More
    More
      Array

      Irish Coffee, la rencontre de deux âmes-seules hautes en couleur

      Théâtre l’Essaîon

      Jusqu’au 3 Mars 2015
       le lundi et le mardi à 21h30

       Auteur : Vincent Delboy
      Mise en scène : Frédéric Souterelle
      Assistante à la mise en scène : Emilie Vié
      Distribution : Colette Lavollée et Martin Beck


       

      Irish Coffee, de Vincent Delboy, c’est la rencontre de deux solitudes que tout pourraient opposer (une ancienne reine des nuits parisiennes et un jeune tapin homo) si le besoin de compagnie et les déroutes des existences (la femme d’expérience qui a morflé et le jeune qui morfle) ne les avaient pas liés par une profonde affection. Frédéric Souterelle, le metteur en scène nous propose avec cette pièce une comédie atypique qui repousse les frontières de la différence d’âge et de la tolérance.

      Dans un troquet miteux de la banlieue de Dallas, nous allons vivre pendant un peu plus d’une heure au rythme des aubes et des crépuscules de June et Bennett. Tous deux sont apatrides, elle est française, il est irlandais ; vivants un peu à l’écart de la vie « normale », ils vont se construire un semblant de foyer « chez elle », dans ce troquet.

      Ponctuées du café du matin et du soir, ils vont apprendre à se connaitre, entre confessions et coups de gueule. Ces deux êtres aussi spontanés qu’attachants, qui n’ont pas leur langue dans leur poche, dévoilent leur sensibilité, au départ cachée sous des airs désinvoltes, à mesure qu’ils échangent leur passé et leurs rêves futurs.

      Irish Coffee c’est donc une histoire d’apprivoisement, qui au-delà de ces deux singularités traite aussi de sujets aussi divers que le temps qui passe, les relations parents-enfants, la solitude, l’amitié, l’amour charnel ou maternel, l’homosexualité, l’addiction, la prostitution…

      Le décor réaliste et la mise en scène efficace apportent la touche d’authenticité. Et même si nous aimerons parfois être un peu plus surpris par la mise en scène, cette simplicité souligne ce qu’il y a de plus important dans cette pièce : la relation entre ces deux âmes. Que la complicité des deux comédiens traduit parfaitement.

      PAGE DU THÉÂTRE

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.