More
    More
      Array

      Heroes Reborn: Notre avis sur le retour des héros!

      En 2006 débutait la série Heroes, phénomène télévisuel encore une fois sorti du continent américain. Lors de la diffusion de la première saison de la série, celle-ci connait un véritable buzz à travers le monde. Elle met en scène des personnages lambdas qui, du jour au lendemain, vont se découvrir des capacités extraordinaires. L’originalité vient d’abord dans la création d’une série sur le thème des « super » héros, dont les protagonistes ne sortent nullement d’un univers déjà connu, tels que Marvel ou DC comics. Après deux très bonnes premières saisons, la série commence à s’essouffler, pour se terminer en 2010 après 4 saisons.

      Lorsqu’en 2014, il est annoncé que le projet va reprendre, les avis sont mitigés, entre ceux qui pensent que c’est de l’histoire ancienne, et qui ne croient pas en un scénario valable, et ceux qui, au contraire, pensent qu’une pause de 4 années était exactement ce dont la série avait besoin pour se renouveler, avec de nouveaux personnages et une intrigue plus poussée.

      Le première épisode de « Heroes Reborn » a ainsi été diffusé jeudi dernier aux États-Unis. Il s’agissait plus exactement d’un double épisode de 1h30. Bien évidemment, il nous était impensable de ne pas vous donner notre avis sur ce retour tant attendu:

      Heroes Reborn, une histoire qui repart sur de bons rails:

      Ce que l’on a aimé:

      La série reprend 4 années après la fin du dernier épisode de la saison 4. On se retrouve avec Noah Bennet, au milieu d’une convention organisée pour les « evo », terme communément utilisé pour les personnes dotées de capacités. Dès le départ, une événement majeur va planter le décor du nouveau « Heroes ». Si les premières secondes instaurent un climat de sérénité, très rapidement, nos esprits redescendent sur terre. Une surprise majeure dès les première minutes, rares sont les séries qui ont pu nous offrir une telle scène d’introduction.

      Comme lors de la première saison, la série va ensuite passer d’un personnage à l’autre, nous faisant découvrir ainsi la nouvelle équipe de personnages sur laquelle se concentreront les scénaristes. Ne nous mentons pas, on a un petit sentiment de déjà vu, malgré tout très agréable, où l’on prend plaisir à revoir des personnages des premières saisons, à s’attacher à de nouveaux, tout ceci en ayant le sentiment d’avoir pu faire nu neuf avec du vieux. Après tout, « c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures ». Les scénaristes ont su reprendre la recette de la première saison, tout ceci dans une suite logique.

      Ce que l’on n’a pas aimé:

      Pour le moment, rien à signaler.

      Verdict:

      Heroes Reborn réussit un excellent retour. L’intrigue principale est plus ou moins effleurée, sans toutefois nous donner tous les éléments de réponse dès ce début de saison. Ceux-ci se mettent petit à petit en place, et on ne s’ennuie à aucun moment. Pire, et comme le veulent les meilleures séries, on a hâte de voir la suite.

      heroes-reborn-fond-d-ecran

      Des effets spéciaux indignes, mais une réalisation porteuse d’espoir:

      Ce que l’on a aimé:

      Cette capacité à nous transporter à différents endroits de la planète. Les plans sont magnifiques, les décors également, nous donnant l’impression de voyager du début à la fin de l’épisode. La photographie est superbe. On se retrouve avec des couleurs et des lumières absolument sublimes à certains moments, comme ce début de l’épisode avec Noah Bennet sur le banc, ou bien encore cette séquence en Iceland (certainement), qu’on vous laisse le soin de découvrir.

      Le réalisateur a su varier entre différents types de plans, parfois aériens, d’autres fois usant de travellings, toujours avec justesse.

      On peut souligner également l’originalité des séquences animées, dans le jeu vidéo. Pour le moment, difficile de comprendre où veulent en venir les scénaristes, mais l’idée est très intéressante.

      Ce que l’on n’a pas aimé:

      Les effets spéciaux, certaines fois bien maîtrisés, mais trop souvent à la limite du respectable. On peut se servir de l’argument budgétaire, mais pour une série telle que Heroes, où les pouvoirs représentent un point essentiel de l’histoire, on est bien évidemment exigeants.

      Verdict:

      On retrouve une réalisation à la hauteur des précédentes saisons, sublimée par une bande sonore qui nous rappelle de bien vieux souvenirs.

      Un casting plutôt mitigé:

      Ce que l’on a aimé:

      Revoir Noah Bennet, toujours aussi charismatique. L’histoire débute sur lui, et c’est d’autant plus captivant ainsi. Déjà l’un des éléments essentiels lors des premières saisons, même si, comme pour tous, son personnage avait perdu en intérêt au fil des années, on repart cette fois ci sur de nouvelles bases, absolument passionnantes.

      Le jeune Tommy Clarke, dont le pouvoir promet de bien belles choses, s’il arrive à le maîtriser complètement. Robbie Kay est tout à fait crédible dans ce rôle, qui va certainement devenir l’un des personnages les plus importants de la série.

      Voir Zachary Levy enfiler le costume de méchant, c’est plutôt intrigant. À vrai dire, on émettait quelques doutes à son interprétation, avant de le voir à l’écran. Mal nous en a pris, puisqu’il adopte ce rôle sans aucune difficulté, avec un profil bien évidemment différent de Chuck, plus malin et plus posé.

      Heroes-Reborn-Zachary-Levi

      Ce que l’on n’a pas aimé:

      Judith Shekoni, qui interprète Joanne Collins, la compagne de Zachary Levy, est d’ores et déjà insupportable selon nous. Au contraire de son époux, elle agit sans réfléchir, mais surtout, on n’adhère pas du tout au profil du personnage, qui manque véritablement de charisme. 

      On émet pour le moment quelques réserves sur Ryan Guzman, dont le personnage, Carlos Gutierrez, manque lui aussi singulièrement de charisme pour l’instant. On lui laissera cependant le bénéfice du doute, puisqu’il devrait bien évoluer au fil des épisodes.

      Verdict:

      Pour le moment, mis à part un ou deux, si l’on est un poil exigeants, la majorité des personnages sont attractifs, et les acteurs plutôt bien choisis. Il manque encore quelques personnages emblématiques à découvrir, dont un certain Hiro Nakamura, que l’on a plus que hâte de voir revenir. En attendant, la nouvelle équipe choisie par les créateurs de la série nous satisfait pleinement, et on est impatients de découvrir le reste des nouveaux personnages de Heroes Reborn.

      Critique finale de Heroes Reborn:

      Heroes Reborn devrait rassurer ceux et celles qui étaient sceptiques à l’annonce d’une suite à la série de 2006. D’un point de vue général, l’histoire, la réalisation et les personnages sont vraiment bons. Si la suite de la série continue sur le même rythme que ce double épisode, on devrait tout simplement avoir affaire à l’une des meilleures séries de la rentrée.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.