More
    More
      Array

      [Dossier] Soldats inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

      Soldats inconnus : Mémoires de la Grande Guerre est un jeu français édité et produit par Ubisoft, dont la sortie fut actée le 24 juin 2014, soit pratiquement un siècle après l’élément déclencheur de la Première Guerre mondiale : l’attentat de Sarajevo.

      I] AVANT-PROPOS

      2015-05-26_00003

      1) Ubisoft Montpellier

      Soldats inconnus : Mémoires de la Grande Guerre a été conçu au sein de Ubisoft Montpellier, studio de développement vidéoludique, affilié à la multinationale française, de développement et de distribution liés au macrocosme du jeu vidéo, Ubisoft. Officiant sous la houlette du directeur général Xavier Poix, ce studio héraultais est connu pour avoir développé des jeux tels que ceux des franchises Rayman et Lapins Crétins, ou encore l’audacieux et brillant Beyond Good & Evil.

      L’élaboration de Soldats inconnus : Mémoires de la Grande Guerre est quelque peu singulière. C’est Paul Tumelaire, le directeur artistique, qui est à l’origine de ce projet. Comme bon nombre de créations artistiques s’immisçant à l’intérieur d’une période ou d’un événement historique, la documentation s’avère primordiale. L’équipe s’est ainsi entourée de quelques historiens, dont Alexandre Lafon, docteur en Histoire contemporaine et conseiller expert auprès du ministère de la Défense.

      Par ailleurs, ce jeu possède une homologation de la Mission Centenaire 14-18, organe d’intérêt public créé par le gouvernement en 2012, dont le but fut d’établir un programme commémoratif en vue des célébrations du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Outre cette certification des divers éléments historiques présents dans le jeu, l’équipe de Soldats inconnus : Mémoires de la Grande Guerre s’est associée au projet Apocalypse : la Première Guerre Mondiale, série documentaire de cinq épisodes retraçant les péripéties de cette guerre, narrée par Mathieu Kassovitz et utilisant des images colorisées et restaurées.

      2) L’ancrage historique

      « Nous avons vite compris que nous pouvions apporter de la documentation historique au jeu produit par Ubisoft. » 
      (Louis Vaudeville, producteur délégué d'Apocalypse : la Première Guerre Mondiale)

      Le projet d’Ubisoft n’est pas seulement de concevoir un jeu ludique, mais de pérenniser une facette de l’Histoire assez peu utilisée dans l’univers des gamers, rendant ainsi l’expérience de jeu de surcroît didactique. Chaque épisode des 4 chapitres du jeu contient des objets cachés, que le joueur doit découvrir afin de remplir sa « collection ». Il ne s’agit pas uniquement d’un moyen d’obtenir un trophée, puisque chaque objet est accompagné d’une légende, permettant au joueur d’apprendre et de se renseigner sur les mœurs ou encore le contexte guerrier de l’époque.

      2015-05-26_00001

      Chaque épisode contient aussi des informations sur les faits historiques. Même si ce touchant schéma narratif est fictif, il n’en demeure que la trame reprend essentiellement des événements historiques, dont les ressorts ou aboutissants sont explicités par le jeu au début de chaque épisode.

      Assez court, comptez environ une quinzaine d’heures pour finir le tout. Ce jeu est un témoignage poignant voire authentique de la vie de millions d’hommes et de femmes qui vécurent cette première guerre industrielle à l’échelle mondiale. La présentation est travaillée, puisqu’un narrateur relate à chaque épisode les faits, concernant l’intrigue vidéoludique, qui viennent de se dérouler et qui devraient se passer. Nous pouvons d’ailleurs noter que la voix du narrateur est celle de Marc Cassot, doubleur français connu pour avoir prêté sa voix à Bilbon Sacquet ou encore à Dumbledore.

      II] PETIT OVNI « RAYMANESQUE »

      1) Une recette simple qui fonctionne

      2015-05-26_00007

      Soldats inconnus : Mémoires de la Grande Guerre propose au joueur de revivre des événements marquants de 14-18, comme le fort de Douamont ou la bataille de la Marne, à travers les péripéties et les entrecroisements des différents protagonistes :

      • Émile, quadragénaire français, poilu, père de Marie.
      • Freddie, américain meurtri par la mort de sa femme Margaret, s’engageant dans la Légion Étrangère pour se venger des allemands.
      • Karl, fiancé de Marie avec laquelle il a un enfant, engagé malgré lui dans l’armée allemande.
      • Anna, infirmière belge toujours prête à soigner de pauvres soldats.
      • Walt, dobermann pinscher, chien infirmier pour l’armée allemande.

      À l’instar des Rayman, Soldats inconnus : Mémoires de la Grande Guerre a été modelé à partir du moteur graphique UbiArt Framework. Soigné et beau, le cel-shading façon « bande dessinée animée » est une véritable réussite, désamorçant même la tension afin d’osciller entre rires et pleurs. Effectivement, même si le sujet traité est triste, le minimalisme prôné par l’équipe d’Ubisoft Montpellier tend à amuser le joueur, comme par exemple le charabia incompréhensible, exagération vraisemblable du patois, des supérieurs militaires d’Emile.

      2) Le divertissement se mêle à l’Histoire

      Le gameplay est des plus rudimentaires : faire avancer ou reculer son personnage, frapper, sauter, interagir avec les éléments du décor ou avec les autres personnages. Emile peut creuser, zigzaguant entre les différents obus enlisés sous la boue. Freddie a la particularité de pouvoir, sans ramasser un quelconque objet, couper les barbelés. Anna vous offrira quelques QTE faisant office d’interventions médicales. En ce qui concerne Walt, ce petit chien vous accompagnera dans la plupart des épisodes, et vous pourrez lui donner des ordres, comme divertir des soldats ennemis, ou rechercher un objet dans un coin inaccessible pour vous.

      Vous pourrez lancer des projectiles, par exemple des grenades ou des bouteilles, utiliser des canons, et à certains moments, contrôler des véhicules, comme des tanks ou une voiturette. D’ailleurs, les courses-poursuites en voiturette donnent lieu à d’alléchants et plaisants niveaux musicaux, comme ceux présents dans les derniers Rayman.

      2015-05-26_00005

      Soldats inconnus : Mémoires de la Grande Guerre se situe entre le documentaire vidéoludique, le jeu d’aventure et le puzzle game. Mêlant phases d’infiltration et d’action, ce jeu vous proposera néanmoins puzzles et énigmes à résoudre, le tout bien implanter au sein de la trame narrative. Le jeu semble viser un public très large, et les plus aguerris pourraient être déçus par le manque de difficulté proposé par le titre d’Ubisoft Montpellier. D’ailleurs, des aides bien trop récurrentes viendront se proposer à vous. Les correspondances des différents protagonistes, ainsi que la présence de quelques mini-boss pimenteront votre partie, et vous serez libre de recommencer chaque chapitre, et même chaque épisode.

      Soldats inconnus : Mémoires de la Grande Guerre est un petit chef d’œuvre ludique, didactique et émouvant. Il saura vous transporter dans une époque révolue, où la mort est omniprésente, par le biais du pathos ou encore de l’humour.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.