More
    More
      Array

      Jekyll & Hyde : du bien ou du mal qui remporte le combat ?

      Actuellement à la Comédie Bastille se joue « Jekyll & Hyde », adaptation de Pascal Salaun du célèbre roman de Robert Louis Stevenson. Force est de reconnaître que la « petite » salle de ce théâtre se prête parfaitement à l’expérience que nous allons vivre.

      Lorsque l’on pénètre dans la pièce, et bien avant l’entrée sur scène de Pierre Azema il y règne comme un climat étrange. Une atmosphère pesante et angoissante qui ne cessera durant toute la représentation.

      « Jekyll & Hyde« , c’est comme chacun le sait, l’histoire du notable Dr Henry Jekyll convaincu de pouvoir dissocier le bien du mal présent en chaque homme. Dr Jekyll n’émet en effet aucun doute sur la présence de plusieurs hôtes en chaque être. Il faut d’ailleurs croire que cette supposition est bien ancrée dans nos consciences si l’on s’en réfère aux nombreuses représentations de l’ « ange » et du « démon » censés nous permettre de faire les bons choix.

      Jekyll, abandonné par tous ces confrères auxquels il tentera de récupérer les patients les moins respectables, ne trouvera d’autre choix que de tenter l’expérience lui-même. Nous assistons donc à une descente dans les abîmes de l’Homme. « Jekyll & Hyde » s’essaieront dans un premier temps à une cohabitation maîtrisée par Dr Jekyll.

      Lorsque le « mal » prend le dessus pour nous plonger dans les délices et les vices de la vie, que faire ?

      Hyde, cet homme libre de tout voulant anéantir Jekyll, nous plonge dans une véritable lutte acharnée.
      Quelles solutions reste-t-il à Jekyll, voulant se délivrer de ce qu’il voulait comme un rêve ?

      Jekyll & Hyde
      Pierre Azema – Jekyll & Hyde

      Seul sur scène, Pierre Azema est tout simplement fascinant. Son dédoublement de personnalité est véritablement spectaculaire. Il incarne si parfaitement « Jekyll & Hyde » que l’on en vient même à se demander si c’est une fiction ou une réalité.

      C’est à la fois intense, cruel, émouvant, parsemé de quelques pointes d’humour et sous entendus qui font l’unanimité des spectateurs. On ressent en effet les craintes et angoisses présentes dans la salle. Mais les rires fusent tout autant, donnant un rythme « inattendu » à la pièce.

      Le travail de mise en scène de Bénédicte Bailby et Pierre Azema n’aurait pu être de meilleure qualité. Les décors et accessoires choisis nous plongent dans un univers sanguinolent où la folie et la décadence règnent en maître. La perte du contrôle de Jekyll sur son double est intensifié par un jeu de lumières parfaitement travaillé. Nous sommes transportés tantôt dans les ruelles sombres de Londres tantôt dans le laboratoire de « Jekyll & Hyde » où nous avons la sensation de véritablement nous trouver.

      Après l’avoir découvert dans « Jekyll & Hyde », on comprend que Pierre Azema ait reçu le Prix d’interprétation masculine du Festival d’Avignon en 2014. Il est un virtuose incontestable, un pur talent dont nous ne pouvons que saluer la prestation exceptionnelle.

      Pour ceux qui auraient déjà eu la chance d’assister et d’apprécier le travail de Pierre Azema, il sera bientôt de nouveau sur scène. Nous attendons actuellement les dates des représentations de « Mr Ibrahim et les Fleurs du Coran » qui se jouera au Théâtre Rive Gauche, et dont nous vous parlerons très prochainement.

       

      Infos Pratiques

      Jekyll & Hyde jusqu’au 30 décembre à la Comédie Bastille
      5 Rue Nicolas Appert, 75011 Paris.
      01 48 07 52 07

      Les mardis et mercredis 19h30.

      Tarifs: De 11€ à 32€
      Durée: 1h10

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité