More
    More
      Array

      iZombie, un vent frais chez les morts-vivants

      Mardi dernier, la CW a lancé iZombie, la série qui signe le retour à l’écran de Rob Thomas, papa de Veronica Mars. Débrief de ce premier épisode.

      Encore une série sur les zombies, allez-vous me dire ? Oui, mais iZombie se place dans une niche non exploitée de l’univers zombiesque : elle tente de dédramatiser et montrer un autre côté du monstre star de nombreux films d’horreur.

      Adaptation du comics éponyme créé par Chris Roberson et Michael Allred, on suit Olivia Moore, surnommée Liv (Rose McIver) en études de médecine et fiancée à un beau gosse (Robert Buckley) pendant 13 épisodes. Un soir elle se rend à une fête qui se termine par plusieurs morts et elle se retrouve transformée en zombie à son réveil, avec une grosse griffure sur le bras. De peur que son secret ne soit révélé elle rompt avec son fiancé dont elle est pourtant toujours folle amoureuse, ne sort plus, s’éloigne de ses amis, et quitte son stage en hôpital pour travailler à la morgue (pour avoir accès à des cerveaux bien juteux). Ses efforts n’ont servi à rien car son collègue de morgue Ravi Chakrabarti (Rahul Kohli) découvre son secret, et plutôt que d’être effrayé, il est curieux et l’étudie sous toutes les coutures dans le but de trouver une cure.

      iZombie

      Mais manger des cerveaux (mention spéciale à la scène de cuisine très inspirée par Hannibal où la matière encéphalique accompagne une plâtrée de pâtes) n’est pas la seule nouvelle caractéristique de Liv. On apprend que ce régime spécial lui permet d’absorber les facultés du cerveau mangé. En dévorant un cerveau d’une fille qui parlait roumain, la voilà bilingue ! Et ce n’est pas tout, elle en tire aussi leurs souvenirs qui entrainent des visions à la Phoebe Halliwell. Ces nouvelles facultés lui permettent de devenir une Veronica Mars en herbe en compagnie du détective Clive Babinaux (Malcolm Goodwin), la qualité du discours en moins. C’est là qu’on comprend que cette série va adopter un angle différent de tout ce qu’on peut voir ailleurs : être un zombie peut être viable (jeu de mots du jour) voire cool et utile ! Un zombie qui assiste la police, qui dit mieux ?

      Sur un ton comique et léger, Rob Thomas innove donc, mais ne brille pas spécialement. Ce pilot de iZombie était sympathique sans être révolutionnaire ou extra-prenant. L’idée est originale, reste à savoir ce qu’il va en faire, où il va l’amener. Attendons donc de voir la suite pour statuer définitivement !

      Voici le trailer pour vous faire une idée :

       

      Retrouvez iZombie sur la CW le mardi soir.

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.