More
    More
      Array

      Soirée Square Enix: Présentation de Final fantasy Type 0 HD et de Final Fantasy XV

      Square Enix organisait ce mercredi à Paris une soirée de présentation de Final Fantasy Type 0 HD et de Final Fantasy XV à une semaine de leur sortie.

      Paris, un hôtel de luxe à deux pas des champs Élysées et de la place de l’étoile. Quel plus bel écrin pouvait nous offrir Square Enix pour la présentation de son bébé 9 ans après son annonce ? Neuf ans d’attente, de reports, de traversée du désert médiatique… L’attente en valait-elle la peine ?

      Lors de cette soirée, Square Enix a voulu mettre l’accent sur le double événement de la semaine prochaine, la sortie de Final Fantasy Type 0 HD et de la démo de Final Fantasy XV : Episode Duscae.

      L’arrivée en Europe de l’épisode tant attendue

      En introduction, nous avons eu le droit à un trailer présentant Final Fantasy Type 0 HD. Rappelons-le, cet épisode est la refonte HD de l’épisode PSP, jamais sorti en Europe. Le monde d’Orience est séparé en quatre royaumes : le royaume féodal de Rubrum, l’empire de Milites, l’alliance de Lorica et le Royaume de Concordia. Un jour, l’empire Milites décide d’envahir les autres royaumes, leur défense dépend alors d’une équipe de 14 jeunes, aux styles de combat variés et aux talents multiples, appelée « La classe zéro ».

      Cet opus veut se démarquer des autres Final Fantasy par son aspect mature, son système de combat dynamique, son scénario sous fond d’intrigues politiques ainsi que son large choix de personnages jouables. Il se différencie aussi des autres FF par ses phases de stratégies et son système d’invocation, vous obligeant à sacrifier un personnage pour que cette dernière combatte à vos côtés.

      Bonus non négligeable, cette version comporte les voix japonaises.

      collector Type 0

      L’épisode Duscae

      Mais ne nous mentons pas, le véritable événement de la soirée était bien la présence de la démo de Final Fantasy XV. D’ailleurs Square Enix a bien insisté sur le fait que les démos sont de plus en plus rares sur les grosses productions et surtout si « tôt » dans le processus de développement (Rappelons que SE estime à 60% l’achèvement de Final Fantasy XV).

      Après nous avoir (re)montré le trailer du TGS, une vidéo nous montre l’étendue du bestiaire, allant de la grenouille au titan, en passant par des béhémots ou des crocodiles versions Final Fantasy. Tout cela semble bien diversifié, surtout qu’on nous promet une faune différente le jour de la nuit. De plus, cela est rendu très vivant par l’interaction de ces gentilles bébêtes entre elles. En passant à côté d’un béhémot en train de chasser, on est heureux de ne pas être une gazelle.

      Après nous être régalés les yeux, on entre enfin dans le vif du sujet avec du gameplay live sur PS4 (crash de la démo à l’appui).

      Attention : à partir de ce point, il y a des risques de spoilers. Bien que nous ne dévoilions pas d’éléments majeurs de l’intrigue, il se peut que certaines informations gâchent la découverte de la démo à ceux qui se seraient préservés. A vos risques et périls.

      Enfin, le messie se dévoile : exploration et combats

      FFXV exploration

      Pour resituer un peu le contexte, la démo se situe après quelques heures de jeux, la capitale est envahie et Noctis est en fuite dans la voiture princière. Cette dernière tombe en panne, il faut la réparer, mais Noctis le fugitif n’a pas d’argent. Voilà qui donne le point de départ de la démo. Vous voilà donc lâchés dans une partie de Duscae. La zone explorable représente 1/10 de Duscae, elle-même représentant entre 1/10 et 1/20 de la carte totale. Oui, la carte du jeu complet sera donc entre 100 et 200 fois plus grande que celle de la démo.

