More
    More
      Array

      Grandfathered : Un pilote récréatif

      Critique du pilote de Grandfathered, la nouvelle comédie mettant en scène dans le rôle-titre John Stamos.

      John Stamos a effectué son retour à la télévision dans la nouvelle comédie bon enfant et divertissante « Grandfathered. »

      Grandfathered, c’est l’histoire de Jimmy (John Stamos), un célibataire invétéré qui voit sa vie basculer lorsqu’il découvre dans une seule journée qu’il est à la fois père et grand-père. Il va devoir apprendre à remplir ces deux rôles en même temps tout en évitant de froisser et son fils dont il vient d’apprendre l’existence, mais également son ex-femme qui paraît très protectrice et stricte.

      Ce que l’on a aimé

      Le retour de John Stamos en tête d’affiche dans une comédie est loin d’être une mauvaise nouvelle. Ses premières scènes prouvent qu’il peut sans problème répondre avec habileté aux attentes du public. En plus d’être père et grand-père, Jimmy est aussi responsable d’un grand restaurant en ville. La relation qu’il entretient avec ses salariés  a l’air de bien fonctionner. L’intrigue en elle-même tient tout de même la route. Certes, il s’agit ici d’un scénario classique où l’on retrouve le schéma narratif habituel d’une comédie de ce genre, mais les personnages arrivent tout de même à être crédibles. De ce fait, les attentes sont moins importantes sur une série de ce calibre. Tout ce que l’on espère est qu’elle ne tombe pas dans la facilité après quelques épisodes. (Pas vrai Modern Family ?)

      grandfathered

      L’autre bonne nouvelle de la soirée du mercredi a été de revoir à nouveau Paget Brewster à l’écran après son passage dans Esprits Criminels. Ici, elle se livre dans un nouvel exercice bien différent de celui qu’elle remplissait dans Esprits Criminels sur CBS. Dans Grandfathered, jouer un personnage qui se doit d’être à la fois drôle et touchant n’est pas un pari facile pour elle. Force est de constater qu’après ce pilote, la balance pèse plutôt en sa faveur puisque nos premières impressions à son sujet sont positives.

      Ce que l’on n’a pas aimé

      L’activité narrative de ce premier épisode est insupportable. L’intrigue s’établit à une vitesse incroyable qu’on arrive à perdre régulièrement le fil de certains éléments. Des nombreuses informations nous sont fournies sans plus de détails. On aurait peut-être préféré connaître la vraie raison qui a poussé Gerald à patienter pendant toutes ces années avant d’aller rencontrer son père. Bref, ce sont des petits détails qui peuvent paraître anodins aux yeux des scénaristes mais importants pour le public.

      Pour son nouveau rôle à la télévision, Josh Peck offre une prestation plutôt moyenne à travers son personnage.  Mais ceci n’est qu’un pilote. Peut-être qu’il s’améliorera au fil des épisodes. En tout cas, c’est ce qu’on lui souhaite.

      Verdict

      Pour son retour à la télé, John Stamos nous démontre à nouveau qu’il n’a rien perdu de son talent. Le pilote de Grandfathered n’a certes rien de séditieux, mais constitue malgré tout un excellent divertissant dont il faudra suivre de près les prochains épisodes.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité