More
    More
      Array

      La montagne vous attend pour du hors piste au cinéma

      A l’occasion de la sortie du film Everest, de Baltasar Kormákur, on a décidé de revenir sur 3 longs-métrages qui se sont déroulés dans ce lieu qui a toujours été un véritable challenge pour l’homme, la montagne.

      Le cinéma de montagne est un genre cinématographique dont l’enjeu est la gestion des obstacles naturels. On peut le retrouver dans le cinéma de fiction ou les documentaires.

       

      Cliffhanger - Sylvester Stallone
      Cliffhanger – Sylvester Stallone

      Cliffhanger, pour du Stallone à l’état pur

      Parmi les principales oeuvres de fiction de ce registre, on pourra citer Cliffhanger sorti en 1993 et présenté au festival de Cannes la même année, hors compétition. Même si le film n’est pas une référence du genre, on le mentionne dans cette courte liste puisque il a symbolisé le grand retour de Sylvester Stallone au premier plan. Après plusieurs échecs, Cliffangher a été une véritable réussite au box-office. Parmi les anecdotes les plus savoureuses, on notera que Stallone souffrait de vertige et qu’au moment de sauter pour une cascade, on s’est aperçu qu’il n’était pas sanglé.

      Porté par des décors majestueux, un rythme trépidant et un acteur principal très investi, le film est un divertissement très plaisant.

       

      Vertical Limite
      Vertical Limite – avec Robin Tunney

      Vertical Limit, pour la renommée du K2

      Vertical Limit est un film d’aventure sorti en 2000. On ne retrouve pas de grandes têtes d’affiche dans ce long-métrage mais on appréciera la présence de deux acteurs bien connus des amateurs de série, Robin Tunney (Prison Break et surtout The Mentalist) et Chris O’Donnell (Batman et Robin, NCIS : Los Angeles.). La scène d’ouverture compte quelques similitudes avec celle de Cliffhanger puisqu’elle met en scène un drame. Elle ne comporte toutefois pas la même intensité dramatique.

      Vertical Limit se distingue par contre par les lieux où le film a été tourné. Les effets visuels sont réalistes pour l’époque et des lieux aussi grandioses que le K2, véritable enfer pour les alpinistes, apportent un intérêt certain au film.

       

      Everest, car ils l’ont vraiment gravi

      On termine cet article avec le dernier film du genre sorti le 23 septembre. Il s’agit de « Everest » qui conte l’histoire vraie de deux expéditions qui vont être confrontées à l’une des tempêtes les plus dévastatrices de l’histoire en 1996. La chaîne de l’Himalaya a toujours eu une signification particulière pour les férus de défis. Indomptable, pourvue de monts considérés comme inaccessibles pour certains, gravir l’Everest est considéré pour de nombreuses personnes comme une forme d’accomplissement. L’une des choses les plus intéressantes dans cette adaptation est que l’équipe du film a réellement escaladé l’Everest. Un défi d’envergure qui permet à L’Everest de devenir une véritable référence dans le cinéma de montagne. Le monstre Blanc dans toute sa splendeur.

      Sortie en salle prévue le 23 septembre pour 2 heures de frissons avec Jason Clarke, Jake Gyllenhaal, Josh Brolin et Keira Knightley.

      Jake Gyllenhaal
      Jake Gyllenhaal

      Jason Clarke
      Jason Clarke

      Josh Brolin
      Josh Brolin

      Keira Knightley
      Keira Knightley

       

       

      La montagne a toujours fasciné le cinéma, surtout pour les dangers qu’elle renferme. Est-elle aussi votre terrain de jeu ou est-ce plutôt une destination idéale pour vos week-end ou vacances paisibles ? Que ce soit dans les salles obscures ou sur la poudreuse, en vous conseille de bien vous préparer si vous aimez les sensations fortes.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité