More
    More
      Array

      Floating Points, « Elaenia »

       

      Derrière le nom mystérieux du Dj Floating Points, se cache la personne de Sam Shepherd. Producteur et compositeur invétéré et acharné, il se reconnait par un style très spécifique de fusion de différents genres musicaux avec une ligne directrice qui reste la musique électronique.

      Vous avez pu le voir un peu partout cet été dans différents festivals et soirées. En effet, en plus d ‘avoir un doctorat en Neuroscience, il est aussi un gros digger passionné par la musique et les vinyles.

      Sam Shepherd est d’origine Anglaise, il est né en 1986 et a grandi à Manchester, pour ensuite bouger sur Londres pour finir ses études. Il a grandi en tant qu enfant de choeur dans sa paroisse, et pianiste. Il ne découvrira les synthés que plus tard vers ses 13 ans au collège quand il ne pourra plus chanter suite à sa mue. Il découvrira alors la composition musicale et il va apprendre le Jazz piano. Il s’est intéressé au jazz car il se sentait enfermé par la musique classique qui ne lui laissait pas assez de liberté dans la création.
      Le jazz était comme une liberté d’expression, plus facile pour lui de jouer que de parler.
      Ses années collège vont lui permettre aussi de découvrir les synthétiseurs comme le Yamaha CS80 et d autres « machines » comme le Korg MS20 et l’AKAI S90. C’est à ce moment-là qu’il composera ses premières créations musicales que l’on peut dire modernes nommées « Noise » et « Bruitistes » et où l’on peut percevoir son futur penchant pour la musique électronique.

      FLOATING-POINTS_PHOTO-RENEE-STAMATISCROP-960x350

       

      Par la suite, il continuera à travailler et à digger aussi bien des musiques électro que des musiques plus old school comme le boogie, le disco, ect. Il expérimente la musique. C’est un scientifique dans l’âme et c’est ainsi qu’il travaille la musique. A l’université, il formera un groupe « Ensemble » avec ses amis les plus proches, où il mixait déjà électro et musique jazz/classique. Des instrument à cordes, des cuivres, des bois et des synthés. Le tout orchestré par lui même. Il commencera aussi à mixer en club à ce moment là aussi. Il sera même résident dans le mythique club de Shoreditch : Plastic People.

      floating-points

      Floating Points, son nom de DJ, parle de lui même. Toujours à la recherche de nouvelles influences, de nouvelles sonorités, de nouvelles mouvances, il est reconnu aujourd’hui par les plus grands pour son travail dans la recherche musicale et les nouvelles sonorités. Il a mis 5 ans à créer son ce nouvel EP « Elaenia« .

      Silhouettes I,II,III :
      https://soundcloud.com/floatingpoints/silhouettes-i-ii-iii 

      Certaines de ses musiques ont été conceptualisées pendant son doctorat en Neuroscience, d’autres plus tard, petit à petit. Silhouettes I, II, III, son premier morceau disponible à l’achat et à l’écoute, met en avant son génie. Calme, léger, il nous transporte par la rythmique électro et son association avec les instruments classiques. beaucoup d’ingéniosité et de subtilité pour un travail très mûr et délicat. Sans aucun doute le reste de l’album sera tout aussi intéressant. En tout cas, il laisse entrevoir un album très envoûtant comme un réel aboutissement après ces 5 années passées à le concevoir.

      Cet artiste habitué à jouer vinyle, sera pour la première fois en Live entouré de tous ses musiciens au New Morning le 2 Novembre avec la RedBull Academy.

      je vous laisse avec cette magnifique vidéo de Silhouettes:

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité