More
    More
      Array

      [Critique] Kid I Luck, un jour tu retrouveras le sourire

      Déjà présenté il y a quelques mois lors de la sortie du tome 1, revenons sur Kid I luck le dernier titre de Yuko Osada.

       

      Kid I Luck ( Kid I Ruck)

       

      kid-i-luck-manga-volume-1-simple-213313

       

      Auteur : Yuko Osada

      Éditeur : Ki-oon ( Square Enix au Japon)

      Date de sortie : 25/09/2014

      Nombre de tomes : 3 en France  (3 au Japon, série terminée)

      Prix : 7,90 €

      Synopsis :

      Kinjiro Yaoi est la terreur de son lycée. Bagarreur invétéré et incorrigible tête brûlée, il est du genre à laisser ses poings s’exprimer avec générosité à la moindre occasion. À l’extrême opposé, son amie d’enfance, Kuriko, est la douceur incarnée. Mais peu avant ses 18 ans, une tragédie touche la jeune fille, qui est agressée au retour du lycée…
      Traumatisée, elle n’a plus la force de retourner en cours et vit enfermée chez elle, complètement coupée du monde extérieur… Kinjiro, de son côté, est rongé par la culpabilité. Lui qui n’a pas été présent pour défendre son amie cherche inlassablement un moyen de la sortir de sa déprime. Sa décision est prise : à l’image de ces comiques professionnels qui faisaient le bonheur de Kuriko avant son agression, il deviendra lui aussi un champion du rire et consacrera son existence à redonner le sourire à son amie !
      Mission loin d’être évidente pour notre voyou au grand cœur… qui est doté d’un sens de l’humour catastrophique !

      C’était un plaisir quand, il y a quelques mois, j’ai appris le retour de Yuko Osada. Après Run Day Burst qui attirait peu de lecteurs, malgré un monde assez fun qui n’était pas sans rappeler le vieux cartoon « les as du volants ». Kid I luck, lui, nous proposait une thématique très particulière, avec un personnage principal bagarreur à souhait, qui décide de se lancer dans le milieu humoristique.

      ILLUS_02WEB
      © Yuko Osada, Kazuya Machida / SQUARE ENIX CO., LTD.

      Une construction « classique » de shonen

      En effet, dans Kid I luck on part avec un cheminement assez simple. Un lycéen accro à la baston s’en veux terriblement que la fille qu’il aime ait subit une agression. Pour cela, il va se tourner vers un domaine qui lui est totalement inconnu, l’humour. Dans sa démarche il trouvera bien sur des alliés (et plus particulièrement une de taille) mais aussi un rival. Dans cette histoire, Kinjiro montera en compétence, malgré un début très difficile, sans jamais abandonner. Bref on se retrouve avec un thème plutôt innovant, avec une construction assez classique coté littéraire. La persévérance, le soutien de ses amies et la puissance de l’amour l’aideront à avancer.

      ILLUS_03WEB
      © Yuko Osada, Kazuya Machida / SQUARE ENIX CO., LTD.

      La découverte de l’humour à la japonaise 

      Ici, on rentre dans le côté culturel de Kid I luck, avec l’humour à la japonaise, qui peut sembler difficile d’accès à nous francophone. Si on s’intéresse un tant soit peu à la culture asiatique cette partie ne pourra que vous plaire, d’un point de vue découverte. L’humour japonais que l’on rencontre dans ce titre est basé sur les jeux de mots. Difficile à comprendre pour nous, à cause de la barrière de la langue, il reste néanmoins accessible une fois qu’on commence à avoir une base de japonais, et plus particulièrement grâce aux animes sous titrés. Gintama par exemple est un titre qui est parsemé de ce genre de jeux de mots, c’est pour cela que je vous invite à le découvrir si vous ne le connaissez pas (il est disponible en anime sur Crunchyroll). Pour en revenir à Kid I luck, l’humour qui est présenté l’est de la manière suivante : on évoque une thème ou une phrase et les humoristes ont un petit temps de réflexion avant de proposer une réponse qui pourra (ou pas) faire rire le public. Au début de l’oeuvre, pour Kinjiro, c’est la débâcle. N’ayant aucun intérêt pour l’humour, il enchaîne les blagues pas drôles, mais ne désespère jamais, en mettant tout son cœur et ses tripes dans l’apprentissage de l’humour.

      ILLUS_04WEB
      © Yuko Osada, Kazuya Machida / SQUARE ENIX CO., LTD.

      En plus de cela, Kid I Luck nous développera une thématique sérieuse, qui est l’agression sexuelle. Comment se relever d’une tragédie pareille ? Ou comment soutenir un proche qui a été dans cette situation ? Suite à son agression, Kuriko s’enferme dans le mutisme et ne sort plus de sa chambre, malgré l’acharnement de Kinjiro. C’est finalement la mère de Kuriko qui va chasser l’adolescent, rongé par le remord. Mais il n’abandonne pas pour autant, et décide de rendre son sourire à Kuriko, en se focalisant sur quelque chose qui lui a toujours plu, l’humour. Côté graphique, Yuko Osada nous montre des très belles planches qui adhèrent parfaitement à la thématique abordée. Les dessins se concentrent plus sur les personnages et plus particulièrement leurs expressions. 

      kid
      © Yuko Osada, Kazuya Machida / SQUARE ENIX CO., LTD.

      Kid I luck est une série courte bien travaillée, l’histoire nous emmène dans un domaine peu courant, l’humour, en mélangeant habilement cette thématique avec un sujet sérieux. Les illustrations de son auteur nous permettent d’accentuer l’immersion dans l’oeuvre pour ainsi soutenir nos deux protagonistes principaux.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.