More
    More
      Array

      DRØM 4, le report.

       

      Hé bien, voila! Mes amis, il m’a fallu une semaine pour m’en remettre!
      J’ai enfin les idées au clair pour vous écrire et décrire ce qu’il s’est passé durant cette DRØM4 !

      Tout d’abord, l’expérience commence dès l’arrivée lorsque je tombe nez à nez avec les entrepôts énormes. Je peux vous dire que le sourire est monté jusqu’aux oreilles.

      Une vraie banane! Exactement ce que je voulais : hauts, anciens, désaffectés, avec de petites verrières, bref, un lieu qui a du vécu, une histoire et donc une âme ! Je suis arrivée un peu avant 1h, du coup je n’ai pas eu à faire de queue à l’entrée et j’ai même pu rigoler avec les vigiles.

      Rappelons que le collectif DRØM existe depuis fin mars, début avril seulement, et qu’en l’espace de 6 mois, ils ont déjà une bonne réputation pour les soirées techno underground parisiennes. Comme je vous l’avais lors de mon premier article pour annoncer la soirée, ils ont une réelle communauté « Dromeur(euse) » qui les suit, par pur amour de la musique techno.

       

      11911393_1654572978087708_5125189201418971958_n

       

      Après ce petit rappel, et une entrée sans encombre, je peux enfin mettre les pieds à l’intérieur. Et là, des chatouillis de bonheur se font sentir dans mon estomac!

       

      drom 5

       

      Enfin une soirée back to basics, où tu sais pourquoi tu es là. A savoir de la musique techno bien sombre et cognante, un lieu digne des raves parties et enfin un coin chill conçu avec quelques palettes et d’anciens canapés.

      11999710_903961709694872_911649291696144114_o

       

      Très peu de lumières environnantes, à part pour les 2 bars et les quelques néons rouges, ce qui permettait d’avoir une vraie ambiance sombre et de se concentrer sur la musique. Si vous venez à la DRØM c’est que vous savez où vous mettez les pieds. Vous n’êtes venu rechercher l’ambiance club léchée avec de jolis petits coussins pour vos popotins.

      Le son était bien géré. Que vous soyez devant car vous aimez en avoir plein les oreilles ou que vous soyez derrière car vous êtes comme moi plus fragile, le son était bien clair sans résonance ni fioritures. Vous pouviez même vous parler au fond du hangar lorsque vous étiez dans le coin « chill ».

      Niveau scénographie, il y avait ce qu’il faut pour tout de même satisfaire nos yeux et nous plonger dans l’atmosphère de chaque DJs. Un écran géant retransmettait plusieurs animations au rythme des kicks, et les projecteurs autour étaient là pour nous immerger dans la musique. Simple et efficace, il n’y avait certainement pas besoin de plus.

      12027148_903962149694828_269308763319023765_o

      La fête a commencé à 11h du soir pour finir à 16h le lendemain après-midi. Les DJs se sont tous enchaînés entre Live et DJs set pour notre plus grand bonheur. Je ne peux que souligner les performances de Charlton, Luke Slater, Marcel Fengler, Uhuman qui ont été magiques, et je me restreins pour ne pas tous les citer.

      Je ne suis pas une groupie, mais honnêtement cette soirée valait vraiment le coup et comme je vous le disais, il nous a fallu une semaine pour nous en remettre !
      La prochaine est le 24 octobre et personnellement j’ai déjà ma place. Je peux annoncer dès maintenant que Clouds jouera en Live, et que Dax J et Sunil Sharpe seront présents.

      Alors réservez vos places ici

      drom 2

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité