More
    More
      Array

      Gigantomachia, le one-shot de Kentaro Miura !

      En juillet Glénat nous proposait un one-shot de Kentaro Miura l’auteur de Berserk, Gigantomachia !

       

      Gigantomachia (Riranto Maxia)

      601 GIGANTOMACHIA T01[MAN].indd

       

      Auteur : Kentaro Miura

      Éditeur : Glénat (HAKUSENSHA au Japon)

      Date de sortie : 15/07/2015

      Nombre de tomes : One-shot

      Prix : 6,90 €

       

       

      Synopsis :

      Dans la mythologie grecque, la Gigantomachie narre la lutte épique des Dieux, menés par Zeus, contre la révolte des géants, frères des Titans et fils de Gaia. Dans ces récits, Zeus remporte la victoire en faisant notamment appel à Héraclès, car seul un humain pouvait battre les géants. Kentaro Miura, auteur du mythique Berserk, s’empare de cette légende et livre ici un récit similaire qu’il s’amuse à placer néanmoins 100 ans dans le futur. Delos, un ex lutteur, mené par Prome, une mystérieuse jeune fille, se voit transporté dans l’avenir afin de lutter contre les forces insectoïdes du géant Alcyon. Ce one-shot, créé en 2013, est la première réalisation de l’auteur hors Berserk depuis 20 ans. On y retrouve tout son talent, maturé de ses décennies de travail sur sa série principale, tant dans la conduite de l’histoire que dans la créativité du dessin.

      Un morceau de mythologie déraciné et mis en scène par Kentaro Miura

      Delos le lutteur et Prome la déesse traversent le désert à la recherche d’une mythique communauté de chevaucheurs de scarabées. Jonchée sur les épaules de son compagnon de voyage notre héroïne à l’apparence de petite fille encourage sa monture, un homme à la forte carrure et à l’air un peu ahuri. Pourquoi ne voyage-t elle pas à pieds ? Mais voyons Prome est une déesse, et de là-haut elle voit beaucoup mieux.

      Après de longs jours de marche dans le brûlant désert, Delos est épuisé et assoiffé il fait enfin connaissance avec ceux qu’il voulait tant rencontrer. L’accueil n’est pas des plus chaleureux et nos deux protagonistes sont faits prisonniers. Considérés par le « village  » comme des ennemis ils vont devoir prouver leur valeur afin de sauver leurs têtes. Delos le lutteur suivra les indications de la déesse Prome afin d’assurer leur survie et démontrer qu’ils ne sont pas venu les tuer; à l’instar des soldats de l’empire, seuls humains jusqu’à lors rencontrés par les autochtones. Prome quand à elle usera de ses pouvoirs pour se faire accepter parmi les habitants. Mis en confiance, les chevaucheurs les mène à leur dieu, un géant, morceau de chair de Gaia enraciné par le passé. Ils n’auront que peu de temps pour s’émouvoir de la beauté et la richesse du paysage qu’un géant accompagné d’une armée de l’empire attaque les « hommes scarabées ». Delos montre alors sa pleine puissance qui, alliée à la magie de Prome, aidera leurs hôtes à se défendre contre l’envahisseur.

      Entre fantasy, mythologie et conte empli de créatures venues du bestiaire le plus original, Kentaro Miura nous montre encore une fois qu’une histoire où combattent des titans peut être raffinée et soignée. Les fans de Berserk désormais devenu la référence du type dark fantasy aimeront ce nouvel opus d’une grande richesse scénaristique. Les touches d’humour
      intelligemment disséminées tout au long de cette histoire courte la rythment avec efficacité. Pris d’affection pour les personnages principaux, on a envie que ce one-shot ne se finisse pas…

      gigantomachia_003

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.