More
    More
      Array

      FKA twigs, hypnotique au Casino de Paris

       

      Pour l’instant la salle est toujours plongée dans une brume sombre à la fois visuelle et sonore. Un spot bleu électrique est braqué sur le public et l’aveugle sans gêne. Il commence à s’impatienter un peu, il faut l’avouer. Il est 21h et après avoir traversé une journée de boulot, patienté durant 2h de queue devant les portes du Casino de Paris- un véritable parcours du combattant donc, on sent la fatigue pointer son nez. Des appels pointent ça et là et se muent en écho désaccordé.

      UNE ENTRÉE TRÈS ATTENDUE
      Un DJ aux influences Hip-Hop a assuré la première partie en mixant des titres tels « Oh Yeah » de Cinco, « Trap Queen » de Fetty Wap ou « I mean It » de PJ feat Hit-Boy. Je devine qu’une partie du public est restée assez dubitative sur le choix de cette première partie. D’autant plus qu’une fois terminée, l’ambiance sonore n’est pas des plus vivifiantes. Après une mise en bouche musicale plutôt vrombissante et quasi-assourdissante, l’entrée de la poupée-diva ne peut-être vécu que comme une délivrance. A 21h30 drapée dans une tenue large et dorée, FKA twigs fait enfin son entrée. En toute simplicité elle entonne « Preface », « Hide », suivie de « Video Girl ».

      UNE PRESTATION ENVOÛTANTE
      Sa voix perce alternativement la manne sonore des musiciens qui l’accompagnent. « Water Me », « Lights On », « Give Up » s’enchaînent. Entre chaque morceau, la transition est simple et rapide. La chanteuse parle peu, un voile noir s’abat sur la pièce tandis que FKA twigs nous fais dos et se retourne vers ses musiciens. Sa petite personne semble vouloir prendre ses marques et cherche à saisir l’espace. Elle exécute quelque pas de danse qui semblent presque improvisés et instinctifs. Ses mouvements sont gracieux. Elle se veut plus sensuelle encore sur « Papi Pacify » où ses bras se meuvent comme des vagues serpentines. On se laisse hypnotiser petit à petit par ce petit bout de femme.
      Entre timidité et partage, on la sent de plus en plus à l’aise, elle se rapproche du public offre sa main à un fan qui ne la lâche plus pendant la moitié de la chanson ! Robert Pattinson, installé sur l’un des balcons du Casino n’aura, lui non plus, rien manqué du spectacle. FKA twigs fascine sans beaucoup plus d’artifices que sa petite taille menue, sa voix et ses pas de danse envoutants.

      SEE YOU SOON FKA TWIGS
      Un concert simple et beau, avec des effets lumineux parfois un peu trop éblouissants et on regrettera qu’il n’y ait pas eu quelques danseurs pour l’entourer sur quelques morceaux comme « Pendulum » ou « Two Weeks ». On notera aussi les tenues plutôt rock des musiciens. L’un est emmailloté dans un filet noir, ce qui plaît à FKA twigs comme elle nous le fera remarquer en nous les présentant. Avant le dernier morceau, FKA twigs nous remercie de sa petite voix touchée de l’avoir accueilli à Paris et nous dit « See You Soon !». Elle conclut magnifiquement son show avec le morceau « How’s That »!

      Note: FKA Twigs est diffusée par le label Beggars. 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.