More
    More
      Array

      Esprits Criminels : Un sixième épisode terrifique !

      L’épisode d’Esprits Criminels de cette semaine répondait enfin à la question « Comment les scénaristes vont-ils justifier le départ précipité d’Aaron Hotchner ? ». C’est une explication brève mais cohérente avec l’intrigue qui nous a été livrée, mais malgré cela, ce départ nous laisse toujours amer et triste. Au même titre que les membres de l’équipe du BAU, nous acceptons la situation sans pour autant l’aimer. Je vous laisse découvrir la raison par vous-même, car personne n’aime être spoilé, pour me concentrer sur l’épisode en lui-même, un épisode original et réalisé par l’acteur Matthew Gray Gubler alias Dr Spencer Reid.

       

      Un épisode dans une atmosphère étrange et 80s

      La découverte de la série Stranger Things ainsi que le revival de The X-files nous l’ont prouvé : les séries mystérieuses à l’ambiance 80s ont toujours la côte. L’acteur Matthew Gray Gubler, artiste à ses heures perdues et très inspiré par cette période, nous livre ainsi un épisode dans cette ambiance étrange et nostalgique qu’on chérit tant. L’épisode met ainsi en scène la disparition de 3 enfants alors qu’ils cherchaient à élucider la disparition mystérieuse de deux jumeaux 30 ans plus tôt. L’occasion de nous replonger dans un décor 80s grâce à quelques flashbacks.

      Tous les éléments y sont : des enfants se baladent dans les bois en vélo à la recherche d’aventure. Ils se racontent des histoires d’aliens et autres légendes urbaines. Ce pitch n’est pas sans nous rappeler de nombreux films et séries de notre enfance et autres œuvres plus récentes ayant voulu rendre hommage à cette époque. C’est une ambiance qui donne la chair de poule mais qu’on adore, ici soutenue par une bande son renforçant le suspens. Ce point de départ de l’épisode suffit à nous intriguer et à nous donner envie d’en voir plus malgré la triste nouvelle du départ définitif d’Hotchner. À ce moment-là, nous avons même presque oublié quelques instants ce détail et nous sommes juste enthousiasmés par le climat de l’épisode qui nous offrira de nombreux rebondissements.

      cm-1206-1983

       

      Une réalisation impeccable

      Matthew Gray Gubbler maîtrise à la perfection le genre fantastique. Il en connaît les codes et joue avec, tout en restant évidemment dans le thème de la série à savoir la traque d’un « esprit criminel ». À travers le regard de ces enfants, il nous offre des théories ahurissantes telles que celle des aliens ou d’un rescapé d’un hôpital psychiatrique ayant brûlé. Il arrive ainsi à nous concocter des séquences effrayantes grâce à une brillante mise en scène.

      Un véritable « scary movie » : des enfants qui courent dans un champ de blé et qui semble s’étendre éternellement, une lumière qui surgit soudainement du ciel, un homme bondissant d’un recoin de sous-sol tel un fantôme, une maison perdue au milieu de nulle part peuplée par des gens qu’on ne fait d’abord qu’entendre. Le plus attrayant reste la présence d’affaires semées sur le chemin comme indices d’une histoire se jouant sur 2 tableaux avec 33 ans de différence. Le climat effrayant est installé grâce à des mouvements de caméra réfléchis, comme celui d’un gros plan sur une main tenant un couteau nous laissant présager le pire, et un fond sonore travaillé qui donne froid dans le dos. Et on en redemande !

      L’acteur s’est ici fait plaisir en se jouant des codes comme des spectateurs et cela donne un des meilleurs épisodes de la série.

      cm-1206-hensons

       

      Un renouveau de l’équipe comme fil de rouge de la saison

      Les fans devant s’accommoder de nombreux changements dans l’équipe de profilers, ce genre d’épisode fait du bien. Ces changements sont à la fois pour le meilleur et pour le pire comme le disent les membres de cette équipe, malgré le départ de Morgan et Hotchner. Si Emily Prentiss reste, tout ira bien et on est assez d’accord. On pleure toujours ces départs mais le retour définitif d’Emily Prentiss nous redonne le sourire (même si on aurait préféré que l’un n’empêche pas l’autre) ! « So Welcome Home Emily » et longue vie à la série. De nombreuses affaires attendent encore notre équipe de choc et on a hâte continuer cette aventure avec eux.

      59bbd340cf81c824_criminal_minds_elliotts_pond

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité