More
    More
      Array

      #JustManga : Rencontre avec Sabrina, future mangaka française ? [2/2]

      Nous nous retrouvons donc pour la seconde partie de l’interview de Sabrina ! Pour ceux qui auraient oublié ou qui n’auraient tout simplement pas eu l’occasion de lire la première partie, c’est par ici. La première partie était plutôt généraliste, parlant des goûts, des études et de la vie de Sabrina. Pour cette seconde partie, Sabrina nous parle plus précisément de ses études de dessin au Japon et de ses projets !

       

      • Machi : Nous revoilà pour parler un peu plus précisément de ces études que tu as faites au Japon. Dans quel genre d’école étais-tu ? Y avait-il d’autres élèves étrangers comme toi ?

      L’école où j’ai pu étudier était le Ogaki women’s college (大垣女子短期大学), situé à Ogaki, dans la préfecture de Gifu, non loin de Nagoya. Eurasiam a un partenariat avec cette école japonaise, qui est la première université permettant d’apprendre à créer des manga. C’est une école réservée aux filles et elle se sépare en 5 grands domaines. Il y a le design, la musique, les soins infirmiers, ceux pour la petite enfance et un cursus pour les dentistes.

      J’y suis restée de mi septembre à fin février pour les études et j’ai eu le mois de mars pour profiter des derniers moments au Japon. Nous étions 5 françaises à y être accueillies. Pour les hommes, il y avait aussi une autre école, juste en face de la nôtre qui proposait aussi du dessin.

      couv recueil
      Couverture du recueil japonais

      • Comment s’est passé l’intégration au Pays du Soleil Levant ? Les premières semaines n’ont pas été trop difficiles autant du point de vue des études que de la vie personnelle ou de la barrière linguistique ?

      Oooh si … l’intégration s’est fait bien timidement. Déjà oui, la barrière linguistique n’aide pas trop… Quand on allait voir les personnes du staff, on leur demandait très souvent de répéter doucement et quand on ne se comprenait pas par les mots, on le faisait avec des dessins. Car si vous n’allez pas vers les japonais, rares sont ceux qui viendront à vous. C’est vers la fin du premier mois que je me suis sentie vraiment bien. Une fois qu’on fait le premier pas vers une personne japonaise le courant passe mieux. Pour m’imprégner du pays, je faisais aussi quelques virées dans Nagoya, restaurants, game center, onsen…

      Au niveau des études, ça n’a pas été si difficile que ça. Si on écoute attentivement les consignes, le reste passe à merveille. De plus les professeurs et le personnel du staff s’investissent à fond pour faire en sorte que tout se passe bien. Dans les personnes du staff on avait 2 référents mais il arrivait qu’ils n’étaient pas forcément disponibles, mais il y avait toujours quelqu’un pour répondre à nos questions. Ils nous aidaient pour beaucoup de choses comme, par exemple quand on faisait des projets ou des sorties prévus, ils nous indiquaient où nous devions nous rendre, comment gérer les papiers administratifs…

      • Peux-tu nous raconter une journée type d’études au Japon ?

      Et bien … ça ne change pas vraiment d’une journée d’études en France en fait je dirais. Au début, on a fait le choix des cours que l’on voulait suivre pour le cours de l’année. Pour ma part j’ai pris challenge koma manga, story manga, livre d’image et digital comic. Ensuite il n’y avait plus qu’à suivre les cours de manière assidue tous les jours de la semaine. On commençait les cours vers 9h et ils se terminaient à 16h, avec une pause de midi à 13h. Pour manger, il y avait une cafeteria et de quoi se faire chauffer de l’eau pour faire ses propres ramen. Et il y avait aussi des plats fait par les cuisinières qui étaient vraiment adorables, c’étaient vraiment bon ! Et les menus
      changeaient toutes les semaines, hormis certains comme le kare rice, les frites, le karahage ou les ramen.

      Puis quand les cours se finissaient, on avait quartier libre, donc le temps de faire ses courses, faire une machine de linge, la vaisselle, travailler ses planches de manga… les petites choses de la vie en somme ! Ensuite ça a été  « métro, boulot,dodo » !

      • Quels genres d’examens vous demandait-on de passer ? Y a-t-il eu un examen final ?

      Ce qu’il faut savoir c’est que comme on était des étudiants étrangers, on n’avait pas vraiment de notes et donc pas vraiment d’examens. En revanche, on avait souvent des demandes de dessins et des challenges à faire pour tester nos compétences. Nous avons également du construire un projet qui a été intégré dans un recueil (cf au-dessus) comprenant tous les projets des étudiants.

