More
    More
      Array

      HER, la sensation frenchie à Londres

      Et hop! On traverse la Manche pour assister à l’éclosion du duo frenchy au pays du rock. Se dessinant comme une des plus belles réussites de cette année, Her présente un set abouti qui remue le public londonien.

      C’est dans la salle du Moth Club à Londres, petite scène sur laquelle le groupe peine a tenir dans sa totalité – rappelons qu’autour du duo, se dressent une formation rock et deux choristes- qu’en toute intimité, le groupe revient sur l’intégralité de sa mixtape Tape#1.

      Réconcilier la soul avec la pop

      On vous y avait préparé, Her requinque la production soul-rock, en injectant du groove dans chaque note. Le groupe commence cette soirée par We Choose, introduit par un solo a capella qui convainc d’ores et déjà un public déjà très réceptif.

      Puis viennent des titres aux angles disco-funk, a l’image de P.O.V., ou la batterie obstinée laisse place à un épilogue frénétique, dans lequel tous les instruments sont mobilisés.

      Il s’agit simplement d’écouter les titres proposés par le duo pour comprendre que Tape#1 a été produit en un seul bloc. L’écho d’une même veine soul se retrouve dans tous les angles de cet opus. Sur scène, impossible d’être déçu par la performance du groupe. A l’unisson, le duo Her et ses camarades sonnent parfaitement juste: la batterie bourdonne tandis que la basse est maîtrisée avec brio et finit par rendre l’atmosphère étouffante de groove. Deux voix qui s’assemblent et se remplacent l’une l’autre en fonction des titres ; deux fibres, l’une écorchée et puissante, l’autre plus acérée et suave.

      Une étreinte avec le public londonien

      Sous les spots lumineux, les corps se déhanchent et les applaudissements fusent. Le riff de guitare étincelant de Five Minutes tourne en boucle, jusqu’à donner au public des spasmes de plaisir. Tout est à sa place, chaque note a été posée avec exactitude, ce qui renforce  l’impression de virtuosité totale sur l’ensemble de la performance.

      L’atmosphère est déjà lourde et magnétique quand Her reprend en guise de rappel le titre d’Otis Redding, A Change is Gonna Come, précédé par un laïus sur le pouvoir de changer les choses. Acclamés pendant quelques minutes par un public conquis, on vous assure que l’on verra le duo Her éclore un peu plus sur les scènes européennes.

      Entre rythmes funk, voix sensuelles et balancement groove, on est certains du pouvoir fédérateur de la mixtape Tape#1, condensant des chants justes avec une instru intense et millimétrée.

      11264969_1517415091852773_5553899684875824356_n

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.