[Critique] Inpiring Generation : un pan de l’histoire Sud-Coréenne !

Ce drama est fait pour vous, si vous aimez vous cultiver et en apprendre plus sur l’histoire de la Corée du sud ; vous serez alors plongés dans une ambiance d’entre deux guerres ou l’on côtoie aussi bien des japonais, des coréens et des chinois. Le tout dans une atmosphère très « années 30″, avec bien sûr son lot de bagarres, de complots et de « bains de sang », sans oublier avec tout ça, un soupçon de romance et d’amitié. Alors foncez le voir si ce n’est pas déjà fait !

 

Les personnages principaux :

inspiring_generation_741120

Sin Jeong Tae

est un jeune homme coréen qui cherche à se faire de l’argent rapidement pour sauver sa petite sœur malade. La vie étant dure et l’argent difficile à obtenir il n’hésite pas à jouer les « gros bras » pour avoir ce qu’il veut.

 

 

Ok Ryeon

Kim Ok Ryeon 

est l’amie d’enfance de notre héros, elle l’aime secrètement et l’aide dès qu’elle le peut. Sa mère travaille dans une maison de courtisanes afin de lui donner une bonne éducation. Elle souhaite devenir chanteuse.

 

 

 

GayaTekuchi Gaya  

est une jeune japonaise vivant avec son père dans la rue, elle va se retrouver à la tête d’une terrible organisation qui semble être à l’origine de la mort de sa mère. Sa vie à partir ce jour va s’en retrouver bouleversée.

 

 

 

DenkaiToyama Denkai

est le grand « méchant » ! Il adopte Gaya une fois son père mort afin d’assouvir ses envies de puissance au sein de son organisation. Il ne verra pas d’un très bon œil la relation qu’elle partage avec Jeong Tae qu’il considérera comme une épine dans son pied.

 

 

 

 

 

Synopsis :

L’histoire nous narre les destins entremêlés de plusieurs protagonistes, Sin Jeong Tae jeune homme brusque, maladroit et assez sûr de lui ; se dévouant corps et âme afin de prendre soin de sa famille et surtout de sa jeune sœur malade. À 15 ans, il est adopté par Kim Seong Deok suite à la mort de son père. Il deviendra progressivement un combattant et l’un des piliers du groupe « Dobibang » afin de gagner de l’argent pour sauver sa sœur. Sa lutte le mènera alors jusqu’à Shanghai. Autre destin, celui de Ok Ryeon, fille de Seong Deok, elle est amoureuse de Jeong Tae et espère vivre avec lui dans le futur. Mais elle a aussi un rêve, devenir une chanteuse populaire (elle possède un vrai don) ; suite à certaines rencontres et circonstances elle finira par vivre à Shanghai. Pour ce qui est du dernier tableau, Gaya quant à elle est une enfant des rues qui verra son destin changer après sa rencontre fortuite avec Jeong Tae et la mort de son père. La jeune femme aura alors l’opportunité d’en savoir plus sur la mort de sa mère, mais à quel prix ?

inspiring_generation_741150

À noter que l’histoire du drama se base sur le manhwa éponyme de l’auteur Bang Hak Gi et raconte les histoires d’amour, d’amitiés et de patriotisme des jeunes combattants pour l’indépendance coréenne dans les années 1930. Celles-ci se déroulent en grande partie à Shanghai en Chine, et ce pendant l’occupation chinoise.

Mon avis (risque de spoil) :

Ce drama est tout récent mais je me devais d’en parler, étant donné qu’il y a eu pas mal de discussions à sa sortie et les avis ont été assez mitigés ! Mais il en faut plus pour me décourager ; et j’aime me faire mon propre avis. Je vais donc tacher au mieux de répondre à vos appréhensions tout en vous donnant envie de vous lancer ! Il faut savoir que le thème abordé n’est pas des plus sympathiques mais il a le mérite de nous montrer des faits réels tout en nous faisant découvrir une page de l’histoire de la Corée. Entrons dans le vif du sujet !

Des parties bien différentiables

Quand on commence ce drama, on découvre des jeunes enfants qui deviendront les futurs héros de leur propres histoires. Le niveau de ses jeunes acteurs m’a d’ailleurs beaucoup surprise et bluffée car je n’ai rien trouvé à redire devant la justesse de leur jeu. Ce qui fait que le changement des personnages se fait naturellement sans que l’on s’en rende compte. Les trois grandes lignes de l’histoire se situeront donc de l’enfance en passant par l’adolescence pour finir au passage à l’âge adulte.

inspiring_generation_738192

De nombreux personnages

Outre les quatre personnages que j’ai choisi de présenter, car ils sont primordiaux à l’histoire, d’autres vont se rajouter au fur et à mesure de votre progression dans l’intrigue. Chacun trouvera une place plus ou moins importante dans l’avancée du drama. Oui il y en a beaucoup mais vous ne vous perdrez pas tant que ça car on ne s’éloigne pas du sujet et le fil conduction reste le même tout du long. J’ai particulièrement apprécié Do goo qui réussi toujours à voir le vent tourner ou encore le ramasseur de cadavres — alors lui, il a le don de dédramatiser les pires situations et de nous faire rire un bon coup ! Il y a aussi le deuxième prétendant de Gaya qui vole la vedette à Jeong Tae, avec le rival de celui-ci ils avaient tout pour me plaire !

inspiring_generation_740177

Des méchants en veux-tu en voilà

Denkai sera votre pire ennemi durant cette histoire, mais il ne sera pas le seul. D’ailleurs j’aime beaucoup cet acteur qui sait rendre ses personnages toujours aussi sournois et pathétiques à la fois. On aura aussi un rival pour lui à son arrivée à Shangai qui donnera un autre ton à l’intrigue ; voir deux hommes d’âge mûr se disputer un « bout de viande » c’est ce que j’apprécie le plus ! Le casting est une fois de plus à la hauteur et ça fait plaisir !

inspiring_generation_739966

Conclusion :

Dans l’ensemble, c’est un bon drama qui nous présente des protagonistes plutôt bien travaillés. Le fait que cela se passe en temps de guerre et qu’il y ait une bonne part de combat ne m’a pas dérangé car le rendu est agréable à voir. J’avoue qu’on a quand même quelques passages un peu longs, notamment sur le personnage de Ok Ryeon ou le début avant le changement d’acteurs, ou encore le passage sur le clan « Dobi » qui reste un peu en suspend.
Mais cela reste une bonne surprise que de voir KHJ sortir de ses rôles de flower boy de ses débuts, pour un personnage plus mature et plus adulte ! Je le conseille, bien que le gros bémol reste la langue employée. Il aurait été intéressant de faire parler chaque « nation » dans sa langue natale (japonais parlant japonais…) plutôt qu’uniquement en coréen. Mais, mis à part ce détail ce drama reste intéressant et se suffit à lui-même.

La bande annonce : http://youtu.be/NJiamcmxS5w

 

2 thoughts on “[Critique] Inpiring Generation : un pan de l’histoire Sud-Coréenne !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.