      L’examen final s’est surtout passé en France pour finir notre cursus. Le but étant de finir le projet que nous avons commencé à préparer l’année précédente pour montrer ce dont on est capable à la fin de nos études. Il faut bien évidemment expliquer le synopsis de notre projet, le storyboard des planches, l’avancement, les problèmes rencontrés… 

      • Ce fameux projet final manga « And Tomorrow ? », comment est-il né ?

      cover and tomorrow fini
      Couverture « And Tomorrow »

      Avant tout, j’ai du travailler le scénario durant ma 3ème année en France, car il fallait un projet manga d’environ 30 pages pour qu’il puisse être mis en reliure à l’école au Japon. L’idée m’est venue alors que j’en parlais à une amie, c’est elle qui m’a donné des idées et qui m’a permis d’avancer.

      • Combien d’heures de travail le projet pour l’examen demande t’il en moyenne ? 

       

      J’ai mis environ 4 mois pour faire mes 33 planches et 2 illustrations en couleurs. C’est un peu long, mais je ne travaillais que 2 ou 3h par jour en fait… Car nous étions au Japon pour étudier mais aussi pour visiter et voyager.

      • Si tu devais en choisir 3, quels souvenirs garderais-tu de ces mois passés au Japon ?

      Ooouh ça va être difficile de choisir…

      Hum … pour mon premier choix, je dirais le week end que j’ai passé chez une amie japonaise avec sa famille ! J’ai été super bien accueillie et on s’est vraiment bien amusé ! Nous avons mangé avec sa famille qui est vraiment très adorable. Le lendemain, ils nous ont emmené dans un parc d’attraction à Nagoya pour finir avec un bon onsen et un restaurant. C’était vraiment relaxant et agréable !

      En second, je dirais au moment où mes amis sont venus de France pour passer les vacances de fin d’année avec moi. J’ai vraiment apprécié et j’ai essayé de leur faire visiter le Japon comme je le pouvais. Je les ai emmené à Kyoto voir Fushimi Inari. Nous avons même essayé de le faire en entier mais nous n’avons pas pris le bon chemin pour le retour ! C’était vraiment sympa de se balader tout en sachant que personne ne savait comment rentrer ! Puis nous avons passé le jour de l’an ensemble et sommes parti à Tokyo pour qu’ils regagnent leur avion. Là encore nous sommes arrivés tard en soirée (8h de bus c’est du sport tout de même) et la réception de l’hôtel était fermée avec un téléphone à disposition. Je leur ai dit que je n’aimais pas parler au téléphone, je suis trop timide ! Alors mon ami a pris la parole en anglais mais le réceptionniste ne comprenait pas … Finalement, j’ai dû prendre la conversation en japonais, avec le peu de mot qui sortait de ma bouche… Puis une fois nos clés en main, nous sommes partis manger. Il y avait un tout petit restaurant, de ceux qui ne payent vraiment pas de mine, près de la gare, mais tellement bon ! On n’a pas regretté d’y être allé !

      Et enfin en troisième … je pense que c’est lorsque mes parents qui sont venus me voir au Japon. A la fin du voyage, ils devaient prendre l’avion assez tôt mais il y allait avoir un problème pour le transport. Alors une amie japonaise nous a aidé à leur trouver un autre hôtel pour le dernier jour. Et elle leur a trouvé un magnifique hôtel en bordure de mer avec vue sur les montagne au loin ! Elle s’est vraiment démenée ! Moi et mes parents étions vraiment très touchés.

      • Maintenant que tes études sont terminées… Quels sont tes projets concernant le dessin et ton futur ? As-tu déjà des idées en tête ou un rêve à accomplir ?

      J’ai quelques projets qui avancent doucement, dont un qui parle des rêves, et un autre où l’on se place dans un peau d’un animal… Et bien sûr, mon rêve est de pouvoir être publiée pour que les gens puissent lire ce que je fais !

      • Un dernier mot ?

      Vivez votre rêve à fond !

       

      Galerie de dessins spéciale « And Tomorrow ? »

      Extraits de planches de dessins en version française et japonaise (réalisés pour l’examen et le recueil). A lire dans le sens japonais, comme tout manga. Avec la participation et l’aimable autorisation de Sabrina !

      4

      913

      1-3

      24

      28

      Une belle histoire que j’ai eu le privilège de lire en version originale, avec explications de l’auteur ! Si vous aussi vous êtes curieux d’en apprendre plus quant à cette histoire, faites-vous entendre, et nous verrons si Sabrina pourra satisfaire votre curiosité !

       

      Maintenant que Sabrina nous a parlé de son expérience et de ses rêves, certains d’entre vous aimeraient-ils suivre un chemin similaire ? Ou est-ce que ses mots ont réveillé des souvenirs ou une envie soudaine de vous jeter dans l’aventure ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à son Deviantart (Binoute-Chan) et à prendre contact pour de plus amples informations, ou tout simplement pour admirer !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité