More
    More
      Array

      Fallout 4 : une vision post-apocalyptique explosive !

      Bethesda était bien présent à la Gamescom 2015 pour assurer la promotion de son prochain Fallout 4. L’éditeur avait prévu les choses en grand avec un stand construit tel un abri atomique, des masques de Vault Boy (la mascotte de Vault Tec) et une salle cinéma pouvant accueillir plus d’une centaine de personnes. Que doit-on retenir de cette présentation à la Gamescom ?

      Dans la continuité

      Fallout 3 est resté la grande référence des RPG immersif et post-apocalyptique. Si Fallout New Vegas avait accusé le coup d’un retard graphique assez marqué, il n’en restait pas moins un Fallout dans l’âme. C’est pourquoi Bethesda n’a pas tenu à supprimer les éléments-clefs, propres à cet univers ravagé par les conflits nucléaires. La démonstration de Bethesda est l’occasion de nous rappeler que le Pip-Boy restera toujours aussi indispensable, se dotant d’un menu S.P.E.C.I.A.L plus élaboré et plus crédible, permettant au joueur de faire des choix nombreux d’aptitudes et capacités. La création du personnage incarné sera typique des Fallout, et ne devrait pas trop dépayser les habitués.

      L’histoire de Fallout 4 se situera à l’aube de la grande guerre, Vault-Tec ayant sélectionné votre famille pour faire partie de l’abri 111. Mais quand l’alarme retentit, la population doit se protéger dans les abris. Tout commence alors longtemps après, à la sortie de l’abri 111, lorsqu’un paysage dévasté s’offre à vous. La démo mettait l’accent sur le gameplay, notamment le bien connu SVAV (qui permet de cibler une partie spécifique de l’anatomie d’un ennemi pour faire des critiques) et faisait la part belle aux armes. On retrouvait tout autant la présence du chien (idéal pour dénicher des objets et tanker), un compagnon déjà présent dans Fallout 3, mais cette fois pas de risque de le voir trépasser, il est « immortel ».

      De l’action explosive !

      La démo de Fallout 4 place le personnage dans une ville salement amochée. Le personnage déambule avec son chien, et ne tarde pas à être attaqué par une multitude de goules. Si graphiquement, les environnements sont alléchants, les visages / têtes sont un peu en dessous. Il faut savoir se servir habilement du fusil à plasma pour venir à bout de ses créatures mutantes, ô combien dangereuses. Fallout 4 nous montre qu’il faut savoir être sur ses gardes et ne pas avancer à la hâte. Après tout, vous ignorez ce que vous pourriez rencontrer au détour d’un chemin.

      On a donc eu le droit à l’usage de différentes armes (comme le lance-flammes bien pratique ou la mitraillette), Bethesda devrait avoir pris en compte la demande des joueurs d’une plus grande diversité à ce sujet. Gageons que le craft total des armes apportera son lot d’originalité. Question crochetage, rien de neuf au soleil, typiquement classique. Pour le reste de la démo, nous avons pu voir le Fat-man, très efficace d’ailleurs sur les ennemis comme le Behemoth. Ce fut une confrontation bien explosive, avec du visuel en conséquence.

      Fallout 4 devrait donc se présenter comme un digne héritier de Fallout 3 et laisser une grande place à la liberté de mouvements et de choix. De quoi faire plaisir à beaucoup de joueurs et garantir une expérience inoubliable. N’oubliez pas de régler votre Pip-Boy sur la date fatidique du 10 novembre !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.