      La région de Duscae représente un HUB, et nous aurons tout loisir de visiter cette partie de la démo afin de trouver de l’argent pour payer les réparations de la voiture durant de nombreuses quêtes. Les environnements sont diversifiés (lac, forêt, route) et la faune bien présente. Ce qui saute aux yeux, outre la plastique de Cindy et un léger aliasing sur la voiture, c’est que c’est très propre, une très bonne distance d’affichage et des graphismes à la hauteur de ce qu’on attend sur new gen’. Rappelons que cette démo tourne sur une version 1.5 du moteur et que la version finale devrait tourner sur la version 2.0. Deuxième constatation, c’est vivant et crédible. La station-service du bord de route dans laquelle nous sommes arrêtés vit au rythme de l’alternance jour/nuit, les animations des personnages sont fluides, les interactions avec l’environnement aussi et la vie autour du petit groupe augmente l’immersion. D’ailleurs, un vrai soin a été apporté à l’ambiance sonore dans cette optique, mais nous y reviendrons.

      Après la découverte de la station-service, direction la nature sauvage pour de l’exploration et du combat. C’est là qu’arrivent les premiers bémols. D’abord, en ce qui concerne les restrictions de la démo : pas de chocobos « chevauchables », la nage n’est pas implantée dans la démo et pas d’utilisation de la magie. Ces points seront néanmoins bien présents dans la version finale du jeu, nous ferons donc fi de notre déception pour passer au système de combat. Ces derniers sont en temps réel avec système de lock et caméra dynamique. Si ce système se montre redoutablement efficace pour les combats mono-cibles, il devient plus perturbant contre de petits ennemis, multiples et véloces. En effet, les adversaires jouent très bien de leur liberté de mouvement en s’éloignant de vous, vous esquivant, rendant parfois fou le système de lock et de caméra. Au-delà de ça, les combats sont effrénés et dynamiques, en apparence simplistes mais avec plus de stratégie sous-jacente qu’il n’y paraît. Il est possible d’affubler plusieurs armes à Noctis (seul personnage contrôlable) ayant chacune leurs caractéristiques (force et vitesse) et leurs attaques spéciales consommant des PM qu’il faudra bien gérer, en effet, si Noctis se retrouve à cours de PM, il titube et devient vulnérable. Si un de vos alliés se trouve en mauvaise posture, il faudra aller jusqu’à lui pour lui donner une potion et le soigner. De même, si vous êtes en difficulté, il faudra vous mettre à couvert ou utiliser la « téléportation » de Noctis pour vous mettre hors d’atteinte et récupérer. (Il existe aussi un système de pause passive pour utiliser les potions sur vous-même)

      Une fois le combat terminé, le récapitulatif et l’expérience engrangée apparait en surbrillance sans arrêt de jeu. Ceci nous permet d’aborder le leveling. La quantité d’expérience dépend de la manière dont vous menez le combat, mais la montée en niveau, elle ne se fait que lors de vos arrêts dans un lieu de repos. La récupération dans ces lieux de repos dépend du confort. Vous récupérez mieux dans une caravane que sous une tente autour d’un feu de camp. Concernant la démo, vous commencerez au niveau 1 avec progression possible jusqu’au niveau 99.

      combat FFXV

      Le renouveau de la série ? Infiltration et chasseur chassé

      La seconde partie de la démo présentée nous menait dans une quête secondaire où l’on chassait le béhémot qui terrorise la région. Après une première phase d’enquête classique (observation de traces de griffes, d’arbres renversés etc…) au cours de laquelle nous avons pu assister à la tombée de la nuit, son changement d’ambiance visuelle et sonore, se profilait une séquence plutôt rare dans les Final Fantasy : une séquence d’infiltration. En effet, il s’agit de poursuivre le béhémot dans la brume jusqu’à sa tanière. La difficulté étant d’être suffisamment proche pour ne pas le perdre, mais suffisamment loin pour ne pas qu’il nous sente. Encore une fois, la filature du béhémot présente une réalisation sonore de toute beauté, on ressent la lourdeur du béhémot à chaque pas, à la manière du T-rex de Jurrassic Park.

      La présentation se termine sur l’arrivée à la tanière du béhémot et l’affrontement que nous vous laisserons découvrir.

      Et au final, ça donne quoi?

      Pour conclure sur cette présentation, on appréciera cette démo tant par le contenu proposé, la diversité ou encore la liberté qui nous sont laissées que par le soin apporté par Square Enix à l’ambiance sonore, aux détails (les vêtements de Noctis bougeant sous le hurlement du béhémot) et à l’univers, vivant et crédible. Il nous tarde d’être la semaine prochaine pour juger manette en main de l’impact de la caméra et du lock sur les combats et surtout de parcourir Duscae en attendant la sortie de la version finale.

       En bonus, le dernier trailer de la démo Episode Duscae

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.