More
    More
      Array

      J-Stratégie : Mount and Blade Warband (2010)

      Mount and Blade Warband est une extension jouable, sans le jeu de base, éditée par Paradox Interactive, et développée par TaleWorlds. Sorti en 2010, ce jeu est un sandbox qui place le héros dans un univers médiéval, à la croisée entre RPG et Gestion. Faisant aussi dans la simulation de combat, ce Mount and Blade est considéré comme le meilleur de la série.

      I] À L’AVENTURE, COMPAGNONS !

      1) Vis ma vie

      2015-05-29_00012

      Mount and Blade Warband ne propose pas au joueur un cadre scénaristique clairement défini, mais plutôt une grande liberté au sein d’un background esquissé, faisant ainsi office de sandbox. Une simple quête liminaire viendra introduire le joueur en Caldaria, monde constamment troublé par les guerres, rivalités politiques et brigandages. Ensuite, vous serez lâchés dans cet univers, et ce sera à vous d’écrire vos propres histoires, puisque le jeu s’inscrit aussi dans la tradition des RPG.

      Vous pourrez d’emblée façonner votre personnage, lui créer une histoire suivant les différentes possibilités offertes par le jeu, élaborer son aspect physique, sa fiche et lui donner un nom qui vous siéra. Les caractéristiques de votre personnage vous permettront d’étayer aussi bien sa personnalité que son style de combat, entre leader charismatique muni d’une double épée, chevalier errant à l’arme et au bouclier, esclavagiste adepte à toutes sortes de commerces, et pisteur agile à l’arc et aux flèches.

      Vos débuts en Caldaria seront assurément difficiles. Seul dans cet immense terrain de chasse réservé entre autres aux déserteurs, brigands, armées, caravanes sécurisées, mercenaires, vous faire un nom passera forcément par un recrutement de paysans dans de modestes villages, et quelques quêtes données par de grands seigneurs, des patriarches, ou encore des maîtres de guilde. Ce qui fait loi en Caldaria, c’est l’argent. Sans argent, oubliez le prestige et toute ascension sociale.

      Néanmoins, vous pourrez vous adonner, dans un premier temps, à du commerce de ressources primaires, telles que le velours, la poterie ou le lin. Votre personnages pourra aussi gagner une coquette somme en guerroyant dans les arènes de grandes villes, ainsi qu’en participant à de prestigieux tournois où vous pourrez même vous frotter à un roi. Notons d’ailleurs que les tournois vous permettront, si vous en avez l’audace, de doubler voire quadrupler votre potentiel gain en pariant sur vous.

      2) Jeu polymorphe

      2015-05-29_00013

      Mount and Blade Warband se compose de deux principales phases de gameplay. Lorsque vous vous déplacerez en extérieur, avec vos troupes ou seul, un avatar vous matérialisera et pourra se mouvoir en temps réel d’un lieu à un autre. Ces endroits sont visitables, donnant lieu à des dialogues, transactions ou combats. À l’instar du déroulement des batailles, il s’agit de la deuxième phase de gameplay, où vous contrôlerez votre personnage, en première ou en troisième personne.

      Les facultés de votre personnage pourront s’affiner au cours de votre épopée. Comme dans la majorité des RPG, un système de level-up lui permet d’amasser de l’expérience et de changer de niveau. Vous pourrez aussi acheter ou droper un équipement plus performant parmi lesquels se trouvent par exemple casques, jambières, chevaux et armes. Des PNJ spécifiques pourront être enrôlés à vos côtés, possédant leurs propres fiches de personnage ainsi que leur propre équipement, le tout pouvant bien sûr être perfectionné par le joueur au fil de l’aventure.

      La carte de Calderia est aussi vaste que dangereuse, chaque sortie demandant un minimum d’organisation. En effet, si vous souhaitiez vagabonder, il se pourrait que vous soyez fait prisonnier par une horde de brigands, surtout si vous refusez de payer une quelconque taxe. De même, si vous vouliez entamer une excursion avec vos troupes, n’oubliez pas d’acheter de la nourriture afin d’assouvir votre armée et de préserver le moral de vos soldats.

      L’armée occupe une place importante au sein de ce jeu, que ça soit pour du brigandage, du mercenariat, ou de possibles conquêtes. Recruter des soldats s’avère primordial ! Ceux-ci peuvent être recrutés dans des villages, ou encore dans des auberges. Recruter d’humbles paysans n’est pas une si mauvaise chose en soi, puisque les soldats possèdent aussi un système de level-up, et vous pourrez transformer votre armée de bouseux en véritable armada militaire et chevaleresque. Dans les auberges, les services proposés par les soldats sont chers. Néanmoins, ces derniers sont expérimentés, et pourraient vous sauver la mise plus d’une fois. L’armée levée, il faudra faire attention à votre stock de nourriture et à votre argent car tout travail mérite salaire, et vos soldats ne seront évidemment pas là pour faire du simple bénévolat.

