More
    More
      Array

      La glace et le ciel : un hommage visuel au travail scientifique du glaciologue Claude Lorius.

      Les toutes premières images de La Glace et le Ciel sont celles d’une ombre sur un univers blanc-bleu, cette ombre n’est qu’un trait, puis elle s’élargit lentement pour enfin devenir celle d’un homme. Comme un parallèle à l’empreinte de l’homme sur la terre, l’empreinte de l’homme de plus en plus large, de plus en plus importante sur la planète Terre. Un univers froid et blanc, tellement blanc qu’il en est bleu. Des gouttes d’eau, des cristaux de glace, des bulles d’air.

      Tout partira d’une expédition en Antarctique : remettre sur pied la station Charcot. Plus qu’une expédition, c’est un challenge, une aventure scientifique. Un an sans possibilité de retour, un an sans assistance, un an dans des conditions extrêmes. Conditions de travail, conditions de vie, conditions météorologiques, tout se met en place pour tester les résistances, tout se met en place pour développer une passion.

      La passion de la recherche scientifique. La passion d’avancer, la passion d’y croire. L’envie de trouver, l’envie de porter son projet. L’envie de partage avec des collègues et plus tard l’envie de partage avec le monde. D’expédition en expédition, Claude Lorius, le tintin de la glace, affine ses méthodes et poursuit son intuition. Comme un infatigable chercheur d’or, ou de pétrole, en forant, il cherche, à des mètres sous la glace, la bulle d’air qui, emprisonnée depuis des siècles permettra la datation des climats, permettra de comprendre l’impact de l’homme sur la terre. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, découvrir, montrer, démontrer l’impact de l’homme, l’impact de la production de gaz carbonique (CO2) sur la planète sur laquelle nous vivons.

      la glace et le ciel critique

      Le mélange des genres est un exercice difficile. Quel parti pris choisir ? Quelle priorité donner à plusieurs objectifs tous importants ? Rendre un hommage à un scientifique et à son travail d’une vie, ou raconter son histoire comme celle d’un Tintin des glaces ou alerter le monde sur le réchauffement climatique. Le choix qui a été fait est celui de l’hommage à Claude Lorius, à son travail, à sa vie, à sa quête. C’est un hommage servi par des images magnifiques, d’une beauté à vous couper le souffle comme quand le froid intense vous coupe le souffle.

      On aurait souhaité un discours plus revendicateur, plus alarmiste, plus « citoyens du monde ». On assiste à un discours plus éducateur. On sait, que l’éducation prend du temps-elle prend des décennies, voire plus.

      Avons nous encore le temps, la planète Terre a-t-elle encore le temps ?

      N’hésitez pas à réagir sur les réseaux sociaux avec le hastag #LaGlaceEtLeCiel:

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité