More
    More
      Array

      Critique « Mise à Mort du Cerf Sacré » de Yórgos Lánthimos : Une chirurgie de l’absurde

      Auréolé d’une réception critique mitigée à Cannes, le dernier film de Yórgos Lánthimos aura pourtant su convaincre le jury qui lui décernera la prix du scénario. Pourtant, le film repose moins sur un script sophistiqué que sur une mise en scène virtuose et puissante qui parvient à désarçonner un spectateur en proie à un malaise constant. Expérience trouble et déroutante, Mise à Mort du Cerf Sacré se présente comme une oeuvre sans compromis qui peut agacer autant qu’elle fascine. 

      Absurdité tranchante : entre l’absurdité tragique d’un Ionesco et la cruauté constante d’un Haneke

      Colin Farrell (dont la nouvelle collaboration avec Lánthimos s’avère décidément une nouvelle fois gagnante) entretient ainsi une étrange relation avec un jeune adolescent aux intentions troubles (Barry Keoghan) qui participera à la désintégration d’une famille initialement dysfonctionnelle. Il faut savoir qu’un autre film de la Croisette aura aussi reçu un accueil tiède : Happy End de Haneke dont l’absurdité de ton aura déconcerté l’horizon d’attente de spectateurs habitués aux drames âpres du réalisateur. Curieusement, il présente des points communs avec le Lánthimos qui se place dans la même perspective tonale en mettant aussi en scène une famille bourgeoise en proie à la décomposition et se positionnant comme le miroir grossissant et universel d’une société monstrueuse pleine de non-sens.

      Porté par un casting impérial (l’incroyable Nicole Kidman en tête en mère de famille dévouée qui se mue en une terrifique conjointe), le film renvoie habilement à l’aberration de nos rapports sociaux en passant par la mise en scène d’un langage vidé de son sens. On pense aux pièces de Ionesco qui présentait la faillite du langage comme les symptômes d’une faillite humaine. On y retrouve aussi la cruauté pragmatique d’un Haneke à travers le recours d’un dispositif efficace qui consiste à ne jamais laisser son spectateur en paix en le maintenant dans une position de total inconfort. C’est ainsi que les dialogues creux suivent un cheminement absurde témoignant d’un déclin de la communication motivée par un matérialisme constant. Lánthimos ne cesse ainsi de dénoncer l’aberration des conventions à travers ce microcosme bourgeois à la fois dans et hors des normes.

      Maîtrise formelle hypnotique : une incroyable mise en scène baroque qui frôle l’exercice de style

      Échappant à une quelconque classification générique, Mise à Mort du Cerf Sacré trouve son unité à travers une maîtrise formelle incontestable et éblouissante. Le réalisateur conjugue ainsi l’invariabilité de plans fixes aux mouvements fous d’une caméra qui échappe elle-même à la logique interne du cadrage. Lánthimos percute son spectateur de par une esthétique de l’extrême en le mettant face aux images dérangeantes et graphiques juxtaposées à des décors épurés et à des recours aux effet sonores crispants avec notamment la persistance des crissements des violons. Toutefois, on a parfois comme une impression de tomber dans un certain exercice de style à travers certains effets de mise en scène parfois pompeux. De plus, Lánthimos tombe de temps à autre dans l’écueil d’une mise en scène semi-dirigiste à travers une certaine tendance à vouloir dicter ses émotions au spectateur. Reste une expérience intransigeante qui joue habilement sur les nerfs du spectateur. 

      Injustement décrié à Cannes, Mise à Mort du Cerf Sacré possède le mérite de ne laisser personne indifférent. Intransigeant dans son cheminement réflexif et formel, le film de Lánthimos déconcertera par une théâtralité exacerbée pour servir un propos universel sur les êtres sociaux. Parfois poussif dans son culte de la forme, il n’en reste pas moins une formidable oeuvre qui finit par se transfigurer en mythe à travers le fil rouge de l’offrande sacrificielle. 

      A découvrir ce 1er novembre.

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité