2016
      • Les Palmiers sauvages d’après William Faulkner par Séverine Chavrier du 3 au 25 Juin 2016 aux Ateliers Berthier

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.