      II] DANS LA COUR DES GRANDS !

      1) Dream bigger

      2015-05-30_00003

      Devriez-vous rester en dehors des joutes des plus grands ? Avez-vous l’étoffe pour gravir les échelons et vous faire une place de renom dans une des six factions de Caldaria ? C’est le genre de questions qui pourraient vous tarauder lors de vos pérégrinations. Effectivement, vous pourriez délaisser votre ancienne vie de brigand, de colporteur ou de simple mercenaire à la botte d’un seigneur, pour écrire votre histoire, et réécrire celle de Caldaria !

      En Caldaria, six factions se livrent bataille : le Khanat Khergit, le Royaume du Nord, le Royaume de Swadia, le Royaume Rhodok, le Royaume Vaegir et le Sultanat Sarranide. Malgré la revendication affichée d’un univers médiéval fictif, ces factions rappellent respectivement les mongoles/turcs, les vikings, les slaves, un ensemble de royaumes médiévaux européens et les califats/sultanats de l’époque. Chaque royaume possède grosso-modo trois voire quatre grandes villes, quelques châteaux et de nombreux villages. Un souverain gouverne chaque faction, et de nombreux vassaux veillent au grain. Lorsqu’une campagne militaire débute, le souverain désigne un maréchal qui supervisera la grande armée de la faction, et s’occupera des plans militaires.

      Entrer dans le cercle fermé des nobles ne sera pas de tout repos. Vous devrez faire preuve d’audace et de patience. Au début, votre héros ne sera qu’un mercenaire parmi tant d’autres, à la botte d’un seigneur afin de vous attirer les faveurs du royaume. Votre statut social, défini lors de la création de votre personnage, pourra un peu vous aider, mais vous devrez avant tout faire vos preuves. Au programme, diverses quêtes ; cependant, jouer le héros en allant secourir un seigneur en difficulté serait aussi un bon moyen d’être dans les petits papiers du roi.

      Après avoir fait vos preuves, vous devrez prêter allégeance au roi et à son royaume. De ce fait, vous recevrez très probablement un vulgaire fief où vous établir, un village où vos manœuvres seront limitées. Néanmoins, vous disposerez d’un revenu, certes faible, mais qui vous permettra de payer vos soldats ou encore la nourriture. Vous pourrez également améliorer les infrastructures du village, en construisant par exemple un moulin ou encore une tour de guet.

      2) Intrigues à tout-va

      2015-05-31_00039

      Vous êtes maintenant un vassal respecté du royaume, qui combat pour la gloire et pour le roi. Plus proche des autres vassaux, vous faites partie d’un cercle restreint. Vous allez côtoyer des vassaux tantôt honnêtes, tantôt fourbes, ne pensant qu’à la gloire, ou au sauvetage de soldats prisonniers. Entre conspiration et zèle, la barrière est mince. Néanmoins, pour vous faire une place, vous devrez être bien vu par vos congénères, et pourquoi ne pas viser ensuite la place de maréchal !

      Seigneur, boyard ou encore jarl, le mariage pourrait vous offrir une alliance durable et solide. Il faudra cependant avoir l’accord du vassal, garant de sa sœur ou encore de sa fille. Vous pouvez évidemment vous marier en secret, mais cet acte sera perçu comme un affront. Pour vous marier, vous aurez la lourde tâche de courtiser une demoiselle, en lui dédiant une victoire prestigieuse d’un tournoi lors d’un banquet organisé par le roi, ou lui clamer quelques vers.

      La renommée et l’honneur de votre personnage vous permettront d’acquérir de potentielles conquêtes effectuées par votre royaume, comme des châteaux ou des villes. La gestion de vos troupes, de vos compagnons, de vos fiefs, vous donnera une indication sur votre talent de leader. Plus votre armée est grande, plus le fait de garder un moral au beau fixe sera difficile. De même, plus vous aurez de seconds dans votre armée, plus les frictions seront récurrentes. Faites des choix, entourez-vous des meilleurs éléments, et ne négligez aucun détail.

      Si votre condition vous déplaît, repartez de rien et engagez-vous dans une autre faction. Par ailleurs, vous portez garant d’un roi déchu ou légitime assurera une excellente place au sein du futur royaume, bien que vous deviez avant toutes choses reconquérir toutes les terres. Mais peut-être que tout cela ne vous suffit pas… dans ce cas, devenez vous-même roi ! Vous pouvez créer une insurrection au sein du royaume, en jouant par exemple sur le soutien d’autres vassaux, ou faire preuve de fourberie en trahissant vos propres pairs.

      III] JE SUIS STRATÈGE !

