More
    More
      Array

      Housse de racket au Café de la danse

      Alors c’était une soirée nommée Animal Factory, du nom du label, il y avait trois artistes, Petit Fantôme, Botibol et Housse de Racket, c’était au Café de la Danse et c’était la soirée d’inauguration du Eldorado Music Festival mais en fait l’inauguration avait lieu le dernier jour du festival. Vous suivez ? Ne vous inquiétez pas on vous raconte tout.

      Le concert commence avec Petit Fantôme, quiproquo sur les horaires donc on arrive un peu sur la fin. Petit Fantôme, c’est le projet de Pierre Loustaunau aussi connu pour être membre du groupe Frànçois and The Atlas Mountains. Ce soir là, il effectue un set solo accompagné d’un synthétiseur un peu DIY avec des boutons et des fils partout. Dans la salle, il y a encore peu de monde et sa musique n’est pas hyper accessible. C’est de l’électro minimaliste, assez expérimentale. C’est intéressant, on salue le travail, mais c’est aussi très particulier surtout en toute première partie des joviaux Housse de Racket qui nous feront danser plus tard dans la soirée. C’est aussi très surprenant par rapport à ce que l’on connaît de Petit Fantôme, notamment l’album Yallah, plus mélodique, une pop envoûtante et poétique. Bref c’est tout de même une sacrée expérience et cela démontre l’étendue du talent de Pierre Loustaunau.



      botibol café de la danse

      Viennent ensuite les Botibol, cinq garçons qui, après un premier album plutôt pop folk et deux ans de silence, nous reviennent avec des chansons plus rock avec des sonorités pop. Ça sent bon la Californie. On aime bien la voix du chanteur, Vincent Bestaben, qui agite ses longs cheveux sur scène. Le public est ravi et très réceptif à cette musique qui met vraiment de bonne humeur. On est donc un peu tristes lorsque le chanteur annonce une dernière chanson qui ne « dure que deux toutes petites minutes » mais qu’un membre du staff vient l’interrompre sur scène pour lui dire que cela ne va pas être possible. Pas cool.

      housse de racket café de la danse

      Enfin, c’est l’arrivée des tant attendus Housse de Racket. Presque quatre ans après leur dernier album, le duo revient avec un nouvel opus prévu pour le 30 octobre. On les connaît notamment pour leur tube Oh yeah ! qu’on a entendu absolument partout et dont on sature un peu parce qu’il est aussi associé à de nombreuses publicités (KFC entre autres). Sur scène c’est un peu difficile d’être deux, on regrette donc le fait qu’il y ait beaucoup d’enregistrements. On entendra même deux personnes dire dans la foule, d’un ton un peu sceptique : « en fait c’est un set de Housse de Racket ». Malgré cela, les deux compères dégagent une belle énergie sur scène, et leurs chansons font joyeusement danser le public. Les titres de leur nouvel album, comme The Tourist (on adore !), annoncent un retour en force et on a vraiment hâte d’être à la fin du mois. La chanson L’incendie, sortie au début de l’année, est reprise en chœur par la foule dans un final où tout le monde est franchement ravi.

       Prolongez l’aventure en vous immergeant dans leurs souncloud:

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.