      1) Le roi est mort, vive le roi

      2015-06-02_00003

      Vous avez tué le père, ou du moins ce bon vieux roi qui a grandement contribué à votre succès en rompant ce pacte qui vous unissez à lui. Peut-être était-ce par ambition, par malveillance, ou à cause de la déception. Si cela s’est fait à la régulière, vous n’aurez aucun ennui en perspective. Néanmoins, si vous l’avait fait par exemple lors d’une prise de ville litigieuse, attendez-vous à recevoir les foudres de vos anciens comparses.

      Une fois roi, votre nouveau royaume aura besoin de vassaux, et d’un ministre susceptible de vous conseiller. D’autres vassaux, en disgrâce chez eux, pourront venir proposer leurs services. Choisir ses vassaux, améliorer ses fiefs, organiser des campagnes militaires et déléguer certaines tâches seront à l’ordre du jour. Il faudra que vous chouchoutiez vos vassaux, en leur donnant des terres et en les aidant, pour qu’ils ne se retournent pas contre vous.

      Vos compagnons pourront sillonner le continent afin d’améliorer votre « Droit à régner », c’est-à-dire légitimer votre autorité royaume aux yeux des autres nobles voire chefs de faction. Le « droit à régner », l’« honneur » et la « renommée » sont trois caractéristiques, en dehors de la fiche du personnage, que vous devriez augmenter afin de pérenniser votre place sur le trône. Vous aurez aussi à gérer l’entente de votre faction avec les autres, afin d’éviter des guerres, ou au contraire, appuyer des revendications prisées.

      Mount and Blade Warband est un jeu prisé par les joueurs, autant par ses spécificités que par son modding. En effet, il existe de très nombreux mods comme 1429 : La Guerre de Cent Ans (contexte historique), A Clash of Kings (Game of Thrones) ou encore The Last Days of the Third Age (Le Seigneur des Anneaux). L’ajout d’un mod comme Dyplomacy ne modifie pas le jeu de base, mais rajoute de nombreuses possibilités diplomatiques, comme la mise en place d’une véritable politique intérieure ou d’émeutes dans des villes ou villages qui vous détestent ou sont dans la précarité.

      2) L’art militaire

      2015-06-01_00025

      Votre rôle de commandant ne se limite pas seulement à l’enrôlement de soldats et à une participation active lors d’affrontements. En effet, une des particularités de la série Mount and Blade est le fait de pouvoir donner des ordres militaires à ses unités, en temps réel. Il existe différentes unités qui composeront votre armée : l’infanterie, l’archerie et la cavalerie. Par ailleurs, vous pourrez vous retrouver jusqu’à 200 soldats sur le champ de bataille.

      En suivant les caractéristiques du terrain, vous pourrez organiser votre offensive et vous défaire plus facilement de votre adversaire. Il existe différents types de terrain, avec ou non présence d’habitations, vallons ou plaines, steppes ou flancs neigeux, ruisseaux ou bords de mer. Vous pourrez par exemple donner des ordres généraux, à toute votre armée, ou définir si les actions exigées ne concernent qu’un type d’unité précis.

      Vous pourrez demander à vos soldats de tenir une position, de charger, ou encore de battre en retraite. Vous aurez aussi la possibilité de contrôler la place de vos troupes, en leur demandant d’avancer ou de reculer de dix pas, de resserrer ou desserrer les rangs par exemple. De même, vous pourrez contrôler plus spécifiquement l’archerie, en ordonnant un tir à volonté, ou ne serait-ce d’utiliser que des armes contondantes.

      Si vous vous combattez dans un village, les fermiers pourront vous aider à repousser l’envahisseur, ou au contraire vous attaquer. Les sièges sont plus difficiles à effectuer. Attaquer une ville ou un château, c’est déjà prévoir le nombre d’unités présentes en ces lieux, élaborer une stratégie, et entrevoir si vous pouvez tenir ce siège et créer des engins capables de renverser la situation. L’ingénierie est ici importante, est vous pouvez l’augmenter autant chez votre personnage, que chez vos compagnons.

      Si je vous parle aujourd’hui de la série Mount and Blade, c’est aussi parce qu’un nouvel opus est en cours de préparation ! Malgré le peu d’informations disponibles, et un travail qui dure déjà depuis quelques temps, il semblerait que Bannerlord soit dans la franche lignée de ses grands frères. La série Mount and Blade est incroyable dans la mesure où un jeu, peut être entièrement changé grâce aux mods, allie parfaitement divers genres comme le RPG et la Gestion et offre une multitude de possibilités au gamer. D’ailleurs, depuis Mount and Blade Warband, la série s’est aussi tournée vers le multijoueur, ce qui n’a pas déplu à la plupart des fans de la première heure.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.